Crédits photo (creative commons) : Pink Sherbet Photography

Les handicapés auraient la vie dure, à ce qu'on dit. Mais ces petits "veinards" auront bien du mal à nous arracher une larme, assis tout confortablement qu'ils sont sur leur fauteuil roulant, à attendre parfois que quelqu'un les pousse pour avancer. Et si la plupart sont constamment en train de sourire, il doit bien y avoir une raison. En fait, il y en a même 10, évidemment toutes à prendre au second degré.

  1. Tu as l'immunité vannistique
    Impossible de te faire la moindre vanne sans passer pour un monstre. Tu peux donc au gré de tes envies, insulter, provoquer, critiquer sans que quiconque puisse te répondre "T'as vu ta gueule ?" ou "Je n'ai pas besoin de mes bras pour avancer au moins".
  2. Tu peux te permettre les pires impolitesses sans en redouter les conséquences
    Un rot sera par exemple perçu comme une formidable démonstration de digestion plutôt que comme le comble de la muflerie. Elle est pas belle la vie ?
  3. Tu es hyper tendance depuis "Intouchables"
    Il y a 2 ans c'était les Chti's, aujourd'hui c'est toi. Tu seras bientôt "césarisé" avec François Cluzet, et 20 millions de français te regardent maintenant en souriant et en te balançant "pas de bras, pas de chocolat". Si ça c'est pas de la chance...
  4. Tu ne fous globalement rien de tes journées
    Alors comme ça il suffirait d'avoir un accident ou de naître paraplégique pour ne pas avoir à travailler ? Ce serait trop commode. Bon c'est vrai que de toute façon quand tu cherches à bosser on ne te prend pas...
  5. Tu peux participer à des compétitions paralympiques où le niveau est largement inférieur à la normale
    En vertu de ton simple handicap. On croit rêver. Ca finirait presque par être un peu discriminant pour nous autres, bien en équilibre sur nos deux jambes.
  6. Tu peux encore mettre mal à l'aise quiconque en parlant de ton handicap
    Et à part Stéphane Guillon ou Anne Roumanoff, personne ne peut se vanter de pouvoir en faire autant. C'est un demi avantage quand même non ? Tu as le pouvoir de niquer une soirée avec une seule phrase, chapeau.
  7. Tu as le Téléthon, une journée à toi
    Pendant laquelle tu peux approcher de très près Sophie Davant (ce qui n'a pas de prix). Et des milliers de gens te donnent du fric pour ensuite te voir crâner sur un fauteuil roulant flambant neuf. A quand un téléthon pour les personnes en pleine santé ?
  8. Tu as des places de parking dédiées un peu partout
    Des places qui ne sont d'ailleurs que très rarement empruntées, ce qui nous frustre. Mais bon, elles sont quand même là, au cas où monsieur et/ou madame daignerait descendre de son piédestal et découvrir le reste du monde, celui qui marche. Et on ne vous parle pas non plus des toilettes réservées, un autre privilège conséquent.
  9. Il arrive qu'on te déroule une petite passerelle pour monter dans le bus
    Et quoi d'autre ? Des places réservées ? Une réduction sur les titres de transport ? Non tout ça, ça existe déjà. La prochaine étape c'est les plateaux repas servis par des hôtesses ?
  10. Tu es assis tout le temps, finalement
    Et si on a inventé la chaise, le fauteuil, le tabouret ou le canapé (tous ces séants ne sont pas classés par ordre de confort) c'est bien parce qu'être debout, au bout d'un moment, c'est fatiguant.

Et vous, vous en voyez d'autres ?