Qui dit Nouvelle-Zélande dit grandes étendues sauvages, montagnes enneigées et plaines verdoyantes. Nation éloignée du tumulte du monde, relativement préservée et pacifique, la Nouvelle-Zélande regorge de petits coins parfois oubliés par les guides touristiques. Des villages typiques et charmants, dont les rues, les gens et les monuments, interagissent avec une nature bienveillante, tandis que l’océan, jamais bien loin, veille au grain…

1. Arrowtown

Une ville minière, fondée lors de l’apogée de la ruée vers l’or d’Otago. Un endroit qui est bien resté dans son jus, et qui permet ainsi de découvrir une partie parfois méconnue de l’histoire de la Nouvelle-Zélande. Passionnant et pittoresque.

2. Raglan

Un sanctuaire situé sur l’île du Nord. Un paradis pour les surfeurs, avec des plages à perte de vue, des petites boutiques dans lesquelles flâner et des habitants accueillants. En marge du monde, Raglan ne voit jamais la fin de l’été…

Raglan wharf #seethebeautyineveryday #reflections #beautifulsmoothwater #raglan #raglannewzealand #seenewzealand

A post shared by C (@the_fifo_family_adventure) on

3. Akaroa

Un village aux influences françaises, très prisé par les touristes, qui apprécient son atmosphère typique. Sur l’île du Sud, Akaroa propose de multiples animations. On peut notamment y randonner, prendre un peu de hauteur pour apprécier la vue sur le village, au bord de l’eau, apprécier l’artisanat ou simplement s’y reposer. Idyllique.

4. Russell

C’est ici que les Européens se sont installés en arrivant en Nouvelle-Zélande. Aujourd’hui, c’est un pôle touristique très apprécié, qui vaut autant pour les paysages magnifiques qu’il propose que pour les nombreuses petites plages sur lesquelles il est tentant de se poser.

??

A post shared by Nick Whales (@nickwhales_) on

5. Te Anau

La particularité de cette bourgade est de se trouver en bordure du plus grand lac de l’île du Sud et du parc national de Fiordland. On y passe souvent pour se rendre aux fameux Milford Sound mais franchement, il est vivement conseillé de s’y arrêter.

6. Feilding

14 fois lauréat du prix du Plus beau village de Nouvelle-Zélande, Feilding n’a pas usurpé sa réputation. Un endroit magnifique, notamment célèbre pour son marché et pour ses belles battisses. Une ville aussi fleurie qu’accueillante que l’on surnomme d’ailleurs Friendly Feilding.

#feildingnewzealand#mostbeautifultown#lovelyview#

A post shared by Mae Bofelyn (@mae_lauron) on

7. Wanaka

Un autre village touristique qui mérite qu’on s’y attarde. Au bord du lac qui lui a donné son nom, Wanaka est une étape incontournable vers le parc national du mont Aspiring. Un Éden pour les randonneurs et les amateurs de nature. Le lac au bord duquel se trouve la ville est sublime, les gens sont souriants, tout est parfait.

This place.

A post shared by Shaw Butterworth (@butterparks) on

A starry night over the Wanaka tree ? PC: @starvingphotographer #tentree

A post shared by tentree (@tentree) on

8. Oamaru

Bon, c’est n’est pas à proprement parler un village. Mais par contre, il faut absolument y aller. Pour admirer l’architecture victorienne et pour frayer avec les pingouins. Sachez également qu’on est ici dans la capitale steampunk de la Nouvelle-Zélande ! Des pingouins, du steampunk ? Un peu surréaliste oui…

9. Paeroa

Sur l’île du Nord, Paeroa est surtout célèbre pour le soda Lemon & Paeroa, mais possède aussi et surtout une histoire des plus riches, qu’il est possible de découvrir au fil de déambulations dans les rues de la ville. Les environs sont aussi tout à fait recommandables. Comme souvent en Nouvelle-Zélande.

L?P????? ????????????? ?????? #cc??????#lemonandpaeroa #NZ?#Paeroa

A post shared by Yuno (@__channo____) on

10. Hobbiton

Ok ce n’est pas un vrai village car personne n’y vit à l’année. Mais bon, difficile de faire l’impasse sur le village des Hobbits que les équipes de Peter Jackson ont construit puis mis à la disposition du public, près de la ville de Matamata sur l’île du Nord, au pied des monts Kaimai. Certes, l’entrée n’est pas donnée, mais c’est tellement beau. Pas seulement le village, avec les maisons enterrées aux portes immédiatement reconnaissables, mais aussi la région dans son intégralité.

C’est pas la porte à côté, mais ça vaut le déplacement !