Crédits photo (creative commons) : narciss

Dans la vie, on distingue souvent deux catégories de personnes, les fumeurs d'une part, les non-fumeurs de l'autre. Pourtant, il en existe une troisième, perdue dans ce monde binaire : les anciens fumeurs. Trop souvent délaissés, ignorés, ces adeptes de la clope électronique ou du chewing-gum Nicorette méritent pourtant qu'on s'attarde un peu sur leur cas.

  1. Votre haine de la clope est proportionnelle à l'amour que vous lui portiez
    Du coup vous pouvez très vite devenir un petit nazi de la cigarette, interdisant à vos amis de fumer en votre présence. Mais vous essayez de vous contrôler pour ne pas passer pour le connard de service que vous détestiez tant quand vous fumiez.
  2. Pour compenser, vous mangez du gras et du sucre
    Vous passez vos journées à grignoter. Chips, M&Ms, choucroute, rien ne peut venir à bout de votre manque. Rien ne remplace le goût du tabac blond, légèrement corsé. Non, toute cette nourriture n'a qu'un seul goût uniforme et salé : celui de vos larmes.
  3. Quand on vous demande du feu dans la rue, vous fouillez vos poches frénétiquement
    Avant de vous rendre compte que vous n'avez plus de briquet et que vous allez passer pour un con.
  4. Vous ne pouvez plus regarder Mad Men
    Impossible de lancer un épisode de Mad Men sans être assailli par la cigarette. Tout le monde clope sans discontinuer dans cette série, c'est un calvaire. Vous avez aussi arrêté d'écouter Gainsbourg, Dani et Brigitte Fontaine. Trop douloureux.
  5. Vous aimez bien l'hiver
    La vapeur qui sort de votre bouche vous rend nostalgique et un peu triste : impossible de faire des ronds de fumée, et c'est pas faute d'avoir essayé...
  6. Rouler des clopes vous apaise
    Vous aimez toujours rouler des clopes, même si vous ne les fumez plus. Dès qu'un pote sort ses feuilles et sa blague à tabac, vous vous jetez sur lui en le suppliant de vous laisser faire.
  7. Vous ne connaissez personne au bureau
    Plus de pause clope = plus de lien social. Le seuls mots que vous adressez à vos collègues sont "bonjour" et "bonne soirée". Vous sombrez lentement dans le mutisme et la dépression.
  8. Vous vous transformez régulièrement en Hulk
    A la moindre petite contrariété, votre corps se transforme, vous serrez les dents, balancez votre téléphone à l'autre bout de la pièce, vous claquez les portes et tapez du poing sur la table. Vos proches commencent à avoir peur de vous.
  9. En soirée, vous vous amusez moins
    Vous partez en soirée comme un candidat de l’Île de la Tentation, conscient que le danger est partout : derrière chaque pinte se cache un paquet de Marlboro. Si vous avez rendez-vous dans un bar, vous vous retrouvez tout seul à table pendant que vos potes fumeurs font des rencontres sur le trottoir.
  10. Vous avez perdu la plupart de vos amis
    Les fumeurs vous snobent car vous les avez trahis. Et puis il est hors de question pour vous de rejoindre les non-fumeurs, vos ennemis de toujours. Du coup vous êtes seul. Les anciens fumeurs sont les harkis de la cigarette.

Anciens fumeurs de tous les pays, unissez vous !