Une carrière, ça se construit. On fait des trous dans la pierre, puis on extraie les trucs dont on a besoin, genre de la craie, et après on s’en sert pour les revendre et fabriquer des maison ou autre.

Ah on parle pas de ces carrières-là ?

1. Adrien Rabiot

Le mec refuse d’être réserviste. Dont acte. Dans le même temps, il vient d’hypothéquer tout avenir en équipe de France, mais ce n’est pas le premier. Avant lui, Cantona, Anelka, Benzema ont déjà été blacklistés pour des raisons variables et souvent un peu cons. Mais si on gagne la Coupe du monde, il l’aura probablement mauvaise, l’Adrien.

Crédits photo (creative commons) : Liondartois

2. George Lazenby

Interprète de James Bond dans Au service secret de Sa Majesté, le sixième James Bond, Lazenby refuse de rempiler pour un autre opus en estimant qu’il ne veut pas « s’enfermer dans un rôle » : résultat, on ne l’a plus jamais revu au cinéma. Mieux vaut parfois s’enfermer dans un rôle que de s’enfermer seul dans sa chambre en prenant des calmants.

Crédits photo (creative commons) : Luigi Novi

3. Tom Selleck

Le mec a refusé Indiana Jones parce qu’il était déjà en contrat pour jouer Magnum. On dira ce qu’on voudra, c’est plutôt propre de sa part d’honorer ses contrats, mais c’est quand même assez con parce que, du coup, Tom Selleck n’est connu pour rien du tout à part Magnum alors que Harrison Ford est une énorme star. Dommage.

Crédits photo (creative commons) : Electroguv

4. Johnny Depp

Il n’y a pas si longtemps, Johnny Depp était l’un des acteurs les plus éclectiques et respectés d’Hollywood ; Jarmusch, Kusturica, Burton, Polanski il enchaînait les projets singuliers dans un esprit d’aventure et de grande classe. Et puis il est devenu le mec de Pirates des Caraïbes et il n’a plus fait QUE ça. Et des films de merde avec Burton. Que des films de merde. Johnny Depp ne fait plus rien depuis 10 ans et ça fait de la peine.

Crédits photo (creative commons) : Angela George

5. Halle Berry

La nana a donné son nom à un effet, l’effet Halle Berry, qui consiste à foutre en l’air sa carrière après avoir obtenu un oscar. Elle l’a obtenue, sa statuette, après sa prestation dans A l’ombre de la Haine, sorti en 2001. Et depuis, plus rien. Après avoir cachetonné dans Catwoman, Halle Berry a disparu des radars. Non, j’ai vérifié, elle n’est pas aux Halles.

Crédits photo (creative commons) : Gage Skidmore

6. Usher

Dans les années 2000, Usher était l’une des trois plus grosses stars du monde. Puis, en 2016, ses ventes d’album se sont érodées. Et là, il a décidé d’aller à Danse avec les Stars version US, soit l’acceptation en public du fait que ta carrière est en train de s’effondrer et que tu as besoin de thunes. Le mec a tout perdu, y compris sa dignité.

Crédits photo (creative commons) : David Berkowitz

7. Kevin Costner

Jusqu’en 1994, Costner était une des plus grandes stars du monde. Et tout à coup, il décide de faire Waterworld, puis de réaliser un film de merde et sa carrière est finie. Finie finie finie. Depuis, le type a totalement disparu comme il était arrivé. Après les 7 Oscars de Danse avec les loups, c’est pas de bol, quand même.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

8. Bernard Kouchner

Personnalité politique préférée des Français pendant des années et des années, Kouchner a fait l’erreur de sa vie en acceptant les Affaires étrangères sous Sarkozy. Décrié par son ancien camp, méprisé par la droite, il n’a eu aucune marge de manoeuvre à son poste, s’est fait court-circuiter non stop par les équipe de Sarko, tout en laissant une trace détestable auprès des diplomates du Quai. Surtout, son nom est à jamais associé à des erreurs monumentales, notamment dans les égards réservés à Kadhafi. Déso Bernard.

Bernard Kouchner

9. John Travolta a refusé Forrest Gump

Dommage… Il en a profité pour jouer dans Pulp Fiction, qui constitue à vrai dire son dernier bon film. Mais quand les deux films étaient nommés aux Oscars dans la catégorie meilleur acteur, c’est Tom Hanks qui a eu la récompense. Pas Travolta.

10. Matthew Broderick a refusé le rôle de Walter White

Vous vouliez des nouvelles de Matthew Broderick ? Bah vous n’en aurez pas. Parce que sa carrière est au point mort depuis des années. Alors que celle de Bryan Cranston a explosé, lui qui, jusqu’alors, n’était connu que comme « ah ouais ! Le père de Malcolm ! ». Pauvre Matthew.

Dur dur de faire carrière dans le monde impitoyable de la vie.