Oui, on le sait vous auriez préféré apprendre les meilleures insultes bretonnes, mais sachez qu’il existe déjà un top qui les liste. Cette fois-ci, essayons de nous élever un peu intellectuellement et parcourons ensemble la culture bretonne riche (et pas qu’en beurre. LOL).

1. Yves Coppens né à Vannes, qui a participé à la découverte du squelette de notre chère Lucy

Le paléontologue codirigeait avec Donald Johanson et Maurice Taieb un projet de recherche à Hadar (Éthiophie) quand un étudiant américain tombe sur le fossile complet à 40% d’un être humain datant de plus de 3 millions d’années. Cette découverte révolutionne la conception que l’on a jusqu’alors de l’évolution de l’homme puisqu’elle prouve que la bipédie remonte à un bail. Et franchement, ça claque sévère.

2. Aristide Briand, le Nantais, qui a rendu la guerre illégale à l'occasion du pacte Briand-Kellog signé le 27 août 1928

Perso, je suis une énorme groupie de cet homme politique puisqu’il est à l’origine de cette mesure, certes, essentiellement symbolique mais qui a été approuvée par plus de 66 pays : ce traité condamne le recours à la guerre en tant qu’instrument de règlements des différends internationaux. Mais ce n’est pas tout, il a également œuvré pour la séparation de l’Eglise et de l’État en 1905 en tant que rapporteur public. Il était un fervent défenseur de l’abolition de la peine de mort. Bref, ce mec est à l’origine de pas mal de trucs et c’est un pacifiste pur et dur. Je pleure encore sa mort.

PS : J’ai arbitrairement choisi de considérer que Nantes faisait encore partie de la Bretagne à l’époque mais je ne comprends rien au découpage administratif d’antan. Fin’, bon, à la base les Nantais, vous êtes des Bretons, donc saoulez pas.

3. Yves René Scordia boulanger à Douarnenez , l'inventeur du kouign-amann

En 1860, on raconte que le breton manque salement de farine à cause d’une pénurie. Du coup, pour compenser, il est obligé de préparer ses pâtisseries avec beaucoup, beaucoup, beaucoup de beurre. Ce qui devait être initialement un foirage culinaire s’avère être en fait une pâte compacte et succulente. Il commercialise donc le kouign-amann qui connaît un franc succès. Succès qui n’a fait que grandir les années passant puisqu’en 2000, une journée officielle du kouign-amann a été proposée par une pâtisserie de San Francisco. Oklm. C’est ce qui s’appelle vivre « l’American Dream ».

4. Pierre Waldeck-Rousseau ayant contribué à la légalisation des syndicats professionnels

Le petit Pierrot est également né à Nantes en 1846. C’est lui qui est à l’origine de la loi relative à la liberté des syndicats professionnels. En gros, c’est grâce à lui qu’on peut ouvrir notre bouche auprès du CE de notre entreprise et que la CGT existe (mais également le MEDEF, figurez-vous). Et c’est plutôt cool. Parce qu’avant 1984, on avait plutôt tendance à réprimer les mouvements sociaux. Certes, 1864 avait déjà permis d’abolir la loi Le Chapelier instituant le délit de coalition mais on n’avait pas encore explicitement autorisé les rassemblements de professionnels.

5. René Laënnec né à Quimper est l'inventeur du stéthoscope

Il faut savoir que ce dernier a également vécu à Douarnenez, il était donc probablement voisin du génie à l’origine du kouign-amann. Bref, René est le médecin français à qui l’on doit ce moment de torture insupportable où lors d’une auscultation, on exerce une pression sur notre torse ou dos avec cet instrument de malheur SUPER FROID qu’est le stéthoscope. En vrai, ce type est vraiment ouf, il a permis aux médecins d’éviter de coller leurs petites oreilles propres contre les torses suants de leurs patients, et c’est plutôt cool. Même s’il faut dire qu’au début, les mecs ont bien râlé à l’idée de s’en servir.

6. Nolwenn Leroy, née à Saint-Renan dans le Finistère, chanteuse plutôt stylée

Bon. Ok. On en fait un peu trop. Mais avouez qu’elle en jette, cette interprétation de « Tri Martolod ».

7. François-René de Chateaubriand né à Saint-Malo, à qui l'on doit les "Mémoires d'outre-tombe"

Alors oui le type était un peu égocentrique et légèrement centré sur sa personne mais grâce à son excès de nombrilisme, il a pu inspirer de nombreuses générations d’écrivains romantiques. Et ça, ce n’est pas donné à tout le monde. Est-ce que Victor Hugo a déjà dit « J’aimerais être le prochain Jean-Michel de la Compta » Hein ? Je ne crois pas ? Et on a rien contre les comptables. Encore moins contre les Jean-Michel.

8. Yann Tiersen né à Brest, celui qui a composé la bande-originale du film "Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain"

« Tin tintintin tintintinnnnnnn, tin tintintin tintintinnnnnn, tin tintintin tintintinnnnn, tin tintintinnnnnn »… Je vous l’ai mise dans la tête ? Non ? Ok. Dommage. Bref, le type a tout de même reçu le César de la meilleure musique de film en 2002 et franchement, c’est mérité.

9. Jacques Cartier, probablement né à Saint-Malo, explorateur plutôt famous

Cet explorateur breton est le premier à découvrir le golfe de Saint-Laurent, qu’il dessinera donc sur une carte de ces territoires. Par ailleurs, c’est à lui que l’on devrait le terme « Canada » puisque lorsqu’il a débarqué là-bas, il aurait rencontré des Iroquois lui indiquant la présence de « kanata » qui signifie « village ».

10. Lorenzoooooo

Mais bien sûr que si, il a révolutionné le monde. En tout cas, je n’ai plus d’inspiration et il est né à Brest, donc il a clairement sa place dans ce top.

Tu es Breton ? Inspirant ? Tu n’as pas vu ton nom dans cette merveilleuse liste ? Et bien, n’hésite pas à nous en informer. Ou pas. Surtout pas, en fait.

Source : BZH Boutique

Source Image : Wikipédia