office
Crédits photo (creative commons) : victoriapeckham

A priori, être pépouze dans un grand bureau rien qu'à soi, dans un fauteuil douillet avec une vue sur la ville, c'est plutôt le rêve. Eh bien non. Permettez-nous de modérer quelque peu ces propos. Avoir un bureau c'est bien, certes, mais bosser en open-space, c'est mieux. Travailler tous ensemble dans une même pièce va bien plus loin que la promiscuité qui peut faire peur et propose énormément d'avantages, et on vous dit lesquels.

  1. Ca donne envie d'aller au boulot comme vous allez à un repas de famille
    Vous pourriez arriver le matin, dire bonjour à ce bon vieux Trimbert et aller vous enfermer dans votre bureau. Seul. En open-space en revanche, vous vous coltinez vos collègues toute la journée, de 8h à 18h, que vous le vouliez ou non. C'est un peu comme un repas de famille qui aurait lieu tous les jours: ça vous fatigue mais vous n'avez pas le choix, et puis dans le fond, vous les aimez bien quand même. Sauf bernard qui est un gros con.
  2. Ca permet d'être au courant, même sans le vouloir, de tous les potins de la boîte
    Au début, tout le monde est un peu méfiant, mais après quelques semaines d'open-space c'est oublié. Vous pourrez facilement en apprendre plus sur l'avenir de Marie-Christine au sein de la boîte "suite à tu-sais-quoi" ou encore que Boulier, le comptable, n'est pas insensible aux charmes de la nouvelle stagiaire. Même si la majorité de l'open space pense secrètement qu'il n'a encore jamais niqué. Oui, c'est moche.
  3. Ca remet au goût du jour l'execution en place publique
    Vous êtes responsable de projet et vous êtes très déçu par la présentation Powerpoint bâclée que vient de vous faire Marie-Christine. N'hésitez pas à l'humilier publiquement au milieu de l'espace-ouvert. Ses collègues sauront que "ma maison a brûlée et j'ai perdu mon seul fils" n'est pas une excuse pour bâcler une mission ou arriver en retard et qu'on ne vous la fait pas à l'envers. Savoir se faire respecter en public, c'est aussi un des enjeux cruciaux de l'open-space.
  4. Ça permet de lancer plus facilement des objets sur ses collègues
    Ça a (sûrement) été prouvé scientifiquement: lancer quelque chose sur vos collègues est excellent pour la santé. Boules de papier avec un vieux powerpoint, stylos, agrafeuses, annuaire... tant que tout cela est fait dans le respect de l'autre et la bonne humeur, où est le problème ? Tiens, prend-ça dans la gueule Marie-Christine. On rigole, merde.
  5. Ça évite tout accident de type étouffement etc.
    Vous êtes seul dans votre bureau fermé et vous décidez de faire une petite folie : vous prenez un Werther's Original. Le téléphone sonne, vous sursautez, le Werther's Original se coince dans votre trachée. Vous mourrez. Seul. Sous votre bureau. Laissant derrière vous votre femme, vos 3 enfants, et Marie-Christine, votre maîtresse. Rien de tout cela ne se serait passé en open-space puisque quelqu'un vous aurait immédiatement tapé dans le dos. Et c'est important de le dire. Avoir des voisins très proches ou mourir, il faut choisir.
  6. Ça permet de gratter facilement des jours de congé
    Et par jour de congé on entend "arrêt maladie". De fait, la règle 46.B du code de l'open-space stipule qu'un employé "atteint d'un rhume/grippe/gastro et angines de type blanche ou rouge, se doit de partager ses miasmes avec tous ses collègues". N'hésitez donc pas à éternuer sur votre voisin et laisser vos mouchoirs usagés traîner sur votre bureau.
  7. Ça facilite grandement le lancement d'une chenille, voire d'une ola
    Bien rigoler, c'est important, surtout au travail. Et quoi de mieux qu'une belle chenille tous ensemble pour fédérer les troupes ? Tout seul dans un bureau, c'est moins facile qu'en open-space, osez dire le contraire. Il vous suffit de lancer la musique à base de pouet-pouet, de prendre votre voisin par les épaules et c'est parti. Le Ministère du Travail, de l'Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue préconise d'ailleurs 3 chenilles par semaine. Maintenant Marie-Christine, tu mets tes pieds en canard. C'est un ordre.
  8. Ça permet d'aborder plus facilement celui ou celle qui vous intéresse. Donc de pécho
    Au lieu de devoir trouver des stratagèmes alambiqués pour faire venir Marie-Christine dans votre bureau, débrouillez-vous pour être face à elle. Tous les jours vous pourrez effleurer son pied "sans faire exprès", mettre un peu de musique et lui offrir des Werther's Original. Concluez à la cantine. Et chattez le reste de la journée en regardant ses réactions, notamment quand vous lui envoyez "en slip-chaussettes dans 10 minutes dans les toilettes du réfectoire".
  9. Ça vous permet de montrer à tout le monde à quel point vous bossez bien
    Isolé au fond du couloir dans votre bureau, vous pourrez vous escrimer toute la journée, personne ne le saura. Vous pourriez mater un boulard ou dormir, ça ne changerait pas grand chose. En open-space c'est beaucoup plus facile : vous tapez fort sur votre clavier en lâchant de temps à autres des "On va jamais merger les specs du back-office sur ce flux du margin call bon sang ! Marie-Christine, appelez-moi Trimbert !"
  10. Ça vous permet de faire facilement le tri dans vos collègues
    Généralement en open-space, vous pouvez mettre de la musique. Un bon moyen pour vous informer sur les goûts de tous vos collègues et de voir qui passe quoi. Partant de là vous pourrez choisir ceux avec qui vous voulez parler et ceux qui ne méritent pas un regard de votre part. Parce que la musique c'est très important, et que Marie-Christine a passé 4 fois la même chanson de ZAZ. Vous ne lui pardonnerez jamais.

Et vous, vous voyez d'autres avantages à bosser en open-space ?

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :