Lorsque l’on vous parle de Jeremy Soule, Nobuo Uematsu ou Jack Wall, il y’a de grandes chances pour que vous demandiez pour quelle équipe de foot ils jouent. Pourtant, certaines bandes-son de jeux vidéo n’ont absolument rien à envier à leurs grandes sœurs du Septième Art – et voici quelques exemples pour tenter de le prouver.

Pour passer à la vidéo suivante, cliquez sur "Next" :

http://www.youtube.com/watch?v=oJ2s_SPwaiw&feature=share&list=PLa7UVy7b6HKl9B3e5CVKUi2PcDhsOb5Kr

  1. Shadow of the Colossus
    Le jeu de la Team ICO fait partie des arguments récurrents de ceux qui souhaitent démontrer que le jeu vidéo peut être une œuvre d’art. Le jeu vous place dans la peau de Wander, qui parcourt des plaines gigantesques afin d’affronter des colosses dans le but de ressusciter une princesse. Or dans ces plaines, il n’ y a pas de monstres, de donjons ou de labyrinthes : il n’y a que vous, votre fidèle monture Agro, de superbes paysages, et de la musique. Et la partition de Koh Otani est une véritable merveille, que ce soit dans ses moments les plus paisibles ou lors des combats contre les colosses. Une œuvre majeure.
  2. Final Fantasy
    La très longue série de Square, qui justifierait un top à elle toute seul (ah ben on l'a fait...) a pendant longtemps été mise en musique par un seul homme, Nobuo Uematsu, qui est très probablement le plus célèbre compositeur du milieu. Si ses B.O.s sont très hétéroclites, et comportent quelques compositions plutôt moyennes, on en retient surtout la foultitude de morceaux épiques, dans des styles allant de l’électro à l’Opéra. Une série de concerts (nommés Final Fantasy – Distant Worlds) donnés dans le monde entier permet d’ailleurs d’écouter les versions symphoniques des plus célèbres pistes.
  3. The Elder Scrolls

    Les thèmes des trois derniers opus de la série (Morrowind, Oblivion et Skyrim), sont toutes composées par le même Jeremy Soule. Et s’ils avaient eu le malheur d’être moyens, la série n’aurait certainement pas eu le quart de son succès colossal. Si Skyrim a mené Soule vers des titres plus martiaux, l’intégralité de la B.O. de Morrowind aurait sa place sur les meilleures compilations de musique de relaxation. Et même s’ils paraissent discrets, si vous avez joué au jeu, vous avez la garantie de vous souvenir de ces thèmes – et de la chasse aux Braillards des Falaises - pendant la majeure partie de votre vie, ce qui est loin d’être une mauvaise chose.

  4. Mass Effect

    La bande originale de la trilogie (sur laquelle ont collaboré un grand nombre de compositeurs, dont Clint Mansell, est une incontestable réussite, guidant à la perfection le joueur dans les passionnantes aventures du Commandant Shepard. Difficile pourtant de signer une bande son suffisamment chargée pour coller à un space-opera sans tomber dans le ridicule, Mass Effect y parvient et redonne vie à un genre qu'on croyait mort et enterré.

  5. Journey

    Petit jeu indépendant encensé par la critique – et qui s’inspire, hasard ou pas, des œuvres de Fumiko Ueda, le fondateur de Team ICO - Journey fait partie de presque tous les tops jeux de 2012, en très grande partie grâce à son ambiance envoûtante. On y contrôle une silhouette, dans le désert, qui souhaite atteindre la montagne…et c’est à peu près tout. La musique d’Austin Wintory est donc la seule compagne lors de ce voyage, et nul besoin de l’écouter pendant longtemps pour s’apercevoir qu’elle suffit amplement, et qu’elle est une des raisons majeures de l’accueil réservé à cette petite perle.

  6. Halo

    Halo et Mass Effect sont au jeu vidéo ce que Star Wars et Star Trek sont au cinéma et à la télévision : les deux plus grandes sagas Space Opera, avec chacune leur héros charismatique (ici Master Chief), leur univers, leurs partisans et leurs détracteurs. Mais lorsque l’on se penche sur l’aspect musical, difficile de désigner un vainqueur. En revanche, on comprend aisément que pour acquérir un statut "culte", une bande son soignée est un ingrédient indispensable.

  7. Metal Gear Solid

    Metal Gear Solid fait partie de ces jeux dont on découvrait régulièrement les trailers en se disant, "mais il a l'air génial ce jeu!" Des images animées, des super musiques, et on se faisait avoir à chaque fois. Comme si on se lançait dans un jeu comme Metal Gear pour sa musique... A noter que comme pour Mass Effect 2 et 3, ces B.O.s ne sont pas l’œuvre d’un seul homme, mais issues de la collaboration entre plusieurs compositeurs, ici ceux de Konami.

