Les années 2010 n’étaient pas géniales, sur le papier (on a même classé les années 2010 à 2020 de la pire à la meilleure). Mais tout n’est pas à jeter. On s’est bien marré avec des memes, on a écouté des bonnes musiques, et, bon gré mal gré, on a parfois été agréablement surpris par la marche du monde. Parfois. Pas souvent, mais parfois.

1. Marine Le Pen n'est pas au pouvoir

GAUCHIASSES TOPICO GAUCHIASSES ! Ouais mais n’empêche que Marine Le Pen n’est pas au pouvoir et qu’en tant que bonnes gauchiasses de chez Topico on est contents, même si on n’est pas forcément contents de qui est au pouvoir. Vous voyez mes doigts comme ils bougent ? C’est hyper impressionnant, ne faites pas ça chez vous.

2. Y'a beaucoup moins de mort du SIDA

En 10 ans, le taux de décès liés au VIH a baissé de 33%, un bon tiers. On n’a pas encore le vaccin contre le SIDA, mais on s’en rapproche tout le temps et les gens en meurent moins. En plus, aujourd’hui, il est possible de se dépister au moyen d’un test gratuit en pharmacie, donc autant dire qu’on n’a jamais été aussi près de l’éradication.

3. On a envoyé Curiosity sur Mars

En 2012, pour la première fois, on a réussi à poser un robot sur Mars. Je sais pas si vous vous rendez compte à quel point cette phrase aurait pué la science fiction il y a à peine 20 ans. Mars. Ça paraissait tellement loin que c’est de là qu’on faisait venir les extraterrestres méchants dans toute la littérature fantastique. Mais nous, on a envoyé un robot dessus et même qu’il fait des photos et même qu’il a découvert l’existence d’un lac d’eau gelé et des microtraces de vie bactérienne.

4. En France, on est passé de 35 à 32% de fumeurs

Et moi qui fume 1 paquet et demi par jour, je ne peux que me réjouir de voir les autres arrêter : si tout le monde arrête, peut-être que j’arriverai, moi aussi, à arrêter.

5. On est champions du monde

Vous croyiez peut-être que j’allais faire tout un top sur les bonnes nouvelles de la décennie écoulée sans écrire qu’on était champions du monde ? Parce qu’en fait on est champions du monde. Alors que les Belges, eux, ont le seum. Nous, on n’a pas le seum. On est champions du monde. Quelle fête c’était, mes amis, quelle fête.

6. La situation des femmes s'améliore

Metoo, les femmes obtenant le permis de conduire en Arabie saoudite, la mise en place d’un énorme plan d’action contre les violences faites aux femmes… On ne va pas se réjouir, la situation des femmes est encore loin d’être parfaite et on court toujours après l’égalité, mais la deuxième partie de la décennie a clairement été marquée par une prise de conscience de cet enjeu et par des avancées concrètes.

7. Et d'ailleurs Simone Veil est entrée à l'académie française en 2010

Une femme de plus (elles ne sont pas nombreuses) et pas n’importe laquelle puisque c’était la femme par qui l’IVG avait été légalisé en France. Simone Veil est morte depuis et entrée ailleurs, au Panthéon, où seules 4 autres femmes l’attendaient. Symboliquement, c’est fort.

8. L'EI est plus ou moins mort

Ils nous auront bien pourri la vie, mais les adeptes du califat sont désormais en débandade. On ne peut pas du tout du tout se féliciter de la tournure qu’aura pris la guerre en Syrie ni de la situation générale au Moyen-Orient, mais on peut toutefois se réjouir de savoir que l’Etat islamique en tant qu’entité territoriale à cheval sur la Syrie et l’Irak a pour ainsi dire disparu. Et que son chef, Abou Bakr al-Baghdadi, ne pourra plus nuire.

9. L'espérance de vie a augmenté significativement dans le monde

En 10 ans, elle est passée d’un peu moins de 70 ans à un peu plus de 72. Ce n’est pas rien, d’autant que cette augmentation a été beaucoup plus forte dans les pays en voie de développement. Après, c’est toujours la même chose : si on vit plus longtemps pour bosser plus longtemps sans avoir de retraite, quel intérêt ?

10. Des ennemis vieux d'un demi-siècle se sont rabibochés

Les Etats-Unis et Cuba sous la présidence Obama, les deux Corée plus récemment ou encore la réouverture de la frontière entre l’Érythrée et l’Ethiopie… Autant de bonnes nouvelles qui permettent de mettre un terme à des conflits séculaires, en espérant un jour observer une paix réelle entre Israël et les pays arabes.

Bref, y’avait pas que du mauvais.