En Bourgogne : on mange bien, on boit du bon vin, les gens sont gentils, la campagne est belle et… Il y a plein de villages magnifiques à visiter, classés ou non au palmarès des plus beaux villages de France. Entre patrimoine médiéval ou de la Renaissance et beauté des panoramas sur les nombreux fleuves et les plaines, il y a de quoi passer d’asser bons moments.

1. Châteauneuf

En surplomb du canal de Bourgogne, le village de Châteauneuf est un magnifique sanctuaire médiéval. Pendant la Renaissance, le lieu accueillait de riches marchands bourguignons qui y ont fait construire de superbes maisons. Depuis le belvédère, on a une vue imprenable sur la plaine. Evidemment, le village est classé.

????

A post shared by Aline Inagaki Fotografia (@alineinagaki) on

2. Flavigny-sur-Ozerain

Remparts, fortifications et patrimoine immatériel : on mange bien à Flavigny-sur-Ozerain, sur les bords de l’ancienne abbaye bénédictine, et on peut même profiter des dragées à l’anis originaire du cru. Encore un village classé en Côte d’Or, qui présente quelques monuments intéressants, dont l’abbaye, donc, mais aussi l’hôtel particulier du marquis de Souhey, construit en 1700.

3. Noyers

Patrimoine médiéval et vignes de toutes parts. La ville reprend l’onomastique du pinard, entre la place de la Petite-Etape-aux-Vins et autres rues des vignes. Ancien village commerçant de grande renommée, Noyers, dans l’Yonne, est le 7ème village préféré des français et ses jolies rues ont accueilli plein de tournages.

Postcard from France ??

A post shared by Amlul.com (@galagonzalez) on

4. Semur-en-Brionnais

Capitale historique du Brionnais, Semur est notamment connu pour son château fort et son donjon carré. Eglise romane, Classé plus beau village de France, le lieu est aussi intéressant pour l’église romane Saint-Hilaire, merveilleusement conservée.

Crédits photo (creative commons) : Jan Sokol

5. Vézelay

Sa basilique Sainte-Madeleine et sa colline sont classées au patrimoine mondial de l’humanité, et il est possible de partir de Vézelay pour rejoindre le chemin de Compostelle. Vignobles et belles maisons datant de la Renaissance. La basilique a été restaurée par Viollet-le-Duc au XIX° et attire chaque année énormément de touristes.

7. Châtillon-sur-Seine

Châtillon abrite plusieurs monuments historiques, notamment les églises Saint-Vorles, Saint-Nicolas et Saint-Pierre, ainsi que le bâtiment de la bibliothèque municipale. On peut également y admirer les ruines du château des Ducs de Bourgogne. En plus, le village est fleuri deux étoiles, donc plutôt joli en été.

#vuepanoramique #rooftop ???

A post shared by Stéphanie Le Coze (@danslepatiodestephanieo) on

8. Tournus

Je ne ferai aucune vanne sur le tournis. Tournus est situé à mi-chemin entre Dijon et Lyon et abrite tout un tas de monuments intéressants, dont l’église Saint-Philibert, un chef d’oeuvre de l’art Roman, ainsi que l’église Saint-Valérien, datant de l’an 1000, et le musée Greuze, consacré au peintre Jean-Baptiste Greuze, né à Tournis début XVIII°. Le village abrite aussi un salon du livre tous les ans.

https://www.instagram.com/p/BEStNFNssaQ/?taken-at=235438553

9. La Charité-sur-Loire

Autrefois monastère, la ville s’est développée à partir du XIII° siècle quand Philippe-Auguste a donné l’autorisation de création d’une seconde enceinte fortifiée plus grande que celle entourant le premier lieu de culte. Assiégée pendant la guerre de Cent ans, la ville fut reconquise par les Français contre les gens de Navarre. Elle accueillit Jeanne d’Arc en 1429. Aujourd’hui, on peut admirer le vieux pont, construit en 1520, un prieuré de très belle facture affilié à l’abbaye de Cluny, le château de Gérigny, et surtout se promener dans les petites rues dont les noms témoignent tous de professions disparues.

10. Autun

Autun en emporte le vent. Autrefois, la ville, fondée par les Romains, portait un nom latin compliqué qui signifiait « soeur et émule de Rome ». Sauf que ça a pas marché comme ça jusqu’au bout, rapport au fait qu’à la fin du XV° siècle, la concurrence de Dijon a peu à peu fait baisser l’influence économique et culturelle d’Autun. Autun conserve toutefois un beau patrimoine médiéval et Renaissance, de nombreux monuments gallo-romains, une cathédrale et du patrimoine naturel, à l’image de la cascade de Brisecou, la bien nommée.

Et on ne parle pas du vin.