• une_tinder_stop
    Montage photo : Topito
  • Cette fois, c’est la bonne: tu es décidé à bouter Tinder hors de ton smartphone. Tu as déjà essayé, vainement, de te sevrer : mais au bout de quelques semaines d’abstinence, tu as craqué et téléchargé de nouveau l’appli qui te promet toujours plus d’amour, de gloire et de beauté. Comment sortir de cette spirale infernale et en revenir aux bonnes vieilles méthodes ? Quelques conseils avisés. De rien, bisous.

    1. La dernière fois que tu as pécho, c’était dans les années 90
      Voilà bientôt trois ans que tu frôles la tendinite au pouce à force de matcher à tout va, mais personne ne répond à tes avances- à part des faux profils et un magnétiseur du XVIIIème te promettant "retour de l’être aimé, puissance sexuelle, obtention du permis de conduire". Et ce n’est pas avec ça que tu fonderas une famille ou que tu échangeras tes chlamydiae, on te le dit.
    2. Tu es à court d’excuses bidon pour justifier ta présence sur l’appli
      "Nan mais c’est pas pour moi tu vois, j’ai pas besoin de ça, je fais juste une étude sociologique sur les célibataires de notre génération... Oui bon ok, je suis peut-être un peu en chien".
    3. Tu vas pouvoir économiser
      15 euros l’abonnement multiplié par 12 mois = 180 balles. Tu vas pouvoir t’en payer, des paquets de mouchoirs. Alors certes il n'y a pas le contact humain et c'est un poil moins romantique, mais après tout combien de rencards gênants pour un qui se passe pas trop mal ?
    4. Tu vas finir par matcher ta mère
      A moins de t’appeler Œdipe, c’est moyen-moyen. Et pas sûr qu’elle gobe le coup de "l'étude sociologique pour mieux comprendre le comportement amoureux des jeunes d'aujourd'hui."
    5. Les dates foireux, très peu pour toi
      Tu as déjà eu rendez-vous avec une cousine éloignée, un prothésiste dentaire qui t’a dit que tu avais une "très belle mâchoire, et qu’il aimerait bien la mouler", un mec très bizarre qui a passé une heure à te fixer sans piper mot - bref, arrêter Tinder mettra fin au supplice du date de l’angoisse et te laissera plus de temps pour tes cervoises en terrasse avec tes potes.
    6. Tu as envie de parcourir d’autres horizons
      Et de découvrir de nouveaux sites de rencontre: droite rencontre (pour les gens de droite), Bristlr (pour les barbus), Run2meet (pour trouver l’amour lors d’un footing), etc. Il ne faut pas avoir peur de la nouveauté.
    7. Tu as épuisé tout ton stock de phrases d’accroche
      "Salu, sa va ?", "Ton père est un voleur, il a pris toutes les étoiles du ciel pour les mettre dans tes yeux", "ton regard de braise me rend merguez", etc, etc, etc. Soyons honnêtes, personne n’a jamais fait frotti-frotta après ce genre d’incipit. PERSONNE.
    8. C’est so 2013
      A l’instar de "Get Lucky" et des Stan Smith, Tinder a eu son heure de gloire, mais est tristement démodé. Il faut vivre avec son temps.
    9. Avec tout le temps que tu as perdu dessus, tu pourrais être docteur en physique nucléaire
      Et pécho en faisant des blagues graveleuses à base de "je vais mettre tous tes neutrons en fission". Enfin, essayer de pécho. Enfin bref tu as compris l'idée : Tinder est en train de te faire perdre tes plus précieuses années. Envole-toi petit oisillon, va vivre ta vie.
    10. Tu as rencontré quelqu’un, quelqu’un de bien
      Bravo champion ! Garde le numéro de quelques matchs, on ne sait jamais, ta maman t’a toujours dit d’être prévoyant(e).

    Alors, prêts à supprimer Tinder ?

    Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :