Dans la vie il y a deux sortes de gens. Ceux qui prennent en photo leur plat et ceux qui ne prennent pas en photo leur plat. Si tu fais partie de cette première catégorie, fuis loin. Fuis très loin. Si tu fais partie de la deuxième catégorie, lis ce top. Si tu fais partie d’une catégorie tierce mais non mentionnée, va chercher une enveloppe et une pince à épiler, enlève-toi quelques poils pubiens, glisse-les dans l’enveloppe susmentionnée et envoie-les à notre adresse, nous les collectionnons.

1. C'est pas parce que tu as utilisé un joli filtre que ta bouffe sera meilleure

Super, on est très content de voir que tu sais cadrer une assiette, en attendant ta salade de quinoa avec des grains de grenade, elle a juste la capacité de nous foutre la dalle alors qu’en fait on sait très bien que c’est totalement dégueulasse.

Source photo : Giphy

2. Même les resto sont soûlés et ont commencé à interdire cette pratique de blaireaux

Si, si, je t’assure. Certains ont même commencé à interdire cette pratique qu’il jugeait polluante pour les autres clients du restaurant.

3. Selon une étude, c'est le signe d'un trouble alimentaire

Eh oui. Une étude a montré que partager compulsivement ses photos et ses pensées sur la bouffe #healthyfood pouvait relever d’un trouble alimentaire qui consiste en gros à plus parler de bouffe que d’en manger. D’autant plus que l’addiction aux photos culinaires n’est pas compatible avec un plat aux couleurs fades, donc en gros tu vas alimenter une obsession à bouffer des trucs colorés jolis pour les yeux mais en réalité pas forcément bon. Bref, mourez.

4. Ça rend agressif ton entourage

Parce que cet acte purement pathétique suscite beaucoup de hargne chez les humains qui t’entourent et refusent de participer à cette activité.

Source photo : Giphy

5. T'es pas photographe culinaire à ce que je sache ?

BON BAH ALORS ? ARRÊTE TOUTE DE SUITE ESPÈCE D’INCOMPÉTANT.

6. Ça a l'air dégueulasse ce que tu bouffes

Fais pas semblant, on t’a grillé.

7. À ce tarif, tu peux aussi prendre ta merde en photo pour bien documenter toute ta vie

Techniquement, prendre ta merde en photo est plus légitime que prendre ton plat au restaurant. Au moins la merde tu l’as faite. C’est ton oeuvre. Tu peux en être fier-e. Et surtout, cette belle merde reflète mieux ton âme à partir du moment où tu as un penchant pour ce vice immonde de la photographie culinaire.

8. Parce que ça va être froid

Mange espèce de débile. Mais qui m’a foutu un boulet pareil ?

Source photo : Giphy

9. C'est malpoli d'utiliser son portable à table

Va au coin.

10. À chaque fois tu fais tomber ton téléphone dans ton plat

Et que ce steak tartare va commencer à avoir un arrière-goût de lihium et de cobalt pas franchement agréable.

11. De toutes façons tu manges une purée jambon

Et c’est cheum.

12. Tu photographies les trottoirs sur lesquels tu marche ? Les gens à qui tu dis bonjour ? Les cacas que tu coules ? ... Non ?

ALORS POURQUOI TU FAIS ÇA INFÂME ENFOIRÉ ?!

13. À la rigueur on préférerait que tu prennes en photo ton caca

Avec des filtres, tout peut être beau.

14. Si le chirurgien qui s'occupe de toi s'amusait à poster sur Instagram des photos de tes organes, tu le prendrais comment ?

Est-ce que tu as demandé à ton plat au préalable s’il avait envie d’être pris en photo ? De quel droit tu fais ça ?

Source photo : Giphy

Ceci était un cri du cœur animé par la haine.