De nos jours, les moyens techniques digitaux, la prédominance des effets sonores et les accords des majors avec l’industrie du disque, semblent inhiber la richesse d’orchestration qui animait les partitions d’autrefois. Il n'en subsiste pas moins quelques éclairs de génie... Voici la crème de la crème des années 1990-2000's, un choix de 10 bandes originales par 10 compositeurs différents.

  1. Howard Shore - Le Seigneur des Anneaux (2001-2002-2003) : le chef d'œuvre de la décennie (qui a dit de tous les temps ?), absolument indispensable. Parfaite illustration du leitmotiv scoring, avec plusieurs dizaines de thèmes inoubliables développés autour de l'Anneau ("A Storm Is Coming"), les Hobbits & la Communauté ("The Grey Havens"), le Rohan & Gandalf ("The Riders of Rohan"), le Gondor ("The White Tree"), le Mordor & Isengard ("Minas Morgul"), la Moria ("A Journey in the Dark")...
  2. Hans Zimmer - USS Alabama (1995) : compositeur emblématique des années '90, privilégié des films d'action, difficile de choisir parmi une multitude de pépites (Backdraft, Gladiator, Le Roi Lion, The Rock, La Ligne Rouge, Pearl Harbor, Pirates...). Il dirige aujourd'hui le studio MediaVenture / RemoteControl, célèbre pour ses scores aux accords souvent brutaux, répétitifs et synthétiques. Mais ça marche !
    http://www.youtube.com/watch?v=bBTIoL5vaOM
  3. Alan Silvestri - Forrest Gump (1994) : bien qu'ayant commencé à sévir avec brio dans les années '80 (Retour vers le Futur, Predator), Alan Silvestri continue de nous enchanter avec ses mélodies.Un score plus humble mais tout aussi culte.
  4. Danny Elfman - Batman Returns (1992) : tout le monde connait le thème archi-connu du Batman de Tim Burton. Vous savez, ces 4 notes montantes en tonalité mineure, suivies de 2 notes en tonalité majeure, la parfaite évocation de la dualité de Bruce Wayne ! Danny Elfman clame ici son amour pour Bernard Herrmann (son thème de Batman est une variation de Voyage au centre de la terre). L'intégralité de la BOF est un régal.
    http://www.youtube.com/watch?v=BsSlBNnPJe4
  5. David Arnold - StarGate (1994) : un superbe retour aux scores épiques de l'age d'or d'Hollywood, une orchestration complexe, des thèmes majestueux et une pointe de musique égyptienne ("Stargate Ouverture", "Giza, 1928"), inspiré par le Lawrence d'Arabie de Maurice Jarre. Dès son premier job, David Arnold obtient son ticket pour Independance Day et reprendra avec brio le flambeau de John Barry sur la saga 007.
    http://youtu.be/RrlIZyAUFsE
  6. Trevor Jones & Randy Edelman - Le Dernier des Mohicans (1991) : les principaux thèmes ("Elk Hunt", "Promentory") ont été composés par Trevor Jones (Dark Crystal), puis on fit appel à Randy Edelman (Dragonheart) pour de la musique additionnelle ("The Courier", "Cora"). C'est aussi l'occasion de citer deux grand compositeurs qui passent parfois inaperçus malgré des compositions d'une grande qualité.
    http://www.youtube.com/watch?v=Yb6Ku9PkTIY
  7. James Newton Howard - Lady in the Water (2006) : même si nombreux sont ceux qui lui préfèrent l'intensité et la poésie du Village, voici le chef d'oeuvre de James Newton Howard, à l'écriture romantique et sombre, mélange parfait de sublimes orchestrations et de chœurs de toute beauté.
  8. Harry Gregson-Williams - Kingdom of Heaven (2005) : moins chargé, moins électronique que la BO de Gladiator ; cet ancien élève de Hans Zimmer semble surpasser le maître en termes de cohérence thématique et d'emploi des chœurs.
    http://www.youtube.com/watch?v=2uPfEd-ESG8
  9. Michael Giacchino - Ratatouille (2007) : après le succès mérité pour son travail sur la série TV Lost, Michael Giacchino se lance au cinéma, notamment chez Pixar, avec ce Ratatouille plein d'énergie et de bonne humeur.
  10. Wojciech Kilar - Bram Stocker’s Dracula (1992) : première composition pour un film américain, et la réussite est au rendez-vous avec un style vampire/gothique collant parfaitement au film de Coppola. Suivront notamment Portrait de Femme, la 9e Porte et le Pianiste.

Et vous, vous en voyez d'autres ?