MLB Home
Crédits photo (creative commons) : Joe Ramirez

Les footballeurs et leurs blessures à la con n'ont rien inventé. S’il y avait un classement des blessures les plus idiotes, les joueurs de Major League Baseball seraient sans aucun doute très bien placés. Petit florilège des blessures douteuses, ouquand le baseball tourne au sketch.

  1. Sammy Sosa - À tes souhaits !
    Considérée comme la plus célèbre des blessures infamantes de la MLB : l'éternuement de Sammy Sosa. Ce grand gaillard bien bâti, notamment grâce aux stéroïdes qui sont en vogue à l'époque, a trouvé le moyen de se blesser au bas du dos en éternuant en pleine interview en 2004. Une sale histoire qui va le conduire à l'infirmerie durant 15 jours.
  2. Kendry Morales - zHéros
    Comment passer de héros à zéro ? Frapper un hom run, le célébrer comme un fou sou les hourras de la foule et se péter la jambe en glissant sur une base. Epic Fail. Le joueur des Los Angeles Angels manquera toute le reste de la saison 2010 et la saison 2011.
    https://www.youtube.com/watch?v=9biiZjcBgw4
  3. Mickey Tettleton - Sers-moi fort !
    Avait-il peur de perdre ces crampons en plein match ? Toujours est-il que le receveur Mickey Tettleton, alors joueur des A's d'Oakland, passera 15 jours sur la liste des blessés pour des irritations aux pieds causées par les lacets trop serrés. Hein ?! La légende raconte qu'il continuera sa carrière avec des chaussures à scratch. Comme au CE1, tout à fait.
  4. Mark De Rosa/Terry Harper - Aïe Five
    Mark de Rosa, joueur des Washington Nationals est heureux en ce jour de mai 2012. Son coéquipier, le super Rookie numéro 1 de tous les temps Bryce Harper vient de frapper, un homerun contre les Phillies. Alors, forcément, on fête ça avec un high five et... il se pète un muscle. Le champ extérieur des Braves Terry Harper s'était lui déboîté l'épaule. Juste un pousse levé la prochaine fois ?
  5. Bret Barberie - Chili con Bret.
    En plein match, il arrive à se mettre de la sauce chili dans les yeux. Incapable de prendre son tour à la batte, il sort du terrain. Son remplaçant frappe un triple bon pour trois points et endosse le rôle de héros. Dommage Bret !
  6. Matt Holliday - Mister Butterfly.
    Le champ extérieur des Cardinals de Saint Louis est sorti du match blessé. Il s'est reçu une balle ? Il a pris une batte brisée en pleine poire ? Il s'est tordu la cheville sur un jeu acrobatique ? Il s'est claqué un muscle en courant vers le marbre pour voler un point ? Non ! Juste un papillon qui lui est rentré dans l'oreille.
  7. Chris Coghlan - Tarte à la crème
    Une tradition. En MLB, quand un joueur a été le héros du match, il est interviewé, moment toujours propice aux petites blagounettes de ses coéquipiers. Le plus souvent, le joueur se retrouve avec un sceau de glace sur la tronche. Coghlan s'est déchiré un muscle en balançant une glacière sur un équipier.
  8. Vince Coleman - Deux pour le prix d'une
    Coleman était un bon joueur de baseball des années 80/90. En 1985, l'équipe de Coleman se qualifie pour les World Series avec les Cards de Saint Louis. C'est sa première saison en MLB. Avant le quatrième match de la finale de la Ligue Nationale, il parvient à se faire écraser le pied par la machine automatique qui range les bâches pendant son échauffement.
  9. Ted Power/Milton Bradley - Force et déshonneur
    Ce bon vieux Ted réussi l'exploit de se fouler une cheville en voulant célébrer un home run. Propre
  10. Ryan Dempster - Les rampes de la gloire
    Le lanceur canadien, alors joueur des Cubs de Chicago, a sauté par dessus la rampe pour aller fêter une victoire sur le terrain. En se cassant le gros orteil au passage. Un joueur digne de son équipe.

Qui a dit que le baseball était ennuyeux ?

source : Honus - Histoires tragicomiques des blessures en MLB, Chapitre 2