Si on voulait être caricatural (et encore pas tant que ça), on dirait qu’il n’existe qu’une seule porte d’entrée sur le web, c’est Google. Il faut y être et y être vu. Pour ça, tout type de contenu sur le web doit donc être adapté pour que Google puisse l’analyser et le faire remonter dans ses pages de recherches facilement. Bien sûr si le principal contenu de votre site est un chat qui tombe d’une chaise en faisant un cri perçant, vous n’avez pas ce problème. Pour tout le reste du contenu écrit sur le web, il y a quelques règles à respecter pour faire de Google votre nouvel ami.

  1. Ne faites pas trop court… : n’écrivez pas et ne publiez pas un article de moins de 100 mots. En dessous, Google ne considérera pas cette page comme proposant suffisamment de contenus et vous aurez travaillé pour rien (et oui ça arrive).
  2. …sans faire trop long ! : votre article est certes très intéressant. Mais si vous cherchez à générer des visites sur votre site (et pourquoi pas des revenus), notre conseil: n’écrivez pas trop! Au delà de 250 mots, chaque mot clé additionnel sera censé avoir moins de poids. Oui, la densité des mots est importante dans votre texte. Surtout, en écrivant trop vous ne poussez pas l’internaute à cliquer sur d’autres liens pour en savoir plus ou à acheter un produit qui clignote dans votre colonne de droite.
  3. Faites un titre d’article différent de votre Meta Title : ce qui est bon et pertinent pour les robots (donc Google) ne l’est pas forcément pour les lecteurs. Ah bah oui, c’est un métier…
  4. Travaillez la densité des mots clés principaux du titre : les mots clés principaux doivent avoir entre 3 et 6% de densité. Dit comme ça, ça paraît technique, mais c’est très simple. Pour les nuls, la densité est le poids du mot clé parmi tous les mots clés de la page. Plutot de partir dans des calculs savants, il y a des outils pour ça. Amis utilisateurs de Firefox, télécharger Seoquake par exemple pour calculer la densité des mots clés d’une page.
  5. Arbitrez entre vos mots clés : il n’y a pas de place pour tout le monde. Est-ce que je rédige une “news”, un “article”, un “dossier” ? Utilisez Google Insights for Search ou Google Keyword pour savoir quels sont les mots clés les plus recherchés.
  6. Evitez les faux amis : ça ne va pas dire que vous devez faire le tri dans votre carnet d’adresse sur Facebook, mais évitez de placer des petits saloupiots de mot comme « Mémoire ». On parle d’un mémoire d’étudiant, de mémoire RAM, la mémoire du cerveau ? Ou encore comme Analyse. Analyse financière, analyse de sang ?
  7. Ne cherchez pas à être « la Nouvelle Star » à tout prix : tenter d’être numéro 1 sur des requêtes trop concurrentielles est un peu illusoire. Si vous rédigez un article sur un « Week end à Londres », essayez de vous positionner plutôt sur « Week end à Londres – quartier Soho », « Week end à Londres – quartier Waterloo»...etc
  8. Pensez à jouer avec les synonymes et les pluriels : toujours notre exemple londonien. Week end à Londres = Week end dans la capitale londonienne ou Week end à Londres – Angleterre, Week end à Londres – Royaume Uni, Week end à Londres de l’autre côté de la manche... Et les équivalents au pluriel. Et là je sens que vous vous dites « mais comment fait-il pour avoir autant de vocabulaire… ? . Impressionnant oui.
  9. Vérifiez que votre contenu est "exclusif" : c’est assez évident si c’est vous qui l’avez écrit (et encore). Mais si votre contenu vient d’une personne extérieure, une fois votre article terminé, vérifiez que ce contenu est bien unique. En clair, copiez collez des paragraphes de l’article sur Google et voyez si vous le trouvez déjà. Si c’est le cas, abstenez vous de le publier.
  10. N’oubliez pas la cerise sur le gâteau, les liens : pensez à placer au sein de votre texte beaucoup de liens internes (vers d’autres pages de votre site) pour faciliter le travail des robots et des liens externes (vers d’autres sites) pour crédibiliser votre page et bien montrer vos sources.

Voilà il ne vous manque maintenant plus que l’inspiration. Mais là on ne peut pas grand chose pour vous…

Top écrit par Edit Place, nouveau topiteur qui se la pète en redac.

Crédits photo (creative commons) : Dirk Gently