Faire trempette au Blue Lagoon, célèbre piscine d’eau chaude islandaise, fait clairement partie des incontournables d’un séjour réussi. Sauf qu’on a parfois l’impression de se retrouver à l’Aquaboulevard ou à Center Park en pleines vacances scolaires. Voici 10 alternatives pour se baigner en Islande sans être pris pour un touriste.

1. Seljavallalaug

Le bassin de Seljavallalaug a été construit à flanc de montagne en 1923. Depuis, seuls les habitués et quelques curieux de passage viennent profiter de ce havre de tranquillité au beau milieu de la nature islandaise. On y accède depuis la route après une petite rando, histoire de mériter ce qui vous attend : une trempette gratos dans un bassin de 20 mètres sur 10, dans une eau naturelle chauffée par les entrailles terrestres à 30 degrés l’hiver et un plus l’été. La rivière qui coule à proximité peut également servir à se raffermir les chairs.

2. Krossneslaug 

La piscine géothermique de Krossnes se trouve au bout de la route en gravier numéro 643. Un périple accessible à tous les véhicules de mi-mai à fin août qui traverse des paysages de fjords et de montagnes. Enfin, çà c’est si vous avez la chance de voir à plus d’un mètre, en évitant les nappes de brouillard fréquentes dans la région. Une fois arrivé à destination, le bassin de Krossneslaug, son bain à remous et ses eaux chaudes vous attendent dans une ambiance de fin du monde et un panorama carte postale. L’accès est libre, les Islandais faisant confiance aux touristes de passage pour laisser 500 ISK (moins de 4€) en guise de droits d’entrée.

3. Reykjadalur

Reykjadalur en français « la vallée de la vapeur » se trouve à une heure en voiture à l’ouest de Reykjavik. Il faut compter entre 30 et 60 minutes de marche pour y accéder depuis la route, par exemple depuis la ville de Hverageroi, à partir duquel part un sentier balisé. Une fois arrivé à Reykjadalur, pas de vestiaire ni de boutique de souvenirs, juste les eaux chaudes d’une rivière naturelle qui s’écoule dans un paysage de pâturages. Vérifiez que le site est ouvert au public, car il arrive que les autorités en limitent l’accès afin de permettre à la nature de se ressourcer après des périodes touristiques particulièrement denses.

4. Landbrotalaug

Landbrotalaug n’est pas le spot le plus touristique d’Islande. Ça tombe bien, c’est exactement ce qu’on cherche. En voiture, il faut compter 1h45 depuis Reykjavik, contourner d’anciens cratères de volcans endormis (Eldborg par exemple) et rouler sur des chemins de terre. Le plus simple est de jeter un coup d’oeil sur Google Maps avant. Sur place, une petite piscine (un trou en fait) peut réchauffer jusqu’à 3 personnes en même temps. Et on vous rassure, normalement tout le monde a pied.

5. Gudrúnarlaug

Ce bain thermal existerait depuis au moins 1000 ans. Mais ce n’est qu’en 2009 que des travaux de réhabilitation permirent d’en profiter de nouveau après qu’un glissement de terrain l’eut enseveli pendant près de 140 ans. L’accès est gratuit et un petit local permet même aux pudiques de se changer.

6. Grettislaug et Jarlslaug

Direction le nord de l’île pour dénicher ces deux bassins d’eau chaude (39 degrés en moyenne) qui offrent, en plus de leurs bains tempérés, une vue imprenable sur les montagnes et sur l’océan. Notez que les deux piscines se trouvant sur une propriété privée, un petit droit de passage vous sera demandé. De quoi entretenir les lieux, notamment les vestiaires et les douches mises à disposition.

7. Le spa de bière de Bjorbodin 

Bonne nouvelle ! Il paraît que la bière chaude est excellente pour la peau. A condition de ne pas la boire, mais de s’y baigner. Pour en avoir le cœur net, direction le spa Bjórbödin de la brasserie Kaldi à Árskógssandur, dans le Nord de l’Islande. Un bassin de bière chaude permet de se relaxer, une chope de bière bien fraîche à la main… le tout avec une vue imprenable sur le fjord d’Eyjafjördur et l’île de Hrísey. Réservation par ici.

View this post on Instagram

#jopen18

A post shared by Oddur Gretarsson (@oddurgretars) on

8. Landmannalaugar

« La terre des piscines » est une région autant réputée pour ses randonnées que pour ses sources d’eaux chaudes naturelles. De quoi aller barboter après une journée à crapahuter dans les montagnes sableuses teintées de rouge, de bleu, de vert, de jaune, de pourpre ou de noir.

9. Gvendarlaug i Bjarnarfioi

L’eau chaude c’est bien, l’eau chaude bénite c’est encore mieux ! La source de Gvendarlaug a en effet été bénie par l’évêque Guðmundur « le Bon » au 13ème siècle pour ses vertus de guérison. Si l’accès à l’ancien bassin est interdit, une petite piscine a été construite juste à côté en 1947 et profite de la même eau que sa voisine.

10. Víti à Askja

Viti veut dire en islandais « l’enfer ». Pas une raison pour ne pas y mettre les pieds… et le reste du corps pendant que vous y êtes. Dans ce cratère volcanique, l’eau peut grimper jusqu’à 60°C, quant à l’odeur de soufre, on l’accueille comme on tolère nos propres vents intestinaux : avec un certain plaisir coupable.

View this post on Instagram

#iceland #viticrater

A post shared by The Magic Of Your Wanderlust (@travel_the_world365_) on

Source d’eau chaude : guidetoiceland.is