pic
Crédits photo (creative commons) : upcoming

Bien sûr, l'alcool est un business, il y a ceux qui le font et ceux qui le vendent, et ce n'est pas une surprise. Mais la rédaction de Topito est allée plus loin, en se demandant à qui profitait vraiment votre consommation d'alcool, quels étaient les métiers satellites qui indirectement se faisaient des noisettes en or en ne faisant rien, ou tout du moins en attendant que vous soyez saoûl pour bien vous faire raquer.

  1. Les chauffeurs de taxi
    C'est ce dernier verre, ce verre de trop, c'est lui qui vous a foutu dans la merde. La grille du métro se ferme devant vous et le prochain bus passe dans 54 minutes. Il est 1h30 du matin et vous n'avez pas le choix, vous devez tituber vers un taxi. Vous êtes tellement heureux de vous affaler dans la banquette arrière que vous lâchez vos 25 balles sans sourciller. Mais le lendemain, ça pique, et ce n'est pas uniquement à cause du rhum.
  2. Les prostituées
    Vous avez paumé votre veste et sûrement un peu de votre dignité mais vous avez toujours votre portefeuille. Les shooters offerts par le barman vous ont achevé et vous avez l'alcool triste. Vous pensez à votre ex, ça va pas fort ces derniers temps au bureau et vous vous sentez très seul. Heureusement, une équipe de spécialistes est là, pour vous, cette équipe elle fait la passe à 70 euros.
  3. Les vendeurs de rose ambulants
    Les pakistanais qui vendent des roses dans la rue ont tout pigé au game, et c'est pour ça qu'ils passent plusieurs fois à la terrasse des cafés et dans les bars, et ce jusque tard dans la nuit : ils savent très bien que complètement pété tu vas vouloir faire le mariole et offrir une rose à n'importe quelle meuf qui accepte encore de te parler. C'est moche d'exploiter nos failles comme ça messieurs les pakistanais.
  4. Les grecs bien gras
    C'est pas le bretzel pourri que tu as mangé entre 2 litres de bières qui va te sauver : il est tard, tu es saoul, et tu n'as qu'un objectif, manger un truc avec de la viande, du fromage fondu, du gras et un peu de viande derrière. N'importe quel boui-boui fera l'affaire tant qu'on accepte de vous servir, Mac-Do, grec, KFC (surtout KFC). Vous allez vous détester demain matin mais pour l'instant vous n'avez qu'une envie : échanger votre argent contre du gras.
  5. Les épiceries ouvertes la nuit
    Que ce soit pour continuer à boire ou parce que tous les grecs de votre quartier étaient fermés quand vous êtes rentrés, toujours est-il que ce petit épicier au bout de la rue est une bénédiction, un phare dans la nuit. Vous allez acheter un vieux paquet de kiri à 15 euros, une kro poussiéreuse à 8 euros, et vous aurez la sensation que tout est normal. Et lui pendant ce temps, il se frotte les mains.
  6. Amazon
    Vous êtes arrivés chez vous sain et sauf certes, mais complètement rôti. Vous trouvez tout de même la force d'allez faire un tour sur le net en mangeant votre tartine de kiri. Et puis là, la bourde, vous arrivez sur Amazon. Quelques jours après, un flipper Indiana Jones, 300 couches pour adultes et 3 bidons de poudre protéinée vous seront livrés sans que vous ne sachiez bien pourquoi.
  7. Les Tatoueurs
    Ce superbe "YOLO GANGNAMME STYLE" sur le torse vous semblait sûrement une idée de génie sur le moment. Tout comme filer 400 balles en liquide, une somme tout à fait raisonnable pour la typo "gothique groovy et futuriste" que vous vouliez tant. Maintenant vous le regrettez amèrement mais c'est trop tard. Et en plus d'une gueule de bois, vous ne pouvez plus dormir que sur le dos.
  8. Les créateurs de Snapchat
    Eux ils frottent les mains depuis déjà pas mal de mois. Ils doivent bien se rendre compte que dès que vous avez un coup dans le nez vous commencez à balancer des vidéos de vous en train de gueuler sur Snapchat à tous vos contacts. Vous qui marchez dans la rue. Vous qui prenez votre verre en photo. Vous qui vomissez en vous marrant. Et pendant ce temps là les mecs engrangent du blé, et vous tombez dans le panneau.
  9. Les spécialistes du foie
    Les mecs ont tout prévu sur le long terme, et ils vous la mettent sévèrement. Je suis sûr qu'il y en a un qui a baptisé son 3ème yacht Cirrhose, et ça c'est grâce à vous et vos semblables. Vous me dégoûtez.
  10. Les agriculteurs
    Quoi ? Vous êtes surpris ? Ok, on est un peu allé le chercher loin celui là mais réfléchissez un peu ? Qui fait pousser l'orge qu'on met dans votre bière ? Eh oui les mecs, le lobby agricole s'en met plein les fouilles en vous regardant prendre du ventre. Pensez-y la prochaine fois que prenez une pinte.

Boire ou garder sa thune*, il faut choisir.

(* 25+70+5+8+23+78+400+80 = 689 euros. Ca peut faire cher la soirée)