Crédits photo (creative commons) : mpeacey

Ça fait plus de 10 ans que TF1 nous propose de regarder à la TV les aventures de Robinsons amateurs paumés sur une île, 10 ans qu'on observe des clans aux noms chaque fois plus difficiles à prononcer s'affronter. ("Pendant ce temps, sur l'île des Mangglawan, la guerre fait rage."). Et en 12 saisons, on a eu le temps de repérer quelques motifs récurrents en ce qui concerne les candidats.

  1. Il y a toujours un candidat qui ne sait pas nager

    Même les gens qui ne regardent pas Koh-Lanta savent que les épreuves se déroulent souvent dans l'eau. Et malgré tout, il y a toujours un mec qui débarque, saute de l'hélicoptère et manque de se noyer comme un con. "C'est quoi cette histoire? y'a de l'eau tout autour de l'île? Mais j'étais pas au courant, moi, personne ne m'a prévenu!" Certainement un type qui voulait s'inscrire à Attention à la Marche et n'a pas coché la bonne case.

  2. Il y a toujours un candidat plus fort que les autres

    Le mec, c'est Rambo, il sait faire du feu, il casse des noix de coco à mains nues et il construit une cabane étanche avec des feuilles. Forcément au début, il fait l'unanimité mais très vite les candidats se rendent compte que le mec est dangereux. Voire complètement taré. Dans 9 cas sur 10, le Rambo du groupe est éliminé avant la finale.

  3. Il y a toujours un candidat insensible à la diète

    C'est l'une des séquences les plus impressionnantes du programme. A la fin de l'émission, on file aux candidats un miroir et une balance pour qu'ils puissent voir les effets du régime Dukan-Lanta. Généralement les aventuriers ont perdu 15 kg et ne ressemblent à rien avec leurs cheveux sales et leur barbe pleine de brindilles, mais il y a toujours un mec qui sort du lot en disant "Ah tiens, j'ai pris 500g, sûrement les limaces et les fougères de ce midi."

  4. Il y a toujours un mec qui veut être le chef du clan

    Parce que Koh Lanta, c'est tribal, il faut un chef. Et chaque année, on trouve du champion candidat au titre. Sûrement n'ont-ils pas compris que c'est un poste à haut risque et qu'à la première occasion venue ils se feront poignarder dans le dos par quelqu'un de leur propre équipe.

  5. Il y a toujours un candidat pour jouer l'ordure de service

    Lui est prêt à tout : tricher, tromper, manipuler, il ne recule devant rien pour arriver à ses fins. Généralement il se fait assez vite gauler mais pas toujours. Est-ce qu'il est désigné dès les castings? "On aurait besoin d'un fourbe... oui, un salopard qui ne recule devant rien...".

  6. Il y a toujours une grosse feignasse

    Si certains se font remarquer par leurs hyperactivité (construction de cabane, pêche au harpon et récolte de papaye), d'autres préfèrent ne rien branler, par pure flemme ou pour se préserver physiquement en vue des épreuves. Cela se traduit donc par des images de types en maillot de bain qui bronzent ou qui barbotent comme au Club Med.

  7. Les candidates sont toujours en bikini

    Koh-Lanta c'est l'inverse du concours Miss France : pas de maillot de bain une pièce. Les candidates sont toujours en bikini. Pas sûr que ça soit la tenue la plus pratique pour les épreuves ou pour la survie dans la jungle, mais c'est sûrement plus agréable à regarder pour les téléspectateurs.

  8. Il y a toujours une guerre des sexes
    On ne sait pas trop si c'est le manque de nourriture qui leur chatouille les hormones mais les candidats retrouvent généralement des réflexes de cour d'école en souhaitant spécifiquement la victoire d'un homme ou d'une femme. Par le même phénomène qui rapprochent les blondes ou les sportifs dans les émissions de télé-réalité. Fascinant.
  9. Il y a toujours un candidat qui s'est trop préparé
    Lui il a lu tous les livres, il s'est entraîné, il est prêt. On le reconnaît facilement, c'est celui qui veut faire la cabane en premier. Il donne des conseils du style "On devrait orienter la cabane sud-sud-est, à cause des moustique. (?)" ou encore "Tu vois cette plante, si on la mâche, qu'on la recrache et qu'on se l'applique en masque ça protège contre le soleil". Il n'est, généralement, pas bien productif, il finit par prendre la tête à tout le monde et sera gentiment prié de dégager du camp. Tu sors.
  10. (bonus) Aucun ne sait se servir d'une boussole, bordel
    Des vrais bons à rien. La plupart du temps ce n'est pas très grave, de toute façon les aventuriers restent sur leur plage à ne rien foutre. Mais depuis toujours, les 4 derniers candidats doivent être départagés sur une épreuve individuelle d'orientation. Et là on se rend compte que les mecs sont complètement à l'ouest (LOL) en terme de repérage dans l'espace. Et un aventurier qui perd le nord (MDRRRR) c'est jamais bon.

D'autres aventuriers typiques ?