logo_tacle_test

Chez Topito, on est des grands fans de Foot. Mais pas n’importe lequel ! Notre Foot, c'est celui qui se partage avec les copains, celui de la convivialité et du fair-play. Et pour célébrer ce sport comme il se doit, on a créé TACLE! : c’est le meilleur de Topito à la gloire du ballon rond.

Top partenaire [?]

Il y a des séquences de jeu qu'il "faudrait montrer dans toutes les écoles de football". Les joueurs dont on va parler ne sont pas dans cette catégorie. Non, ceux-là sont en poster dans les clubs de rugby quand il s'agit de recruter du jeune candidat aux belles valeurs de l'ovalie. Ces joueurs ont foulé du pied l'esprit festif et convivial du ballon rond, et avec des crampons de 18. Ces joueurs se sont mouchés en se bouchant une narine sur l'idée même de fair-play. Mais ces joueurs, ces bad boys virils des pelouses, continuent à susciter une certaine affection...

  1. Joey Barton
    Des coups, des provocations, des débuts de bagarre... Barton est un hooligan qui s'est retrouvé par accident sur un terrain de foot. Une méchanceté naturelle qui lui permet d'être très drôle sur Twitter et de laisser un bon souvenir à l'OM. Le méchant qu'on aimait bien.

    Source photo : Giphy
  2. Marco Materazzi
    En 2006, parmi les gens qui étaient devant leur télé pour regarder la finale de coupe du monde, il y avait deux types de réactions : ceux qui se lamentaient parce que Zidane avait disjoncté, et ceux qui étaient soulagés de voir Materazzi récolter enfin ce qu'il méritait après une carrière passée à chauffer les adversaires, les arbitres et un peu tout le monde. Donc non, il ne l'avait pas volé ce coup de boule.

    Source photo : Giphy
  3. Roy Keane
    On prête à Roy Keane, joueur mythique de Manchester United, la bonne habitude de commencer chaque match par une faute bien vilaine histoire de montrer à son adversaire direct qu'il n'est pas venu là pour vendre des cravates. 15 cartons jaunes sur une seule saison, la carrière d'Alf-Inge Haland arrêtée net par une fracture du tibia en 2001, l'Irlandais s'est forgé une réputation qui l'a suivi même maintenant qu'il est coach.

    Source photo : Giphy
  4. Eric Cantona
    De Cantona, on ne retient que quelques buts célébrés avec une sobriété légendaire et un kick de kung-fu contre un supporteur. C'est faire abstraction d'une foule de petites incivilités "cantonesque", sur et en dehors des pelouses. Si vous avez oublié ce tacle sur Der Zakarian, lui s'en souvient. L'arbitre aussi puisqu'il racontera que Canto, après avoir pris un jaune pour une autre faute sur le même joueur nantais lui dit "vous pouvez préparer le rouge".

    Source photo : Giphy
  5. Luis Suarez
    Parmi les brutalités exercées sur les terrains de foot, on ne mentionne que trop rarement la morsure. Peut-être parce que pour décider de mordre un adversaire en plein match, il faut être complètement taré. Quand ça arrive une fois, on met ça sur le compte de la pression, du stress, ou de la fatigue. Quand ça arrive 3 fois au cours d'une carrière, c'est qu'il y a un vrai problème.

    Source photo : Giphy
  6. Paolo Di Canio
    Il suffit de savoir que Di Canio s'est spécialisé dans les saluts fascistes au public de la Lazio de Rome pour savoir que le joueur est un enfoiré. Mais ce serait oublier les 11 matchs de suspension qu'il a pris après avoir bousculé un arbitre qui l'avait expulsé dans un match contre Arsenal ou ses débuts chaotiques au Celtic où il fit preuve d'agressivité, et pas seulement dans le bon sns du terme. Seule ombre au tableau : ce prix du fair play pour avoir arrêté le jeu quand le gardien adverse s'est blessé.
    tumblr_nccs0z0BjF1tp5565o1_500
  7. Mark Van Bommel (et Nigel De Jong)
    On a hésité entre De Jong et Van Bommel. Le premier s'est illustré sur des coups d'éclat, en pétant la patte de Ben Arfa ou en cognant la poitrine de Xavi Alonso en finale de Coupe du Monde, le second distribue les petits coups plus vicieux et passe ses matchs à parler à l'arbitre. Et puis on s'est rendu compte que sur cette action de légende, Van Bommel était dans le périmètre, comme par hasard.

    Source photo : Giphy
  8. Andoni Goikoetxea4
    Pour se tailler une réputation de criminel des pelouses, il est important de choisir ses cibles. Le joueur basque l'a bien compris et envoie à l'hosto Bernd Schuster et surtout Diego Maradona en 1983, ce qui lui valut le surnom de "Boucher de Bilbao". Et ça, c'est quand même une belle manière de rester dans l'histoire.

    Source photo : Giphy
  9. Vinnie Jones
    On pourrait croire que Vinnie Jones, devenu comédien dans des films de gangsters, joue un peu de sa réputation sulfureuse et en rajoute beaucoup sur sa brutalité sur le terrain. C'est faux. Vinie Jones était complètement cinglé et balançait des tacles interdits par la plupart des conventions internationales depuis 1948. Heureusement, il ne faisait pas que ça.
    Vinnie_Tackling
  10. Graeme Souness
    Vous voyez qui c'est Francis Begbie dans Trainspotting ? Ben voilà, c'est le même. Écossais, pas bien épais, moustachu, et méchant comme une teigne. On vous conseille vivement de taper "Graeme Souness Tackle" sur Youtube, ça vous permettra de voir la séquence d'où est tiré l'attentat ci-dessous et constater que Souness se plaint d'un trou dans sa chaussette pour se justifier. Pour le moins viril le monsieur.

    Source photo : Giphy

Voilà. Vous voulez toujours mettre vos gamins au foot ?

Crédit photo : Sdo216

Fan de foot ? Tu en veux plus ? Viens faire un tour sur TACLE!. Tu y retrouveras nos meilleurs tops autour du foot. Tacle!, de l'humour sans protège-tibia !

reminder_02bis