Depuis des années, des hordes d’esclaves décérébrés du secteur tertiaire regrettent leur jeunesse symbolisée par « Le Club ». Rien à voir avec un club libertin, malheureusement, puisqu’il s’agit de ce satané Club Dorothée. Retour sur les raisons de ne pas regarder en arrière, et de casser la gueule à votre cousin Bertrand, N+1 chargé des Tickets Restaurants à la SOGROMAP, la prochaine fois qu’il tente de chanter « C’est la fête au Village » à un mariage.

1. Un mauvais souvenir

Si tout le monde se rappelle les mêmes choses, ça ne veut pas dire que c’était cool. Mon oncle se rappelle très bien la guerre d’Algérie, et j’ai un copain cambodgien qui me confirme que ce qui reste de sa famille se souvient très bien des Khmers Rouges.

Crédits photo : Giphy

2. Les dessins animés japonais

Ceux qui étaient diffusés n’étaient clairement pas tous destinés aux enfants. Ken Le Survivant, pour des mômes de 8 ans ? Et Nicky Larson et son obsession des petites culottes ? Mais qui était chargé des achats, chez AB ? Guy George ? Seul point positif : les doubleurs français très inventifs (cf Maurice Sarfati).

Crédits photo : sweetkyss

3. Les Musclés

Est-ce qu’on a besoin d’ajouter quoi que ce soit ? – Eh, Nigel, t’écoutais quoi quand t’avais 12 ans? – Blur, Pulp et Oasis. – Et toi Michel ? – « La Fête Au Village » et « Merguez Party » !- What ?

4. Hélène et les Garçons

Même au 12e degré (et même s’il y’avait deux trois bonasses), comment encombrer des zones entières de son cerveau avec ça ? Et le pire c’est que ça a tué le format « sitcom » en France. Merci, vraiment. D’ailleurs, AB productions, grâce à ses profits considérables, a pu acheter les droits de « Friends » pour la France et massacrer consciencieusement ses doublages. Ça s’appelle ajouter l’insulte à l’injure.

5. Bernard Minet

Le laisser chanter « La Petite fille de Sarajevo » pendant le siège de ladite ville, même si ça partait sans doute d’une bonne intention, c’était vraiment « ajouter la guerre à la guerre », comme disait François Mitterrand.

6. Berda et Azoulay

Ces deux-là ont créé leur empire télévisuel à base de crottes achetées à vil prix, sans même en faire profiter leurs esclaves : Corbier vit aujourd’hui dans un campement Rom au bord de l’A86 et Nicolas et José en sont réduits à faire semblant de s’enculer pour survivre. Berda, 69e fortune française, a finalement écarté Azoulay et AB possède maintenant ses propres satellites. Ça ne vous rappelle rien ? Un méchant de James Bond !

Crédits photo : reddit

7. Bioman

Moitié homme, moitié robot, 100% lycra. Et on peut y ajouter Power Rangers et des dizaines de séries clones. Résultat ? Une génération habituée à des promesses narratives encore plus usées que celle de l’Union de la Gauche, des scénarios écrits par un trisomique, et des messages parfois douteux (« il faut protéger le Japon contre tous ses ennemis ! »)

Crédits photo : giphy

8. L’ennui

Parce qu’un combat de kung fu, en vrai, ça ne dure pas 6 semaines, un match de football pas 8h, et que les Chevaliers du Zodiaque, pour des mecs qui s’en vont toujours à l’attaque, ils causaient quand même 90% du temps.

Crédits photo : giphy

9. L’omniprésence

Parce que 22h de programme cumulées par semaine, on ne fait ça qu’en Corée du Nord.

Crédits photo : metro

10. L’anniversaire

Parce que ce n’est pas parce qu’on te le souhaitait sur un déroulant hyper speed qu’on t’aimait vraiment.

Ah si, un truc à sauver : « Pas de pitié pour les croissants », ça c’était un tant soit peu marrant, surtout que Jacky était toujours gavé de coke. Pour les autres participants, on hésite encore.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :