beaujolaisjapon
Source photo : winesup

Comme tous les 3èmes jeudi de novembre, le monde entier s'enflamme pour l'arrivé du Beaujolais nouveau. Malgré une évolution de son image ces dernières années, le beaujo reste pour beaucoup une piquette un peu dégueulasse qui se boit au litre, de préférence dans un gobelet en plastique en mangeant un saucisson trop jeune. Cette mauvaise image qu'il mérite par certains aspects est pourtant un peu caricaturale et le beaujolais nouveau mérite un peu plus de considération, ne serait-ce que pour pas le vexer.

  1. Le Beaujolais nouveau n'est pas un seul vin au goût unique
    Quand on parle de Beaujolais nouveau, on a tendance à croire qu'il s'agit d'un vin unique et que le monde entier boit le même. C'est totalement faux puisqu'on compte près de 2500 Beaujolais nouveaux différents, tous avec leurs caractéristiques et leur goût propres.
  2. D'ailleurs il n'a plus goût de banane
    Le fameux goût de banane que tout le monde ressort chaque année n'est certes pas un mythe mais il n'est aujourd'hui plus d'actualité. Cet arôme était dû à une levure ajoutée il y a quelques années quand le Beaujolais nouveau était en pleine expansion et que les producteurs misaient plus sur la quantité que la qualité. De nos jours, cette levure n'est plus utilisée et le goût prononcé de banane a disparu.
  3. Il ne faut surtout pas confondre Beaujolais et Beaujolais nouveau
    Tous les vins du Beaujolais ne sont pas des "Beaujolais nouveaux". Il ne faut pas confondre le nouveau, vendu très vite après quelques semaines de cuve, et les autres crus du Beaujolais comme les Brouilly ou Moulin-à-Vent, beaucoup plus qualitatifs.
  4. Il est le premier vin à s'être exporté partout dans le monde
    Si aujourd'hui le commerce international du vin est chose acquise, le tout premier à s'être exporté du Japon aux Fidji en passant par les Etats-Unis est le Beaujolais nouveau. Les Japonais l'adorent et en consomment énormément (8 millions de bouteilles l'année dernière contre 1.8 pour les Etats-Unis).
  5. Néanmoins, ce n'est pas un "vin pour Japonais"
    Même si les photos de Japonais se ruant sur le Beaujo fleurissant depuis hier dans la presse semble l'indiquer. Mais comme la tradition exige qu'il ne soit pas goûté avant ce jeudi, minuit, les premiers fuseaux horaires à en profiter sont en Asie, ce qui explique cette présentation systématiquement nippone.
  6. Vous n'êtes pas obligé de tout boire ce soir, le Beaujo se conserve très bien
    Contrairement à d'autres vins, le Beaujolais nouveau se consomme généralement rapidement, mais vous n'êtes pas obligés de tout vous siffler dès le jeudi soir. Il peut se conserver facilement entre 1 et 3 ans.
  7. Vous pouvez le prendre à l'apéro avec du sifflard et du fromage, mais pas que
    On considère souvent le Beaujolpif comme un vin facile, ce qui est vrai, qui se déguste avec du claquos et du sifflard, lors d'apéros bien franchouillards. Mais vous pouvez aussi le servir à table avec un bon plat de boudin, des grattons lyonnais, de l'agneau ou des cuisses de lapin.
  8. Le Beaujolais nouveau est né d'un décret politique, c'est sérieux le jaja
    En 1951, un arrêté a décidé que les vins d'appellation d'origine ne pouvaient être vendus qu'à partir du 15 décembre, sauf exception. Ces exceptions font naître un nouveau vin qui permet aux viticulteurs de commencer à vendre plus tôt : le Beaujolais nouveau était né. La date de sortie fixée au 15 novembre est modifiée en 1985 où elle est fixée au 3ème jeudi du mois de novembre pour ne pas tomber trop près des célébrations du 11 novembre et ne plus tomber un week-end.
  9. Dans le Beaujolais, on fait tout à la main
    Comme pour les vignobles de Champagne, les récoltes dans le Beaujolais se font obligatoirement à la main. La récolte à la machine est même totalement interdite dans ces 2 vignobles.

Voilà, vous ressortez une de ces petites infos ce soir en débouchant la première bouteille, vous passerez pour un fin oenologue et ça devrait épater pas mal de monde.