Outlander est la meilleure série de tous les temps. Oui d’accord, je ne suis absolument pas objective, mais si t’as cliqué sur ce top, c’est que toi aussi tu voues une passion sans limites à Jamie et Claire Fraser, et que t’as envie de lire ce genre de choses. Si c’est pas le cas et que t’es là par hasard, bienvenue, je t’emmène dans les Highland du XVIII ème siècle.

1. A la base, c’est un bouquin

En fait non, c’est pleiiiin de bouquins, écrit par Diane Gabaldon, qui voulait à la base juste écrire un livre historique sans trop avoir le sujet. Et pouf, la voilà qui enchaîne les tomes depuis 1991. Et l’avantage avec ces bouquins, c’est que si tu n’as pas envie d’attendre la suite de la diffusion de la série comme un héroïnomane en manque, tu peux toujours boulotter les livres, ça fait pas de mal.

2. Jamie, Jamie, Jamie

Un guerrier écossais roux, en kilt. Dis comme ça, ça donne pas forcément envie, je veux bien te l’accorder, mais que celui ou celle qui n’a pas eu envie de voir ce qu’il avait sous son kilt dès le premier épisode me jette un petit caillou. Plus sérieusement, le personnage de Jamie Fraser est parfaitement construit, et il est l’incarnation du vrai gentil pas chiant.

3. C’est historiquement bien foutu

Tu penses que le fait que ça soit une série historique pourrait te refroidir ? Que nenni, tu vas découvrir chez toi une nouvelle passion pour la révolution Jacobite ou la migration écossaise en Amérique du Nord au XVIII ème siècle, et passer ton temps sur Wikipédia pour vérifier tous les faits historiques qui sont racontés.

4. Claire, Claire, Claire

Pour une fois qu’un personnage féminin n’est pas bourré de clichés, ça fait du bien. Claire, le personnage principal, est la narratrice de l’histoire, et impose sa vision féministe et terriblement moderne dans une époque où la femme n’a pas plus de signification et valeur qu’un pot de chambre. Elle est courageuse, intrépide, têtue et terriblement intelligente, sans oublier que physiquement, elle est loin d’être dégueulasse.

5. Y’a des « vrais méchants »

Et pas des méchants-qui-finalement-sont-gentils. Non. Si on ne prend que l’exemple de Black Jack Randall, il est l’incarnation de ce qui peut y avoir de plus cruel et méchant chez l’être humain, et n’aura même pas d’envie de rédemption. Non. C’est un manipulateur psychopathe, violeur et violent, youpi.

6. C’est culcul, mais pas trop

Alors oui, c’est une histoire d’amour, c’est de la passion, c’est des dialogues entre Claire et Jamie qu’on pourrait parfois retrouver dans Twilight, mais c’est aussi beaucoup de violences, de guerres, de morts, d’intrigues et de déchirements, et c’est franchement dur parfois de ne pas verser sa petite larme.

7. Tu vas vouer une nouvelle passion à l’Ecosse

Parce qu’on te balance des images de paysages écossais à couper le souffle, et qu’on te présente une culture et des traditions mystérieuses et fascinantes. A la fin de la série, tu n’auras qu’une envie: choper un billet d’avion et te faire le tour des Highlands, avec un kilt.

8. La beauté des costumes

Que ce soient les costumes écossais, les costumes des années 40, ou ceux de France dans la saison 2, peu importe: ils sont tous hyper bien travaillés, collent parfaitement aux époques et sont sublimes. Alors oui ce n’est qu’un détail mais il a une grande importance, surtout dans cette série qui nous fait voyager entre les époques.

9. C’est une vraie épopée

A la base, Claire vit en Angleterre après la Seconde Guerre Mondiale, débarque en Ecosse au XVIII, va faire un petit tour aux USA dans les années 60, pour finir par retourner au XVIII ème siècle en Caroline du Nord. Ça bouge tout le temps, on voit plein d’époques, le tout avec des intrigues pleines de suspenses et de tensions.

10. Georges R.R Martin est fan lui aussi

Et si le créateur de Game of Thrones aime Outlander, c’est que c’est forcément génial, non ?

Allez, bing-watchez moi tout ça, c’est sur Netflix, et c’est génial.