APPAREIL DENTAIRE
source photo : Katy Perry/Last friday night

Petit(e) vous avez laissé vos dents pousser allègrement, elles se sont développées au gré du vent, seulement les vents ont pris des sens contraires. C'est pourquoi un après-midi chez le dentiste, on vous a appris qu'elles devaient être recouvertes d'un petit grillage pour les discipliner... On vous a dit "courage vous n'en avez "que" pour 3 ans". Mais vous avez pu vous rendre compte que ce nouveau sourire de fer avait aussi des avantages. Quelques exemples en regardant dans le rétro...

  1. On a enfin mis un visage sur votre nom
    Car oui, avant quand on parlait de vous (ce qui arrivait assez peu souvent il faut l'admettre), on ne savait pas trop comment vous qualifier. Après vous étiez "le gars/la meuf avec un appareil dentaire", vous aviez droit aux mêmes distinctions telles "le gros avec l'appareil dentaire" ou "l'autre conne avec le pare choc avant". Bref, on parlait enfin de vous. Et ça, selon Jacques Seguela-roi-de-la-pub, c'est le plus important.
  2. Vous avez pu entamer un régime drastique
    Fini les carambars et autre réglisse. Un jour : soupe, un autre : purée, vous aviez vraiment avoir l'embarras du choix. En plus d'être certain d'avoir un nouveau très bon mixer à la maison.
  3. Vos autres défauts passaient inaperçus
    Avant vous aviez des boutons, un duvet disgracieux, le nez un peu cassé, et vous louchiez avec le seul œil qu'il vous restait. Mais ça c'était avant. Après tout ce qu'on a vu c'était votre appareil qui luisait au soleil.
  4. Personne n'osait vous taper dessus, vous étiez intouchable
    Les appareils ça coûte une blinde et c'est bien connu les petites frappes qui ne respectent pas votre gueule, respectent au moins l'argent. Pour ça l'appareil dentaire est presque plus efficace que les lunettes.
  5. Non mais sérieux vous étiez "vraiment" intouchable
    C'est vrai que vous aviez la valeur d'un scooter dans la bouche, par contre contrairement à un scooter plus personne n'a envie de vous monter... pas de bol. Alors on est conscient que c'était pas non plus un avantage de fou, mais c'est bien aussi d'avoir pu "prendre du temps pour soi","de se recentrer sur soi même", "d'écouter son moi". Vous êtes rassasié en lieu commun ou on vous en balance d'autres ?
  6. Vous deveniez un(e) ami(e) "vraiment super"
    De base, si vous étiez déjà dans la "friendzone" (celui ou celle à qui on ne fait jamais rien, même un smack), là-dessus votre pare-choc avant ne laissait plus planer aucun suspense: vous alliez donc devenir le/la meilleur(e) amie au monde . Celui ou celle à qui on confie tout. Ce qui ne vous empêchait pas de garder quelques proies sous le coude que vous connaissiez par coeur, pour mieux les surprendre avec un "je t'ai toujours aimé" une fois que le pare choc avait sauté.
  7. Votre avez largement compensé votre manque de vie sociale en développant votre petit cerveau
    Avec tout ce temps devant vous et cette impossibilité de sortir en plein jour (les reflets du soleil sur du fer en ont aveuglé plus d'un, c'est bien connu), vous avez pu pleurer seul(e) dans votre chambre vous cultiver, faire vos devoirs, lire, apprendre à jouer du banjo ou 99 ballons avec des ballons. Bref, vous avez pu devenir quelqu'un de bien.
  8. Vous avez quelque chose à raconter à vos petits enfants
    Vos grand-parents ont eu la guerre (au moins celle de 68), vos parents l'apres-guerre (au moins celle de 68 aussi). Vous, vous avez eu votre appareil. C'est votre Vietnam a vous, votre épreuve du feu. Ces futurs petits cons qui auront surement grandis dans des vaisseaux spatiaux à bouffer des gélules ne sauront même pas qu'auparavant la nourriture était solide, il faudra donc leur expliquer en les gonflant avant de leur filer leur chèque à Noël. Comme vos grands-parents l'ont fait avant vous, et les leurs avant eux...
  9. L'avantage c'est que même aujourd'hui ça fait jeune
    Presque trop jeune même. Après tout cet accessoire est directement associé à l'adolescence, cette période que l'on aime tellement sauf quand on est en plein dedans. Ne vous plaignez pas trop, à 50 ans on sait que vous le regretterez presque votre appareil chéri, votre "apapa" (quand on commence à lui donner des petits noms de merde, c'est que ça va plus du tout par contre.)
  10. Vous vous rappelez du jour merveilleux ou vous l'avez quitté
    Et quoi de mieux pour se faire remarquer par votre camarade de gauche que de le/la surprendre en passant de "personne qui postillonne à travers ses dents d'acier" à "personne qui a un sourire quasiment aussi classe que celui des publicités pour les dentifrices" (car oui une fois l'appareil retiré, vous bénéficierez d'un détartrage et ça c'est classe). Un jour, ce jour-là, le monde a été merveilleux, et vous jamais aussi libre.
  11. Bon allez c'est pas comme si vous étiez petite, ou chauve, voire les deux...

Un top écrit par Cha

Hey, on vient de sortir notre premier jeu de société ! Commande-le dès maintenant.

Tu cherches des idées pour Noël ? On a déniché les cadeaux les plus cool :