Les États-Unis, c’est vraiment super. Pour tout un tas de raisons comme le cinéma, la musique, les paysages grandioses, Scarlett Johansson, les belles voitures, le Grand Canyon ou encore Dwayne Johnson, notre Rock préféré. Il y a aussi ces petits détails qui font aussi la différence et qu’on remarque forcément, nous Français, quand on débarque à New York ou ailleurs. À tel point qu’on piquerait bien quelques idées aux Américains, même si des bonnes idées, y’en a partout. Juste les meilleures hein.

1. Les médicaments vendus à l'unité

Là-bas, les médicaments sont prescris en fonction des ordonnances, comme en France, mais délivrés par les pharmaciens dans des flacons, en tenant compte du nombre de comprimés requis. Ainsi, on évite le gaspillage et on prévient l’automédication ou la sur-médication. Cela dit, on estime aussi qu’un tel système induit davantage d’erreurs (parfois graves) au niveau des pharmaciens au moment de la préparation.

2. Le cashback

Un tel système permet de retirer de l’argent dans n’importe quel commerce (en principe). Il suffit, par exemple, de payer le montant désiré dans un supermarché, pour se voir remettre la somme en liquide. Pratique.

3. Les distributeurs de journaux dans la rue

Plus besoin d’attendre que le marchand de journaux ouvre. On glisse une pièce dans le distributeur (il y en a plein et partout) et on se sert. Et si on est un gros enfoiré, on peut aussi prendre tous les journaux pour le prix d’un.

4. Les doggy bags

Quelques restaurants français s’y sont mis mais ils restent rares (malgré la loi sur les bio-déchets de 2011, applicable depuis le 1er janvier 2016). Aux États-Unis, c’est automatique : quand on ne parvient pas à finir son plat (il faut dire que les portions sont souvent plutôt copieuses), le serveur nous propose de l’emballer pour le rapporter à la maison. Là aussi, le gaspillage est évité. Il arrive également que les établissements les plus zélés fabriquent des doggy bags rigolos, en forme de cygne par exemple. Ça ne sert à rien mais c’est sympa.

5. Le refill

Oui, boire trop de soda rend obèse. Le fait que les fontaines à soda à volonté ne soient pas encore courantes en France (à part dans quelques enseignes) n’est ainsi pas forcément une mauvaise chose. Pour le café en revanche c’est différent. Aux États-Unis, dans les diners par exemple, on vient toujours vous proposer de remplir à nouveau votre tasse. Sans supplément ça va de soi.

6. Les activités scolaires

Avec plein de clubs en tous genres à leur disposition (échecs, mathématiques, théâtre, chant) et leur implication dans le sport, les élèves américains peuvent s’adonner à toutes sortes d’activités. C’est non seulement épanouissant, mais aussi généralement pris en compte pour l’admission à l’université. Surtout en ce qui concerne le sport, qui peut vous ouvrir en grand les portes des facs les plus prestigieuses. Chez nous, peu importe que vous collectionniez les 20/20 en EPS car au fond, tout le monde s’en fout.

7. Les plaques d'immatriculation personnalisables

On est d’accord, ça ne sert pas à grand-chose sinon à exprimer un peu plus son individualité. On peut écrire des trucs marrants sur sa plaque d’immatriculation et au fond, c’est plus discret que le tuning pour se démarquer de la masse. Moins cher aussi. Et puis si ça peut éviter de se retrouver avec des trucs comme PQ ou WC sur sa plaque…

8. Les campus

Le cinéma nous fait depuis longtemps rêver avec les campus américains. Alors que les étudiants français doivent se contenter du strict minimum (des salles de cours et des dortoirs), les américains évoluent dans de véritables villes dans la ville. En gros, on peut à peu près tout trouver dans un campus. Des cinémas, des restaurants, et des magasins. Beaucoup de campus américains comptent plusieurs milliers d’habitants.

9. Les distributeurs automatiques qui acceptent les billets

Parfois, on a vraiment soif. On a envie d’un truc bien sucré et bien chimique mais pas de pièces de monnaie sous la main. Juste des billets. Oui il y a pire comme problème mais cela dit, chez nous, les distributeurs de boissons ne prennent pas les billets. La plupart en tout cas. Aux États-Unis, ils les prennent tous.

10. Les magasins ouverts le dimanche et la nuit

La question du travail le dimanche et/ou la nuit a ses fervents défenseurs et ses opposants. Quoi qu’il en soit, pour l’instant, en France, le dimanche, la nuit et même les lundis, c’est un peu le désert. On peut certes trouver des épiceries de nuit et ce genre de commerce pour palier aux petits besoins, mais c’est plus cher et la chose se cantonne aux villes relativement importantes. Chez l’Oncle Sam, on peut trouver de tout 24h/24, le dimanche et les jours fériés. De tout !

On leur laisse par contre pas mal de choses, à commencer par leur système électoral…

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Sokodo qu'il te faut.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :