La vidéo progresse dans le foot, qu'on le veuille ou non. On sait désormais que la prochaine grande compétition internationale, au Brésil, verra un système valider sur la ligne de but le très polémique "franchissement entier du ballon". Que l'on soit pour la vidéo ou non, ce genre de compromis est forcément décevant, soit on est philosophiquement opposé au principe, soit on y va franchement. Mais soyons positifs et admettons que quelques cas douteux auraient pu faire l'économie d'une polémique avec l'équipement vidéo adéquat.

  1. Angleterre-RFA, 1966
    Le "but de la 100ème minute" qui dispose à lui seul de sa page Wikipedia traduite en 6 langues. On a coutume de dire que les erreurs d'arbitrage s'équilibrent à la fin, mais en finale de Coupe du Monde, en prolongation, quand il y a 2-2 et que le but peut offrir le premier trophée mondial d'une nation sur sa pelouse, c'est compliqué à équilibrer.
  2. Allemagne-Angleterre, 2010
    Il s'est passé des trucs depuis 1966 : l'Allemagne s'est réunifiée, il ne reste que deux Beatles et la France a été Championne du Monde ou d'Europe (qui aurait dit ça en 1966?). Mais il n'y a toujours pas de vidéo dans le foot. Et l'Histoire a voulu rendre justice aux Allemands, le but de Lampard, celui qui remettait les équipes à 2-2, est refusé.
  3. Portugal-Azerbaïdjan, 2007
    Ce but portugais refusé contre l'Azerbaïdjan pourrait être anecdotique. Mais pour Cristiano Ronaldo, aucun but n'est anecdotique dès lors qu'il peut rentrer dans une quelconque statistique. Et ce but aurait eu fière allure dans le DVD des plus beaux buts de CR7 quand il aura fini sa carrière. A la place, on aura le but tout moisi contre la Corée du Nord...
  4. Uruguay-Pérou, 2012
    Un débat sur la vidéo? Pourquoi pas. Mais avant de chercher à rajouter des caméras ou des capteurs, peut-être commencer par ajouter des défenseurs qui savent à peu près se servir de leur deux pieds. Parce que le numéro 5 péruvien, au lieu de crier au scandale, il pourrait s'acheter un pied droit. Un dégagement comme ça, ça mérite d'être sanctionné par un but, franchissement ou pas, juste pour l'exemple.
  5. Ukraine-Angleterre, 2012
    Si ce but est validé, l'Ukraine reprend espoir, déglingue l'Angleterre, porté par tout un peuple, bat l'Italie aux pénaltys, sort avec les honneurs face à l'Allemagne qui ne fait qu'une bouchée de l'Espagne. Avec de "si", Mario Gomez serait Ballon d'or.
    http://youtu.be/rzF_IuFbWcM
  6. Liverpool-Chelsea, 2005
    Demi-finale de la Ligue des Champions, le "but fantôme" envoie les Reds en finale où ils signeront l'une des plus belles prestations de l'Histoire de la compétition. D'après le révélateur, tout ceci n'aurait jamais dû se produire. Mais un révélateur qui dessine aussi mal William Gallas, peut-on vraiment lui faire confiance?

  7. Chelsea-Liverpool, 2012
    Encore les Reds contre les Blues, mais cette fois ci en finale de FA Cup. Cette configuration de baby-foot semble propice aux polémiques et au chipotage sur les ballons qui ont franchi entièrement ou pas la ligne. Au lieu de déranger la FIFA, qu'on dessine des lignes plus fines pour ces Chelsea-Liverpool, ou qu'on fusionne ces deux clubs, et on n'en parle plus!
  8. Watford-Reading, 2009
    Les opposants à la vidéo ont souvent pour argument que "ça n'éteindrait pas toutes les polémiques". Certes. Mais dans le cas de ce match, cela permettrait de convaincre l'arbitre de cette rencontre de se trouver un autre job, et très vite.
  9. Bordeaux-Nancy, 2010
    Un but imaginaire marqué de la main, en France, on n'a pas d'arbitres, mais on a des idées. Un super combo auquel il manque la cerise. Si Wendel avait pu être hors-jeu, on avait le chef d’œuvre de la saison.
    http://youtu.be/wQA9ZviMkjI
  10. Portugal-Espagne
    Parfois, on se dit que la vidéo permettrait de ne plus être tributaire d'un coéquipier un peu con : Ronaldo claque un chef d'oeuvre, tout seul comme un grand et Nani essaie de profiter de l'aubaine pour gonfler ses statistiques. Hors-jeu, but refusé, Ronaldo est furieux. Nani est-il hors-jeu? Est-ce un hors-jeu passif? Le ballon a-t-il franchi la ligne avant la tête de Nani? On n'en sait rien. Tout ce qu'on sait, c'est que ça a du chier dans le vestiaire.

Et vous, vous pensez quoi de cette décision?

Crédits photo (creative commons) : stevendepolo