Et si l’automne était la meilleure des saisons ? Bon, c’est sûr que la rentrée des classes et la reprise du boulot, ainsi que la fin de l’été plombent un peu l’addition. Mais sinon, l’automne, c’est quand même quelque chose. Visuellement parlant notamment. On peut admirer les paysages teintés de rouge et d’or alors que la canicule n’est plus là pour nous plaquer au sol. Alors voici les 10 destinations phares où se rendre avant l’hiver pour admirer les plus beaux paysages automnaux…

1. New York (États-Unis)

Et par New York, on veut dire Central Park bien sûr. Même si les autres parcs de la grosse pomme ne sont pas mal non plus à cette saison. Mais Central Park en octobre/novembre, c’est toute une symphonie. C’est la magie d’une palette de couleurs qui se décline d’arbre en arbre, dans ce sanctuaire où se balader prend alors des airs d’expérience à part entière.

2. Kyoto (Japon)

Nous voici au Pays du soleil levant, à Kyoto. Au Jardin botanique de Kyoto plus exactement. Un endroit magique pour tout bon amateur de plantes et de nature, qui prend lui aussi une tout autre dimension en automne. Les 12 000 espèces de plantes se mettent alors à chanter la même partition et les couleurs sont à couper le souffle.

3. L'Amsterdamse Bos (Pays-Bas)

Située sur la commune d’Amstelveen, cette forêt fait l’équivalent de 3 Central Parks. Connue pour son mémorial aux victime du camp de Dachau, elle aussi devient (encore plus) magnifique pendant l’automne. Comme si Mère Nature, dans sa grande sagesse, avait décidé de nous rappeler que la beauté finit toujours par gagner la partie. Y compris dans des endroits jadis touchés par l’infamie comme celui-ci.

View this post on Instagram

Hersfttooi #amsterdamsebos #WOEF #Amstelveen

A post shared by meneertjeWOEF! (@woefdogwalker) on

4. Le Mullerthal Trail (Luxembourg)

On ne le dit probablement pas assez, mais le Luxembourg, c’est beau. Le Mullerthal, la petite Suisse luxembourgeoise, en apporte la preuve toute l’année mais en particulier l’automne, le long d’un célèbre sentier de randonnée de 112 bornes. Entre teintes dorées, rochers photogéniques et chutes d’eau, le show est permanent.

5. Montréal (Canada)

Le Mont Royal est en fait davantage une colline. Un énorme monticule de verdure, qui abrite plein de gentils animaux et une nature verdoyante. Sauf pendant l’automne (et l’hiver bien sûr), où les arbres se donnent eux aussi en spectacle pour le plus grand bonheur des touristes et des autochtones.

View this post on Instagram

#crossingtheline #mountroyal #mtlblog

A post shared by Mark Higden (@marky2marc) on

6. Le Parc national d'Ojców (Pologne)

Non loin de Cracovie, ce parc national est le plus petit du pays. Ce qui ne veut pas dire qu’il s’agisse du plus insignifiant. D’une part car il abrite plein d’animaux, dont 15 espèces de chauve-souris, mais aussi car en automne, les nombreux chênes et les sycomores se teintent de rouille. Le tout sous la supervision des sublimes formations rocheuses.

7. La Vallée du Cachemire (Inde)

On trouve dans cet endroit touché par la grâce, toutes les nuances de jaune et d’orange. Dans les arbres, au sol, quand on marche sur un tapis de feuilles mortes… Un spot parfait pour randonner et pour prendre la mesure de la beauté d’une région en écoutant Kashmir de Led Zeppelin (et tant pis si la chanson a été écrite au Maroc).

9. Arrowtown (Nouvelle-Zélande)

On change d’hémisphère le temps d’une escale dans cette petite bourgade historique, et ses magnifiques peupliers. Attention donc, car là-bas, pour voir les arbres virer au jaune, ce sera en mars, avril mai et non à partir de septembre. Arrowtown où l’automne est même célébré durant un super festival.

10. Paris (France)

Allez, on finit par Paris, la ville lumière. La cité qui, pendant l’automne, est aussi belle que tout le reste de l’année, mais d’une autre façon. Et puis l’automne à Paris, il y a moins de touristes. Juste après l’été et juste avant la saison des fêtes.

Et pour finir, une citation de Toulouse-Lautrec : « L’automne est le printemps de l’hiver ». Méditez un peu là-dessus…