T’es enceinte, t’as ton bide qui pousse de jours en jours, et t’aimerais bien bouger un peu tes fesses sans risquer de te décoller les membranes ? La danse prénatale est faite pour toi, puisqu’elle peut être pratiquée jusqu’au terme de ta grossesse, et même après, avec ton nouvel héritier. Allez, lance-toi ! (bon te lance pas trop loin non plus, tu risques de rouler comme une boule de bowling sinon)

1. Ça te maintient en forme

Bouger un peu ses fesses ne fait jamais de mal, et ce même quand on est enceinte. La danse prénatal te permet de muscler ton coeur et d’avoir un corps qui fonctionne bien, ce qui n’est pas négligeable, surtout avec un alien dans le bide.

2. Ça t’aide à préparer l’accouchement

Parce que le fait de continuer à danser en étant en cloque te permet de contrôler ta respiration, et d’être en bonne condition physique pour le marathon qui t’attend. Je te dis pas que ça t’empêchera d’avoir des douleurs atroces pendant les contractions, mais au moins tu sauras bien respirer et ça t’aidera à te calmer.

Source photo : Giphy

3. Tu te fais des potes dans la même situation que toi

Et non pas des meufs filiformes qui ont un ventre ultra plat et des seins qui tiennent tous seuls, comme dans les autres cours de danse ou de yoga où il n’y a pas que des femmes enceintes. Non là tout le monde est logé à la même enseigne, gros bide à l’air, et ça te fera un peu sortir de chez toi, c’est pas mal.

4. Ça fout la pêche

Danser rend euphorique, ça libère des endorphines et ça fout la pêche. Et quand on sait à quel point les hormones peuvent t’aider à te faire sentir comme la dernière des crottes de chien étalée sur un trottoir, c’est quand même plutôt pas mal de se foutre un coup de boost au moral.

Source photo : Giphy

5. Pas besoin d’avoir un bon niveau en danse

On te demande pas du tout de connaitre intégralement la chorégraphie de Single Ladies de Beyoncé avant de faire un cours de danse prénatal. Tous les niveaux sont acceptés, le but n’étant pas de préparer un spectacle à la fin de l’année devant un jury, juste de t’éclater et de te défouler pendant quelques mois.

6. Ça apaise les douleurs

On peut dire merci aux étirements qui aident à chasser ces sales maux de dos qui arrivent vers la fin de la grossesse, ou même avant. Grace à la danse prénatale, tu vas apprendre à te tenir correctement en changeant de posture pour préserver ton dos, ton bassin, dénouer les tensions, etc.

Source photo : Giphy

7. Pas besoin de claquer des thunes dans des fringues spécialisées

Un vieux legging et un tee-shirt suffisent, pas besoin de plus, pas même de chaussons de danse, non rien, que dalle. Un bouteille d’eau dans le sac et c’est parti ma poule, va bouger ton boule.

8. Ça diminue le stress

C’est un moment spécialement pour toi, femme enceinte qui en a marre de ressembler à une vielle baleine échouée, et qui stresse pour tout et pour rien, surtout pour rien. Ces cours te permettent de te détendre, de te défouler, et d’évacuer toutes les tensions qui te pourrissent ta grossesse. Bon, ça règle pas non plus le conflit israélo-palestinien, mais c’est déjà pas mal.

Source photo : Giphy

9. Ça te permet de contrôler un peu ton poids

Bah on ne t’apprend rien hein, si tu passes ta grossesse à bouffer des gâteaux sans bouger du tout ton boule, y’a un moment où tes fesses vont faire la taille du Brésil. Du coup, ces petits cours pourront t’aider à éliminer la tablette de chocolat que tu t’es enfilé la veille devant The Office, et ça peut être pas mal.

10. Ça aide à améliorer la circulation sanguine

C’est assez logique: plus tu bouges, plus ton coeur s’active, et plus ton sang circule. Ce qui peut être un bon moyen pour t’aider à ne plus avoir cette sensation de jambes lourdes ou gonflées comme si tu avais 80 ans.

Source photo : Giphy

Bon, vous vous inscrivez quand ?