La musculation, c’est essayer d’avoir un corps en pleine forme, donc affûté, musclé, et esthétique. Mais tout ça ne sert à rien si c’est pour se retrouver la moitié de l’année à être immobilisé ou à se balader avec une atèle parce qu’on s’est blessé. Parce que oui, ceux qui font de la musculation se blessent bien plus que ceux qui passent la journée dans leur lit, c’est logique. Mais c’est pas un passage obligé, sinon ça serait vraiment un sport de cons. Donc voilà les blessures qu’on retrouve souvent, et les meilleurs moyens de pas se les taper.

1. Les douleurs articulaires

C’est souvent dû à l’utilisation de charges trop lourdes ou au surentraînement. Ce qui veut dire que ça ne sert à rien d’augmenter les charges comme un bourrin si tu n’arrives pas à les lever suffisamment de fois, et qu’il n’est pas utile non plus d’aller à la salle tous les jours de la semaine, au contraire. Tout ça use les articulations (et pas que, on le verra après), et une fois que les douleurs arrivent c’est une plaie à faire partir.

Source photo : Giphy

2. Les tendinites

Y’a deux phénomènes qui provoquent les tendinites. Déjà, le fait de répéter trop de fois un même mouvement, qui crée une inflammation du tendon. Mais aussi, il faut savoir que, quand on débute en musculation, les muscles progressent plus vite que les tendons. On va donc porter des charges de plus en plus lourdes, mais les tendons, eux, ils vont un peu galérer à suivre le rythme. Y’a pas de secret pour éviter la tendinite : il faut toujours bien s’échauffer et s’étirer avant de passer aux choses sérieuses.

3. La déchirure musculaire

Qu’on pourrait aussi appeler gros claquage qui fait bien douiller. Ce qui se passe dans ce cas, c’est que des fibres musculaires ont été déchirées en assez grand nombre. La déchirure apparaît quand on porte une charge trop lourde, parce que le muscle n’arrive pas à supporter toute la tension qu’il doit gérer. Tu commences à saisir le principe : charge trop lourde = mort pour le corps. Ça ne veut pas dire qu’il faut soulever du léger, mais il ne faut pas non plus brûler les étapes.

Source photo : Giphy

4. Les crampes

A peu près tout le monde en a déjà eu. Les crampes, c’est quand le muscle se contracte sans qu’on lui ait demandé, pendant quelques secondes. On sait ce que ça fait, souvent on a envie de se rouler en boule comme un bébé et de pleurer. Ça serait surtout dû à l’alimentation. Les crampes que tout le monde a n’importe quand pourraient venir d’un manque de minéraux et de vitamines, et celles qui surviendraient pendant l’effort viendraient d’un manque de glucides. Donc comme souvent, il vaut mieux bien manger de tout et bien boire pour éviter ça, même si c’est pas la mort (mais c’est quand même bien chiant.)

5. La contracture

Un peu comme la crampe, la contracture est une contraction involontaire du muscle. Sauf que là, ça dure plus longtemps (mais c’est souvent beaucoup moins douloureux que la crampe.) On peut sentir la contracture quand elle est là, elle fait comme une boule dans le muscle. Le problème, c’est que ça peut en plus provoquer des tendinites, parce que le muscle est toujours contracté, donc il tire sur le tendon qui est trop longtemps en tension. Pour éviter ce cycle infernal, il faut bien s’échauffer et éviter de s’entraîner tous les jours sur le même muscle.

Source photo : Giphy

6. La bursite

Le nom est marrant, mais rien à avoir avec les couilles. La bursite est une inflammation (comme quasiment tout ce qui se finit en « -ite ») des bourses séreuses, qui contiennent un liquide est sont placées entre les éléments d’une articulation. Souvent en musculation elle touche l’épaule, le coude ou la rotule. Un peu comme une tendinite, ça fait mal et ça réduit les mouvements de l’articulation. Et, toujours comme la tendinite, c’est dû à la répétition des mouvements. Donc, pour changer, il faut s’échauffer.

7. La fracture de fatigue

Quand on fait des efforts, les os perdent des cellules, puis ils les remplacent au repos. Sauf que quand on fait des efforts tous les jours sur les mêmes parties de son corps sans jamais bien prendre le temps de se reposer, l’os n’a pas le temps de renouveler ses cellules, et il peut se fissurer ou se casser. Pas besoin d’être un génie pour comprendre qu’il faut prendre du repos régulièrement, et encore plus quand on sent déjà des douleurs au niveau d’un os.

Source photo : Giphy

8. Les courbatures

Ok, là on n’est pas sur de la grosse blessure, mais dans les faits, il y a quand même quelque chose de l’ordre de la blessure dans les courbatures. Parce qu’elles apparaissent à la suite de micro-lésions dans le muscle, qui elles-mêmes provoquent une inflammation. Mais comme il s’agit de micro-lésions, la récupération est en général assez rapide. Plus les muscles sont habitués à différents types d’efforts, moins il y a de courbatures. Ça donne une bonne raison de ne pas déserter la salle de sport pendant 1 mois.

9. L'entorse musculaire

Elle reste un peu plus rare en musculation pure, mais ça arrive. L’entorse se produit quand un mauvais mouvement fait plier l’articulation au-delà de l’amplitude pour laquelle elle est prévue. Forcément, ça lâche. Pour éviter ça, il faut bien s’échauffer pour que les muscles autour de l’articulation la soutiennent dès les premiers efforts. Et si on a déjà eu une entorse, il faut bien se rééduquer avant de reprendre les efforts sur cette partie-là du corps, parce que mal soignées elles finissent toujours par se repointer.

Source photo : Giphy

10. La blessure dans ton égo quand tu vois quelqu'un beaucoup mieux taillé et beaucoup plus fort que toi

Oui, on sait, c’est dur. Mais patience, ça va venir. Enfin, ça va venir si tu ne te blesses pas une fois par mois en faisant n’importe quoi.

Et comme on n’est pas des médecins non plus : en cas de problème inconnu, va voir un vrai doc. Celui avec la blouse blanche.

Source : all-musculation