Crédits photo (creative commons) : Rob Lee

Partir en camping, c'est renoncer, de sa propre initiative, au confort d'un matelas respectueux de ses vertèbres, à une alimentation saine et à une hygiène suffisante pour garantir une certaine dignité humaine. Parce que le camping, c'est du bonheur, des surprises, des rencontres, des cannettes de bières qu'on empile et un grand soulagement quand il est enfin temps de rentrer, le dos chargé d'un sac à dos rempli à craquer de fringues sales. Mais si on y va, c'est pour tous ces petits bonheurs simples que l'on vit la paire de tongs au pied et à l'aise dans son short. (Maj Juillet 2013)

  1. Traverser le camping avec un rouleau de PQ à la main
    Avoir envie de crier "Quoi! C'est naturel! Je vais pas faire ça dans ma tente!.." mais préférer faire profil bas et marcher vite en priant pour ne pas rencontrer la charmante personne sur qui on mise tout pour sauver son séjour.
  2. Faire la vaisselle devant tout le monde, dans l'évier commun
    Entre le nettoyage des assiettes stockées depuis trois jours avec un fond de pâtes collées et du bol du petit déjeuner où flottent des céréales molles et décolorées, vous regardez discrétos la vaisselle du voisin d'à côté pour réaliser qu'il mange comme vous (pâtes et riz) et qu'il tient le même rythme d'une vaisselle tous les trois ou quatre jours.
  3. Choisir ce qu'on va pouvoir faire à manger pour dix avec un seul réchaud
    Entre les spaghettis ou le riz, il faut choisir. En général, on prend le riz, ça se loge plus facilement dans la casserole qui est aussi petite que le réchaud. Vous avez perdu espoir quant à la préparation d'une hypothétique sauce aux champignons (pour le riz) ou bolognaise (pour les spaghettis).
  4. Monter sa tente Décathlon 2 secondes
    En oubliant qu'un jour, il faudra la remettre dans son étui. Vous la regardez se déplier toute seule, et c'est chaque année une émotion nouvelle. Deux semaines plus tard, vous cherchez avidement des allumettes afin de la brûler pour qu'elle rentre enfin dans son étui.
  5. Monter sa tente à l'ancienne
    Chaque été, un défi à l'ingénieur qui sommeille en vous. Ou comment dresser simultanément deux piquets en inox et planter des morceaux de ferraille au nom de poisson avec un maillet en caoutchouc. Et s'il manque une sardine, on la tape au voisin. La vie est une jungle.
  6. Participer aux activités collectives
    Telles que la course d'orientation, la course en sac ou encore la meilleure chorégraphie sur une chanson de Lorie et être heureux de gagner un kit de badminton pour la plage, une serviette avec des dauphins dessus ou encore un set de boules de pétanque en plastique, qu'il faut remplir d'eau.
  7. Souffler dans un matelas gonflable
    Et se réveiller sur un matelas tout plat puis renoncer en se disant "de toute façon, il paraît que c'est super mauvais pour le dos ces trucs". Du coup, autant dormir à même le sol, le torticolis c'est naturel.
  8. Être réveillé toutes les heures par des jeunes complètement bourrés entre 23h30 et 4h du matin
    Et dès la deuxième nuit, se mettre à la bière pour dormir plus profondément.
  9. Faire le plein de nourriture pour deux semaines
    20 paquets de BN Princes, 10 paquets de dosette de café instantané, 3 kilos de chocolat en poudre, 5 packs de 6 litres de lait, 10 kilos de pâtes, 5 kilos de riz, 70 steak hachés et autre cordons bleus, 10 litres de jus de fruit, un peu de mozzarella et quelques tomates, pour avoir bonne conscience. Parce qu'au magasin du camping, y'a que dalle et ça coûte hyper cher.
  10. Découvrir des radios dont on ne soupçonnait pas l'existence
    Nostalgie à votre droite, Rires et Chansons à votre gauche, de l'autre côté de l'allée, une station locale qui semble penser que 5 disques c'est bien suffisant pour assurer 12 heures d'antenne...

Et vous, quel grand souvenir gardez-vous du camping ?

Top écrit par Minimoy

Suivez-nous sur Facebook et Twitter :