Vous en aviez sûrement entendu parler avant sa sortie mais ça y est : depuis le 12 octobre, Banlieusards, le film de Kery James et Leïla Sy, est enfin disponible sur Netflix. Ce film, adapté de la pièce de théâtre « A vif » du rappeur, c’est l’histoire forte et poignante de trois frères issus de la banlieue parisienne. Alors vu que vous êtes des gens plutôt cool (enfin c’est ce que l’on m’a dit…), vous méritez de regarder des choses cool. Nous on a trop kiffé et on vous explique pourquoi.

1. Parce que la pièce de théâtre "A vif" dont il est adapté a été un énorme succès

Et oui, en 2017, Kery James présente « À Vif » au Théâtre du Rond-Point (je vous rassure, on n’y trouve pas tant de bagnoles que ça) une pièce qu’il a écrite et qui met en scène deux avocats s’affrontant lors d’un concours d’éloquence prestigieux. Chef d’œuvre autour d’un sujet qui laissera le spectateur avec ses propres questions : l’État est-il le seul responsable de la situation des banlieues ?

100 000 spectateurs, 162 représentations. Chapeau l’artiste !

2. Parce que... Jammeh Diangana

Prestance, émotion, éloquence : Jammeh Diangana (aka Souleymann) crève l’écran (Littéralement. Ça coûte cher en télé à la fin). Élu meilleur orateur de Nanterre il y’a quelques années, ce titre l’encourage à passer les auditions pour « Banlieusards ». La suite ? C’est un rôle et une prestation exceptionnelle qui font de lui LA révélation de ce film. Et ce n’était que ses premiers pas devant une caméra…

3. Parce que le film est fidèle à la réalité de la banlieue

Oui, je vous vois venir : « encore un film cliiiiiiché, nia nia nia » Et nooon. C’est ce qui fait d’ailleurs qu’il est autant apprécié. La banlieue y est représentée telle qu’elle est, dans sa beauté comme dans sa violence et dans toute son authenticité authentique. Le hooooood ma gueule !

4. Parce qu'après l'avoir vu, vous aurez envie de vous exprimer et d'écrire comme un dieu

Bon OK, je vous avoue, je vous spoile un peu mais l’une des scènes que j’ai préférées, c’est le concours d’éloquence entre Souleymann (Jammeh Diangana le susnommé) et Lisa (Chloé Jouannet). Et là, je peux vous dire que ça envoie grave. La qualité d’écriture est dingue mais le jeu d’acteur de Jammeh Diangana fait que, l’espace d’un instant, on n’a qu’une envie : que la langue française n’ait plus aucun secret pour nous.

5. Parce que ce film donne de l’espoir

Loin d’exhorter à s’apitoyer sur son sort, Banlieusards montre simplement qu’il n’est pas interdit de rêver quand on est issu de banlieue et que la vie ne nous a pas gâtée. Au contraire, ces rêves donnent lieu à des horizons beaucoup plus grands ! C’est beau ce que je dis, hein ? Vous notez quand je sors des trucs comme ça ? Non mais juste parce que c’est vachement fort quand même mes propos donc je voudrais m’assurer que vous en êtes conscients.

6. Parce que... Chloé Jouannet

Bah oui elle aussi elle est géniale bon sang ! Et je vous avoue (parce que la sincérité, c’est beau), je ne l’avais encore jamais vue à l’écran. Et force est de constater que la fille d’Alexandra Lamy et Thomas Jouannet est bluffante. Le duo qu’elle forme avec Jammeh Diangana parvient à nous transmettre quelque chose de magique. Mais genre encore plus magique que Harry Potter.

View this post on Instagram

#banlieusards ??

A post shared by Chloe Jouannet (@jouannetchloe) on

7. Parce que c’est l’occasion de réécouter les morceaux de Kery James

Banlieusards, Lettre à la République… deux morceaux qui ont fini d’asseoir la réputation de Kery James et de confirmer son statut de légende du Rap français (comme en témoignent ces punchlines). « Ce que la France ne nous donne pas, il faut lui prendre, je veux pas brûler des voitures, mais en construire, puis en vendre » *drop the mic*. Avis à tout ceux qui n’ont pas le permis et qui n’auraient certainement jamais pu écrire des paroles de cette ampleur.

8. Parce que Kery James et Leïla Sy ont galéré pour le financer

Et ouais… dur dur dur de trouver les fonds et des diffuseurs prêts à produire ce film qui aborde un sujet sensible. Il a donc failli ne jamais voir le jour mais … TOU-DOUM, Netflix est arrivé par là ! Alors rien que pour ça, RESPECT. Et puis surtout merci Netflix. Pour la peine on ne laissera personne squatter notre compte gratuitement pour au moins 24h.

9. Parce que c’est le premier d’une longue liste pour Kery James

C’est son premier long-métrage mais Kery serait déjà en train de réfléchir à un nouveau film, toujours aussi engagé, et puis un autre et un autre aussi je crois. Et encore meilleurs, ça promet hein ?

10. Parce que ça n'a rien à voir avec cet autre film sorti en 89

Les Banlieusards avec Tom Hanks semble pourtant relever aussi d’une file analyse sociologique qu’on pourrait qualifier de bourdieusienne.

11. Parce que la fin est…

Oui, tout le film est prenant mais la fin… LA FIN QUOI ! Allez je suis sympa je vous dis rien, mais quand même. La fin. LA FIN. Dingue cette fin. Non mais je vous dis rien hein. Mais bon. Rah. Cette fin. CETTE FIN !

Je vous ai parlé de la fin ?

Parce que la vie est un combat, pour ceux d’en haut comme pour ceux d’en bas !

Poil aux doigts. Enfin, ça c’est ma petite touche perso.