Crédits photo : R. Stevens

Le Web n'est aujourd'hui qu'une longue litanie de "RIP", de "on t'aimait bien Steve" et de "putain tu vas nous manquer, bro". Une belle hystérie collective pour un homme certes très emblématique, mais qui dépasse un peu l'entendement. Surtout que vous aussi, au fond, vous trouvez que la batterie de votre iphone ne tient pas le coup et vous lui en voulez un peu au Steve. Non, soyons plus original, et rendons lui hommage d'une autre manière, plus en accord avec son génie affirmé.

  1. Arrêter les i-jeux de mots en i-quelque chose et plein de chagrin sur les murs Facebook et Twitter: "I-Rip". "I-sad". "I-va vraiment nous manquer"... I-va pas fermer sa gueule ? Le silence, c'est aussi un bel hommage, même sur les réseaux sociaux.
  2. Acheter 1000 euros de chansons sur Itunes, quitte à prendre du Leslie ou du Colonel Reyel, on s'en fout : parce que Steve était d'abord un bon vendeur. Et ça, il aurait adoré. Ah mais merde, on sait pas utiliser iTunes, c'est vrai...
  3. Organiser le plus grand "Blow Job" du monde : on sait que son vrai nom ne prenait pas de "s". Et on tient donc à le remercier pour l'autre truc qui a aussi révolutionné nos vies, et même notre quotidien pour les plus chanceux. Non c'est pas un gang-bang, rien à voir. Aujourd'hui on dit un "flashmob". Gloire à toi, Steve, et merci pour ça.
  4. Prendre au mot son discours de Stanford et quitter nos boulots pourris : tous, tout d'un coup, y compris les gens forcément heureux travaillant pour Apple en Chine. Pour se consacrer à notre destin, nos envies, enfin. C'est à dire se vautrer devant la télé en mangeant des chips. Oui, mais qui fabriquera les iphones alors ?
  5. Acheter l'application "Mort ou pas mort" : pour bien vérifier cette incroyable nouvelle. Et activer les notifications pour être tenu au courant des prochaines morts de grands noms.
  6. Tous péter nos iphones et retourner en acheter un, ou deux, dans la foulée : parce que Steve mérite bien ça. Pour les plus timorés, au moins déchargez les batteries. Et ça sera pas le plus dur.
  7. Avoir une pensée pour la Corne de l'Afrique, qui elle aussi, sans iphone et sans Ipad, meurt de faim tous les jours : "Stay hungry, Stay foolish" disait Jobs. Là, le "Stay Hungry" est de trop.
  8. Pour une journée, ne pas chatter sur MSN, ne pas utiliser Microsoft Office, ne pas chercher "Steve Jobs" sur Bing : et cliquez "non" si Windows vous demande si vous voulez vraiment faire cette mise à jour. C'est le moment de gangréner l'ennemi de l'intérieur...
  9. Aller chez H&M s'acheter un sous-pull noir et ressortir ses vieilles baskets pourries : non tu n'es pas mal habillé, tu es inspiré par le génie, c'est pas pareil.
  10. Faire des photos de montage de Steve Jobs avec des chats : on n'est pas encore bien sûr de ce à quoi ça pourrait servir, ni à lui ni à nous, mais par principe. Il semble que cette journée sur le web manque de chats.

Et vous, vous en voyez d'autres ? Le premier qui met RIP en commentaire sera exclu à jamais.