Si on picole autant pendant le réveillon de Noël, c’est peut-être aussi pour supporter de rester à table pendant des heures avec toute sa famille. Un réflexe de survie que chaque pays a su adapter à sa façon en imaginant des potions d’amour dignes de la magie de noël.

1. Le Hot Toddy en Écosse

On peut faire confiance aux Écossais en matière d’alcool. Même quand ils vous assurent que le Hot toddy, un whisky chaud avec des épices, du miel, du citron (et parfois aussi du thé) est la vitamine C du corps ! Vous pouvez même en prendre en traitement préventif contre le mal de gorge. Marche aussi pour lutter contre les soirées un peu trop chiantes.

2. Le Feuerzangenbowle en Allemagne

Cette boisson traditionnelle allemande coule à flots au moment des fêtes de fin d’année depuis plus de 200 ans. Des Feuerzangenbowle géants sont même préparés sur les marchés de noël du côté de Munich et de Nuremberg. 9000 litres de vin chaud aromatisés avec des clous de girofle, de la cannelle, du jus de citron et d’orange au dessus desquels on fait chauffer des pains de sucre imbibés de rhum. 7 fruits et légumes et juste ce qu’il faut d’alcool pour passer une bonne soirée équilibrée !

3. L’Eggnog au Canada, aux États-Unis et au Luxembourg

L’Eggnog, en français, « lait de poule », est une boisson traditionnelle du soir de noël. Elle se compose de lait (surprise!), de crème, de sucre, de jaune d’œuf, le tout parfumé à la noix de muscade ou à la cannelle. Ça c’est pour la version gamin. Les bonhommes et leurs moitiés y ajoutent généralement du rhum, du brandy ou du whisky. De quoi se tenir chaud pendant cette belle soirée de réveillon.

View this post on Instagram

Bourbon, spice, and everything nice.

A post shared by Michter's Distillery (@michterswhiskey) on

4. Le Glögg en Suède

75 cl de vin rouge pour 0,5L de vodka, le Glögg s’annonce chaud bouillant. Ça tombe bien puisque pour atteindre sa plénitude, il doit passer à la casserole au minimum pendant 45 minutes, le temps de faire l’amour aux amandes, figues, cannelles et écorces d’orange venus batifoler dans le coin. Attention à ne pas confondre avec le Glögg vendu en bouteille dans les magasins IKEA, qui est lui sans alcool…

5. Ponche Navideno au Mexique

Ce punch composé de Tequila, d’épices et de fruits comme la goyave, la pomme, la poire, les raisins secs, les pruneaux ou les tejocotes (un fruit aigre-doux mexicain semblable à un abricot) est servi chaud le soir de la Noche Buena (la veille de noël), ainsi que pendant les 9 jours qui précèdent et qu’on appelle les « posadas ». Pendant cette période, chaque maison tient en permanence à disposition des invités, un pot fumant de Ponche Navideno, juste au cas où.

6. Le Bombardino en Italie

Le Bombardino aurait été inventé en Italie pour réchauffer le cœur et les autres membres des skieurs de passage. C’est d’ailleurs devenu LE cocktail des stations de ski transalpines, que l’on soit adepte de la glisse ou pas. Quant à savoir ce qu’ils mettent dedans, ça ressemble à l’eggnog avec du rhum ou du brandy et un peu de crème fouettée sur le dessus pour un effet cappuccino.

7. Le Coquito à Porto Rico

Vous aimez la noix de coco et le rhum , et vous n’avez rien contre le fait d’avaler un jaune d’oeuf cru ? Ne goûtez jamais le Coquito ! Cette spécialité porto ricaine servi pendant les fêtes est une tuerie et pas seulement pour vos neurones. Il paraît qu’elle ne laisserait aucune chance aux rhumes, grippe et autre bronchite. Ne pas (trop) prolonger sans avis médical.

8. Le Wassail en Angleterre

Trinquer avec du wassail (« Waes hael » vient du vieil anglais « be you hale » qui veut dire « be healthy ») à la fin de l’année est une vieille tradition anglo-saxonne païenne qui devait jadis garantir une bonne récole de pommes et plus tard de cidre. La boisson est traditionnellement préparée avec du cidre chaud, du sucre, du gingembre, de la cannelle, de la muscade et du jus d’orange, le tout servi dans un énorme bol à punch. Quant au petit goût d’eau-de-vie ou de rhum, c’est sans doute une touche personnelle du proprio.

9. Le Sorrel punch en Jamaïque

Un noël en Jamaïque sans un pichet de punch au rhum d’oseille, c’est comme un réveillon chez nous sans Mon Chéri, c’est péché! L’oseille – ou hibiscus séché – est imprégnée de gingembre, de clou de girofle, de cannelle, de muscade, d’orange et évidemment de rhum blanc jamaïcain… Peut-être le meilleur réveillon de toute votre vie !

10. Le Cola de mono au Chili

Avec cette « queue du singe », il suffira de quelques gorgées pour retrouver vos instincts les plus primaires. Le Cola de mono est un punch de noël préparé à base de café, de lait, de cannelle et du pisco chilien (une liqueur), voire d’eau-de-vie ordinaire. Idéal pour vous en coller une bonne !

Source (légèrement alcoolisée): thisisinsider.com