Un peu partout sur la grande et belle famille de l’internet, on a tendance à vous parler de l’acné et de comment s’en débarrasser mais rarement parlera-t-on des vrais bons chtars du quotidien, ceux qui sont conçus pour te niquer ta journée dans les endroits les plus insolites de ton petit corps. Éclairage.

1. L'acné comédonienne aka les petits boutons blancs

Ce sont les premiers qu’on voit et qui crient au supplice pour qu’on les explose, et qu’on va inévitablement exploser. Ces petits bâtards se manifestent débarquent souvent en meute genre autour des narines pour encore plus de douleur quand tu te mouches.

2. Les boutons sur les épaules/haut du dos

Celui là est plutôt impressionnant en terme de hauteur, largeur, couleur et DOULEUR, surtout quand il se pointe au sommet de l’épaule, t’obligeant donc à régulièrement devoir décaler ta bretelle de soutif, de sac à dos ou de salopette pour éviter le Mont Rouge.

3. L'acné papulo-pustuleuse aka des grosses bulles de pus bien solide

Miammy, rien que ce nom d’acné me déclenche une poussée. Ce type de chtar forme un doux mélange de pustules et de papules, comme son nom l’indique, et va souvent avoir tendance à se manifester sur les joues et la vérité ça nique quasi autant l’estime de soi que le faciès pendant une bonne dizaine de jours.

4. Le bouton sur la fesse

Celui là on peut le classer dans la famille du papulo-pustuleux, mais celui là a tenté l’aventure en solitaire. Le bouton sur la fesse prend souvent l’apparence d’un volcan type islandais et va pousser intérieurement sans jamais pouvoir exploser, te laissant toi, et ta fesse gonflée, dans l’incapacité de t’asseoir dignement en public.

5. Le furoncle près de la lèvre

Si tu es un optimiste : trop cool ça va me gonfler les lèvres trop sex hihi.

Si tu es un pessimiste : génial tout le monde va penser que j’ai de l’herpès bonjour l’ambiance.

Si tu es un réaliste : mortecouille ça fait mal et ça gonfle en plus. Je ferai mieux d’appliquer une crème apaisante pour lui dire bye-bye dans 4-5 jours.

Si tu es un caviste : je ne vais pas pouvoir picoler cette semaine ouin ouin.

6. Le bouton maudit qui reste relativement plat mais fait ses bails à l'intérieur de tes pores

Telle un bon soldat en pleine Guerre Froide, ton compagnon va s’emparer de ta peau pendant une durée indéterminée et le plus frustrant mais surtout douloureux dans tout ça c’est que tu n’auras aucun pouvoir d’extermination car il a un mental d’acier. Il disparaîtra aussi vite qu’il est arrivé et au moment où tu t’y attendras le moins, forcément.

7. Le bouton sur les parties génitales

Bon alors personnellement ça ne m’est jamais arrivé mais si vous êtes touché ou connaissez quelqu’un qui est touché, parlez en. Vous n’êtes pas seuls.

8. Le bouton dans le nez

Tu te baladais tranquillement dans tes narines avec tes doigts devant le match quand tout à coup, une masse moitié costaud moitié molle te barre le passage ? Ne panique pas, vieille branche ! Ce n’est qu’un chtar bien fat qui, avec un peu de chance, ne sera qu’un mauvais rêve dans une quinzaine de jours.

9. Le bouton sous l'aisselle

Alors là comment te dire que tu peux oublier les déos et le rasoir pendant quelques temps. Il faut souffrir pour ne plus souffrir…

10. Le bouton dans l'orifice de l'oreille

100% douleur, 0% port d’écouteurs.

Je vous ai épargné les images pour illustrer mes propos un peu berk berk pour laisser libre court à votre imagination, mais n’hésitez pas à approfondir le sujet avec notre illustratrice de talent.