Comme chaque semaine, on s’est penché sur l’actualité locale avec l’aide d’ajustetitre afin de trouver les faits divers les plus insolites et décalés. Et encore une fois, on est tombé sur un gratin dauphinois de personnes assez savoureuses saupoudré d’épices orientales. La crème de la crème de la crème.

1.

L’analyse de Topito: merde faut espérer que des maîtres nageurs furent sur place pour leurs porter secours.

2.

Sans titre

L’analyse de Topito: merveilleuse technique de fuite, surtout qu’il avait les 6 bouteilles de whisky volées sur lui. Du grand art.

3.

Sans titre

L’analyse de Topito: best prank ever. Si vous n’êtes pas bilingue, ça veut dire que c’est une boutade plutôt sympathique à effectuer. Bon après c’est pas drôle pour les pompiers et tout l’entourage de la personne. Donc ce n’est pas marrant en fait. Ne rigolez pas.

4.

Sans titre

L’analyse de Topito: meilleur panneau au monde. Et on sait très bien qu’il vous concerne puisque vous êtes des gros crados qui chient partout.

5.

Sans titre

L’analyse de Topito: en même temps le mec était prêt, il avait mis son plus beau marcel, son gel fixation béton et révisé sa choré de techtonik.

6.

Sans titre

L’analyse de Topito: en plus elle est le genre de personne à essayer les matelas en se roulant dessus afin d’y déposer un max de sueur.

7.

Sans titre

L’analyse de Topito: c’est un truc de fou qu’on a ici. Le mec a du faire des économies énormes de piles. Et rendre beaucoup de gens jaloux.

8.

Sans titre

L’analyse de Topito: élu père de l’année.

9.

Sans titre

L’analyse de Topito: il était temps que les choses changent. Encore une date à retenir dans l’Histoire de France. On a le 14 Juillet 1789 et maintenant on a le 22 Juillet 2016.

10.

Sans titre

L’analyse de Topito: ce qui fait que le petit voleur qui se faisait contrôler et qui assurait que c’était son téléphone s’est fait choper en flagrant délit et s’est mangé quelques tacles glissés.

On vous dit à la semaine prochaine pour tout autant de faits divers farfelus qui mettent l’ambiance dans vos soirées moisies. La bise à vos familles.