La classe moyenne n’existe pas, ou alors elle est tellement éparse que c’est impossible de la définir. En revanche, on peut relativement facilement dresser le portrait du Français médian, ce mec dont le salaire divise la population en deux : la moitié gagne moins que lui, l’autre moitié plus. L’INSEE s’y est collé en analysant la vie des Français dont le revenu correspond à ce profil, soit environ une personne sur 5 sur le territoire. C’est beaucoup.

1. Il gagne entre 1 510 et 1 850 € net par mois (après impôts et prestations sociales)

S’il est célibataire. Mais généralement, il n’est pas célibataire. Généralement, il vit en couple avec des gosses. Dans ce cas, le ménage gagne entre 3100 et 3900. Il n’est pas riche, mais ça va.

2. Il bosse

Le chômage ne touche pas massivement les ménages médians, dans lesquels une personne est presque toujours en emploi, 60% du temps. A titre de comparaison, dans les ménages pauvres, le taux d’emploi d’au moins une des parties du ménage tombe à 40%. C’est peu.

Source photo : Giphy

3. Il est peu diplômé

Seuls 10% des Français correspondant à la catégorie ont un diplôme supérieur à Bac+2. C’est super faible. La plupart a le bac, mais pas davantage.

4. Il vit en couple avec deux gosses

Cette catégorie de population affiche une surreprésentation du modèle de la famille en couple avec deux enfants, soit le nombre moyen d’enfants par femme, rappelons-le. Ce qui en fait une médiane dans la médiane, c’est très impressionnant.

5. Il ne vit que de son travail

Le Français médian ne vit que de son travail. Seuls 4% des membres de cette population bénéficie de revenus liés à son patrimoine et ils sont seulement 5% à toucher des aides publiques ou des prestations sociales. Bref, s’il perd son boulot, le Français médian est dans une belle merde.

Source photo : Giphy

6. Il occupe un poste subalterne

60% des membres de la catégorie occupent un emploi catégorisé comme ouvrier ou comme employé. La statistique est proche de celle des ménages plus pauvres, alors que les foyers aisés présentent un taux très important de cadres (jusqu’à 70%).

7. Il part peu en vacances

S’il a du fric pour payer ses factures en faisant gaffe, le Français médian galère pour partir en vacances. Un cinquième des sondés déclare ne pas avoir les moyens de partir une semaine en vacances chaque année. C’est beaucoup, parce qu’une semaine c’est pas énorme quand on y pense.

8. Il est pas déprimé, mais pas loin

Les ménages médians partagent un certain pessimiste avec les ménages pauvres. C’est que quand tu pars pas en vacances, tu peux pas être de bonne humeur c’est pas possible. Et l’inquiétude plane, parce que les ménages n’ont aucune marge en cas d’accident de la vie ou de problème quelconque.

Source photo : Giphy

9. Ils s'appellent Sébastien et Stéphanie

L’âge médian et moyen en France tourne autour de 40 ans. Or, en 1977, les prénoms les plus donnés étaient Sébastien et Stéphanie. Donc, les Français médians s’appellent Sébastien et Stéphanie. Logique.

10. Il vit en ville

Selon une autre étude de l’INSEE de 2011, 77,5% de la population française vit désormais en zone urbaine. Et l’urbanisation continue. Autant dire donc que notre Français médian a toutes les chances de résider dans un périmètre urbanisé.

Et sinon, il a vu les Ch’tis, probablement. Et Intouchables. Et Titanic.

Sources : La Croix, INSEE