Marre de la politique ? Une solution s’offre à nous ! Voter pour un teckel ou une brosse à dents. Et bizarrement c’est arrivé plus de fois qu’on ne le croit. Souvent utilisé comme un vote contestataire, le candidat non humain sert à remettre en cause la politique locale et ça marche. Du coup certains bestiaux ont même été vraiment élus à titre symbolique (parce que c’est chaud pour une chèvre de diriger un gouvernement faut dire).

1. Un rhinocéros du zoo de São Paulo candidat aux municipales

Cacareco n’a pas qu’une grosse corne au milieu de la gueule, il n’a pas non plus qu’un nom avec « caca » dedans, c’est surtout un candidat très sérieusement pressenti aux municipales brésiliennes de 1958. Certes c’était pour dénoncer la corruption politique du pays, mais la blague a bien marché puisque que le rhino a récupéré 100 000 votes (aucun autre parti n’ayant reçu autant de voix). Depuis, l’expression « Voto Cacareco » signifie le vote contestataire.

Source photo : Giphy

2. Une mule candidate pour le parti républicain à Milton

En 1938, la mule Boston Curtis a ainsi été élue à la tête du parti républicain. Les votants n’auraient pas fait la différence avec un candidat « normal ». Et puis c’est quoi la normalité dans le fond ? A bas le diktat de l’apparence !

3. Un produit pour les ièp

Oui, oui. C’est en voulant faire la pub en 1967 pour son produit pour les pieds « Pulvapies », qu’un fabricant lui fit remporter l’élection de la mairie de Picoazá en Equateur. Le produit présentait en effet un programme très bien pensé sur le plan social avec la promesse d’aides aux plus démunis.

4. Un cochon pour l'élection présidentielle américaine

C’était en 68, mais malheureusement l’Amérique n’était pas encore prête, il lui a fallu attendre 2016 pour assumer enfin une candidature aussi insolite.

Source photo : Giphy

5. Un chien hybride labrador / rottweiler élu maire de Sunol en Californie

Et de 81 à 94 ça a duré cette connerie ! Ce qui nous porte à croire que finalement le boulot de maire est quand même un peu bidon.

Source photo : Giphy

6. Une marionnette de la télé candidate à l'élection présidentielle d'Irlande de 1997

Dustin the Turkey a ainsi reçu des milliers de votes (suffisamment pour se retrouver en 5ème position par rapport aux autres candidats). Cela dit, elle savait parler vrai, elle parlait au peuple quoi.

7. Un chat élu maire de Talkeetna en Alaska en 1997

En même temps, avec Sarah Palin en gouverneur d’Alaska, plus rien ne peut nous surprendre.

8. Une chèvre élue maire à Lajitas au Texas

Il faut dire que la chèvre était buveuse de bière ce qui a naturellement pu convaincre ses électeurs. Du coup, le village a été déserté d’humains qui ont été progressivement remplacés par des chèvres. C’était donc CA le grand remplacement !

Source photo : Giphy

9. 2001 : un chien en lice pour les élections municipales de Marseille

Je ne sais pas si le pire c’est que le chien s’appelle « Saucisse » ou si c’est son slogan « Pour une sauciété plus humaine, contre une vie de chien ! » qui sent, il faut l’avouer, un peu le moisi sur le plan de la blague. Il a quand même remporté 4.5 % des suffrages, mais on a voulu le faire taire, et ça c’est parce que c’était un candidat ANTI-SYSTEME.

10. Jacques Cheminade

Composé à 94 % de nougat.

Source photo : Giphy

On envisage de présenter notre coussin caca aux prochaines municipales.

Wikipédia