  8. Okami

    Tout comme Shadow of the Colossus, Okami a enchanté les critiques sans pour autant obtenir un succès commercial considérable. Pourtant, les aventures de la déesse-louve Amaterasu dans le japon féodal avaient de quoi séduire, entre son graphisme évoquant les estampes nipponnes, ses combats où l’arme principale est un pinceau, et son excellente musique (une œuvre collaborative encore une fois), elle aussi inspirée des traditions et des sonorités du Pays du Soleil Levant. Si vous souhaitez découvrir cette œuvre magnifique, un portage PS3 a eu lieu début novembre 2012. Et n’oubliez pas de mettre le son lorsque vous jouez.

  9. Medal of Honor

    Medal of Honor avait deux bonnes raisons de se retrouver dans cette liste. D’abord, parce que le jeu a été produit par Steven Spielberg, et que toutes ses œuvres ont de magnifiques musiques. Ensuite, parce que celui qui œuvra sur la bande originale du premier opus se nomme Michael Giacchino, sans doute mieux connu pour avoir composé la B.O. des Indestructibles, de Ratatouille, de Là-Haut, de Super 8 ou de Mission Impossible : Protocole Fantôme. Et comme son emploi du temps chargé l’empêchait sans doute de reprendre son rôle lors du dernier opus (Warfighter), il fut remplacé par Ramin Djawadi, celui-là même qui composa pour Iron Man ou Game of Thrones. Carrément.

  10. Heroes of Might and Magic
    Faites une expérience. D’abord, prenez des joueurs de la série Heroes of Might and Magic. Trouvez, parmi ces joueurs, les fanatiques – c’est simple, ce sont ceux qui malgré les 6 opus sortis, continuent à ne jouer qu’au 3. Faites leur estimer combien de temps ils ont passé sur cette série – une réponse qui devrait normalement se faire en années de vie complètes. Enfin, demandez leur si, après tout ce temps, ils coupent le son car ils sont lassés d’entendre encore et toujours les mêmes thèmes, de villes notamment. Leur réponse sera non, car les musiques de Rob King et Paul Romero font partie intégrante de l’identité de chaque faction. Que vous soyez Chevalier, Magicien, Démon ou Nécromancien, sans votre thème, vous êtes perdu.
  11. Black
    Qu'est ce qui différencie un FPS bien bourrin d'une petite merveille vidéo-ludique? Parfois pas grand chose, par exemple une musique originale interprétée par un orchestre symphonique. Quand les premières cordes de ce thème retentissement dans le jeu, on ralentit le pas, on se rend compte qu'on est dans du sérieux et qu'il ne suffira pas de rentrer dans le tas en tirant comme un taré.
  12. The Legend of Zelda
    Un thème qui appartient à l'Histoire et qui est là interprété par une petite section de cordes en introduction de Wind Waker. Du coup, on pardonne beaucoup de choses à cet opus, tant que cette petite musique résonne dans nos oreilles. 2O ans d'aventures passées avec Link compressés en quelques minutes de musique qui éveilleront forcément d'émouvants souvenirs.
  13. Killer7
    Malgré son gameplay ultra-répétitif, l'expérience Killer7 est à conseiller. Le jeu de Suda 51 est une véritable œuvre d'art pour ses partis-pris graphiques mais aussi pour la cohérence de la bande son qui l'accompagne, des thèmes "lounge" vénéneux que l'on entendrait volontiers dans un bar trop select, un martini à la main, juste avant de se faire descendre.
  14. Fallout New Vegas
    L'addiction à ce jeu tient évidement à la richesse de son scénario, au bonheur de découvrir les différents recoins de la carte mais aussi à la montée d'adrénaline que déclenche l'écran d'accueil, avec un thème épique rappelant l'immensité de la tâche qui vous attend. Rarement une musique a réussi à dire "tu va marcher dans le désert mon gars, et ça ne va pas être marrant tous les jours."
  15. Portal

    Le fantastique puzzle-game de Valve et sa musique généralement minimaliste – collant au design des laboratoires d’Aperture Science, et au mutisme de l’héroïne Chell – ne mériteraient pas de faire partie de ce top. Mais ce serait oublier qu’à défaut de musique, Portal a offert deux des meilleures chansons de l’histoire du jeu vidéo : « Still Alive » et « Want you gone », toutes deux composées par Jonathan Coulton et chantées par Ellen McLain – la voix de GLaDoS.