Le monde est rempli de magnifiques temples bouddhistes. Plutôt ardu de n’en choisir que 10 même si certains se détachent quand même franchement. Soit car ils sont plutôt originaux par rapport à l’image que l’on se fait du traditionnel temple bouddhiste, soit parce qu’ils sont immenses. D’une façon ou d’une autre, les temples suivants méritent donc largement le détour. Pour gagner en sagesse et pour en prendre plein les yeux dans un même élan !

1. Wat Rong Khun (Thaïlande)

On commence par un temple assez atypique. D’une blancheur immaculée, pour symboliser la pureté du bouddhisme, le temple de Wat Rong Khun est situé à Chiang Rai en Thaïlande et est incrusté de milliers de morceaux de miroir. Un temple incroyable, relativement récent, qui n’est même pas terminé. Le but de l’artiste étant de représenter sur terre le paradis bouddhiste.

2. Taung Kalat (Birmanie)

Construit sur le mont Popa, une cheminée volcanique de 737 mètres, ce temple birman est l’objet d’un impressionnant pèlerinage. On y vient pour vénérer les 37 Grands Nats qui s’y trouvent. On peut aussi y venir pour simplement l’admirer et pour profiter de cet oasis de fraîcheur.

3. Wat Arun (Thaïlande)

L’un des plus beaux temples bouddhistes de Bangkok. Une merveille constituée de quatre prangs et de multiples statues d’anciens soldats et d’animaux. Spectaculaire de jour comme de nuit, quand ses illuminations le font briller de mille feux, il est l’une des attractions touristiques les plus populaires de la région et on comprend aisément pourquoi.

4. Seiganto-ji (Japon)

Faisant partie intégrante des sites sacrés et chemins de pèlerinage dans les monts Kii (selon l’appellation de l’UNESCO), ce temple japonnais se détache sur fond de verdure grâce à son architecture typique et ses teintes rougeâtres. Un site exceptionnel à n’en pas douter !

5. Angkor (Cambodge)

Un vaste ensemble de temples et de ruines, particulièrement populaire au Cambodge et dans le monde entier. Ici, c’est Angkor Vat la star. Le temple qui est représenté sur la majorité des photographies d’Angkor. C’est le mieux préservé de tous les temples et l’un des plus beaux. Angkor Vat qui a tout d’abord été hindou, avant de devenir bouddhiste.

6. Pagode Shwedagon (Birmanie)

Site très prisé, premier centre religieux de Birmanie, la pagode Shwedagon trône au sommet d’une colline et domine donc la ville de Yangon. La pagode principale, recouverte de feuilles d’or, est aussi munie d’une flèche sur laquelle sont accrochées 1065 clochettes d’or et 420 d’argent. On trouve aussi une girouette hyper précieuse car ornée de pierres et une petite sphère en or incrustée de plusieurs milliers de diamants.

7. Taktshang (Bhoutan)

Difficile de ne pas se demander comment les ouvriers parvinrent à construire ce monastère. Accroché à une paroi rocheuse, à 3120 mètres d’altitude, il défie la gravité. Il n’est d’ailleurs accessible qu’à pied ou à dos d’âne.

9. Jokhang (Tibet)

Forcément important pour la simple et bonne raison qu’il s’agit du premier temple bouddhiste tibétain, Jokhang date de l’an 639. Pourtant, il n’est inscrit au patrimoine mondial de l’humanité que depuis 2000. C’est l’une des célébrités de Lhassa. On vient du monde entier pour l’admirer, mais aussi et surtout dans le cadre de pèlerinages ou au moment de grandes célébrations comme la Fête de la grande prière.

10. Le temple de la Mahabodhi (Inde)

C’est à une centaine de kilomètres de Patna que l’on trouve cet ambitieux temple. Autrefois presque abandonné, il est l’objet d’une restauration par le gouvernement britannique dans les années 1880. C’est par la suite que les bouddhistes prennent à nouveau le contrôle du temple. Aujourd’hui classé à l’UNESCO, il a regagné toute sa superbe et s’impose à la fois comme un haut lieu religieux et un site touristique majeur.

On se sent tout de suite plus zen non ?