Pas forcément très connue mais pourtant très accessible depuis la France, à un peu plus de 3 heures en voiture de la frontière, Burgos est une ville espagnole à la richesse exemplaire. Entre merveilles archéologiques, monuments historiques, ruines flamboyantes et lieux de tournages mythiques, Burgos vaut bien évidemment plus qu’un simple détour…

1. Sad Hill

On commence au nord de Burgos… Il était une fois un Bon, une Brute et un Truand… Trois personnages emblématiques campés par Clint Eastwood, Lee Van Cleef et Eli Wallach dans un western spaghetti devenu culte. Un film tourné en Espagne entre Almeria et Burgos. Et c’est donc à Santo Domingo de Silos, que Sergio Leone a posé ses caméras à l’occasion de la fameuse scène du cimetière. Le cimetière en question, entièrement construit pour les besoins du film fut totalement laissé à l’abandon à l’époque. Ce n’est que bien des années plus tard qu’un groupe de fans décida de lui redonner sa splendeur d’antan. Il retirèrent les 18 cm de terre qui avaient recouvert la dalle centrale et construisirent des centaines de tombes qu’ils disposèrent exactement comme dans le long-métrage, en les nommant d’après les personnes ayant participé à la campagne de financement participatif. Du coup, on retrouve parmi les tombes des noms célèbres : les réalisateurs Joe Dante et Rian Johnson mais aussi les membres de Metallica. Terminé en juillet 2016, pour le cinquantième anniversaire du Bon, la Brute et le Truand, Sad Hill est depuis devenu un véritable lieu de pèlerinage pour les fans. Un endroit hors du temps. Fascinant. Que l’on soit fan du film ou non d’ailleurs…

2. Santo Domingo de Silos

On reste encore un peu dans ce magnifique village, situé dans la province de Burgos, à environ 3 ou 4 km du cimetière de Sad Hill. Un village notamment célèbre pour son abbaye bénédictine du Xème siècle. Mais Santo Domingo, ce sont aussi de superbes ruelles pittoresques, une magnifique place et des bâtiments remarquablement conservés.

3. La Cathédrale Sainte-Marie de Burgos

Classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO, cette cathédrale du XVème siècle est probablement l’une des plus belles d’Espagne. C’est d’ailleurs la troisième plus grande, après celles de Séville et Tolède. Et si la bâtisse est en soi exceptionnelle, le musée de la sculpture gothique qu’elle renferme vaut aussi largement le détour.

4. Le Monastère de las Huelgas

Fondé en 1187, cet impressionnant monastère abrite un musée de tissus médiévaux et un cloître roman. Deux merveilles parmi d’autres qui font de ce monument un incontournable. On peut aussi y trouver un célèbre codex datant des années 1300.

5. Le Château de Burgos

Le château existait déjà sous les Romains. Oh bien sûr, il n’avait pas trop la même allure. En fait, c’est surtout quand l’armée française, pendant l’occupation, décida de le dynamiter, que ce dernier en prit un méchant coup dans l’aile. Néanmoins, il présente toujours bien aujourd’hui. Un peu en ruines, il témoigne de sa grandeur passée.

6. Le centre historique

Vous aimez les portes ? Pas le groupe de Jim Morrison mais les vraies portes. Celles par lesquelles on entre et on sort. Parce qu’à Burgos, on peut en admirer une particulièrement belle. C’est la Porte de Sainte-Marie. Un monument qui donne le ton au reste du centre historique. S’y promener revient ainsi un peu à remonter le temps en visitant quelques-unes des plus belles pages de l’histoire de la région. Et si on veut un peu pousser les recherches, il suffit de pousser les portes (encore) du Musée de Burgos, du Musée du Rétable ou du Musée de l’Évolution Humaine. Le tout en finissant par une bonne cerveza bien fraîche sur la sublime Plaza Mayor.

View this post on Instagram

El Arco de Santa María es uno de los monumentos más emblemáticos de la ciudad de Burgos, comunidad autónoma de Castilla y León, España. En las seis hornacinas principales, dispuestas en dos cuerpos y tres calles, se encuentran personajes importantes de la historia de la ciudad y de Castilla: los Jueces de Castilla (Nuño Rasura y Laín Calvo); los condes Diego Rodríguez Porcelos, fundador de la ciudad, y Fernán González, primer conde independiente de Castilla; el Cid; y el emperador Carlos I. https://es.m.wikipedia.org/wiki/Arco_de_Santa_Mar%C3%ADa ???? - ?? - ????? - ????? ???????? ????? ?? ????? ??????????? ?????????? ?????? ?????? , ??????????? ?????????? ? ???????? ? ???? , ??????? . ? ????? ??????? ????? , ?????????? ?????? ????????? ??????? ?????? ? ???????? : ????? ???????? ( ????? ?????? ? ???? ?????? ); ???? ????? ???????? ???????? , ?????????? ??????, ? ?????? ???????? , ?????? ??????????? ???? ????????; ??? ??? ; ? ????????? ?????? I. Do not forget to like and follow my friends : #cityliving #citylights #citylife #estaes_de_todo #architecturedesign #architectural #catchclick_spain #architecturephotography #perspective #espacio_spain #total_spain#espacio_spain#ok_spain #estaes_espania #estaes_europa #europaestrella #castiliayleon #theadventurecontinues #CastillayLeón #burgosmola #burgosciudadamable #Naturaleza_CastillayLeón #loveburgos #catedralburgos #arcodesantamaría #Castilla#Burgos#yra_valencia#valencia_yra#yra_españa #yra_europay

A post shared by #yra_Valencia (@yra_valencia) on

7. La Sierra d'Atapuerca

Figurez-vous que ce site archéologique est le plus grand du monde. C’est notamment là qu’on est tombé, au détour d’une fouille, sur le plus vieux spécimen d’Homo antecessor du monde. Et le plus beau, c’est qu’on découvrit ce lieu un peu par hasard, en construisant une voie de chemin de fer. Inscrit à l’UNESCO, il a depuis livré un nombre impressionnant de secrets et de trésors quant à nos origines.

8. Le Musée de l'Évolution humaine

On en parlait plus haut mais ça vaut le coup d’y revenir avec plus de précisions. Car c’est ici que sont exposées les pièces découvertes dans la sierra d’Atapuerca. Moderne, ce musée d’exception est sorti de terre en 2010, au moment où l’UNESCO décida enfin de classer la sierra. C’est l’endroit parfait pour voir des ossements et d’autres restes de nos ancêtres. La scénographie est de plus très travaillée, ce qui ne gâche rien.

9. Le Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle

Burgos est une étape hyper courue du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle. Et bien sûr, le chemin en question n’est pas réservé aux pèlerins. Il représente ainsi une aubaine pour tous les randonneurs, qu’ils soient chevronnés ou non. Et tant qu’on parle de marcher dans la nature, sachez qu’une superbe randonnée fait le tour de la vallée dans laquelle se trouve le cimetière de Sad Hill.

10. Le festival international de folklore Ciudad de Burgos

C’est LE festival à ne pas manquer à Burgos. Ayant lieu tous les ans pendant la troisième semaine de juillet, il organise la rencontre de quelques 800 membres de groupes folkloriques du monde entier. Un événement qui prend possession de la ville et lui donne ainsi, le temps de quelques jours, un nouveau visage.

View this post on Instagram

Ne damo?

A post shared by Andrijana (@endridzejn) on

Et n’oubliez pas de vous gaver de churros !