Aujourd’hui, ta vie facilitée exclue toute entreprise comportant une part d'inconnu, avec des aspects extraordinaires où le risque est considérable et dont la réussite est douteuse. Il arrive que le dimanche soir devant ta télé tu fantasmes sur ces émissions de survie, en disant arrogamment que tu n’aurais pas fait ça à la place de ce soldat surentrainé. Maintenant, difficile de ne pas assumer et ne pas tenter le concours organisé par Bavaria 0.0% et peut-être pouvoir participer au Trek Rose Trip, une course solidaire et 100% féminine en plein désert !

Top partenaire [?]

Parcourir le désert, c’est le rêve de pas mal de baroudeurs aux quatre coins du globe, mais ça ne s’improvise pas. Entre l’équipement adéquat, les bons réflexes à adopter, et le mental à préparer, il faut s’attendre à pas mal de petites surprises. La bonne nouvelle c’est que si tu lis ce top au moins 7 fois par jour, tout devrait bien se passer pour toi. Enfin on l’espère.

1. Ne jamais partir dans n’importe quelle direction au pif, attendre là où votre voiture est tombée en panne ou rebroussez chemin pour retrouver la civilisation

À moins d’être équipé d’une boussole dernière génération ou d’avoir un jour remporté l’épreuve d’orientation de Koh Lanta, il est primordial de ne pas trop s’aventurer n’importe où quand on ne connaît pas le coin.

Source photo : Giphy

2. Se déplacer au maximum pendant la nuit

On le sait : la nuit est sombre et pleine de terreurs, surtout au milieu du Sahara (du coup on a tendance à préférer fermer les yeux très fort). Mais quand on sait que la température peut descendre jusqu’à -15°C durant la nuit, il vaut mieux réduire les risques de déshydratation et d’insolation provoqués par le plein soleil et se balader une fois la nuit tombée. Et si tout va bien, cette technique permet de conserver jusqu’à trois litres d’eau par jour. Malynx.

Source photo : Giphy

3. S’abriter au maximum, même s’enterrer dans le sable c’est mieux que de rester en plein soleil à mourir d’une insolation

Comme évoqué précédemment, le plein soleil peut être mortel et malheureusement, il est tout le temps là. Alors idéalement, on se construit un petit abri à base de branches et de bâtons, et si c’est contre un rocher ou un rebord, c’est encore mieux. Et si on part en expédition, on se couvre la tête, les enfants.

Source photo : Giphy

4. Courir si l’on voit un scorpion, enfin en tout cas ne pas commencer à faire le malin en essayant de l’écraser avec le pied. Sauf si tu veux souffrir bien sûr.

Tant qu’on ne sait pas si notre ami scorpi est un peu, beaucoup, ou à la folie venimeux, on s’en éloigne le plus possible. De plus, sa particularité (en plus d’être extrêmement flippant) est de se déplacer quasiment à la surface du sol, du coup si le bonhomme connaît bien mieux son environnement que toi, te voilà clairement en désavantage, quand bien même tu n’as jamais loupé un épisode de Man VS Wild.

Source photo : Giphy

5. Porter des vêtements longs et amples en coton, même si les températures avoisinent les 1000°

Exposer sa peau en plein cagnard, c’est risquer de considérablement déshydrater sa peau, et a priori vous êtes déjà suffisamment en manque d’eau à la base pour ne pas prendre le risque. On évite de facto tous les vêtements en matière synthétique (de type élasthanne ou polyamide) qui vous feront transpirer l’équivalent du Nil sous vos aisselles. C’est les Bédouins qui le disent, désolée Janet.

Source photo : Giphy

6. S'équiper de papier toilette et d'allumettes à défaut de trouver des toilettes

Faire ses besoins dans le désert, c’est tout un art. On fait en sorte de ne pas avoir à s’essuyer avec des feuilles de palmier et on fait bien attention à ramasser ses besoins avec le papier qu’on brûlera avec des allumettes ou un briquet. Et puis ça peut toujours servir pour vous défendre contre un ours ou un scarabée. D’une pierre deux coups.

Source photo : Giphy

7. Ne jamais, ô grand jamais, boire le liquide contenu par les cactus

Super, bravo, on dit merci aux cartoons pour nous avoir menti toute notre vie ; les cowboys ne mangent pas de cactus et s’ils le font, sachez que l’histoire ne dit pas qu’ils ont souffert de grosses nausées, diarrhées et maux de tête. Tout ça, c’est à cause du liquide alcalin contenu dans la chair de la plante, qui ne vous rendra en rien service si ce n’est accélérer le processus de déshydratation.

Source photo : Giphy

8. En cas de morsure venimeuse de serpent, ne tentez pas d'aspirer le venin avec la bouche au risque de le faire pénétrer dans le système sanguin tout entier

La plupart des morsures ne sont pas mortelles, mais si le sang passe du rouge foncé au bleu accompagné d’un gonflement et de symptômes comme la nausée, la fièvre, ou une vision floue, c’est qu’il y a du venin. Bon alors, je sais, facile à dire, mais la première chose à faire est de ne pas paniquer. Courir chercher de l’aide ou simplement angoisser va accélérer le rythme cardiaque et propager le venin deux fois plus vite. Il faudra donc nettoyer la plaie et ne surtout pas appliquer de bandage ou de garrot sur le membre mordu au risque de provoquer une nécrose tissulaire. En laissant le sang couler, le poison s’écoulera avec. Et là, on peut aller chercher de l’aide. Sachez toutefois que c’est le serpent qui a peur de vous : si on le laisse serpenter tranquille en l’admirant simplement de loin, vous ne serez pas attaqué.

Source photo : Giphy

9. Trouver des rochers ou de la verdure, c'est y trouver une source d'eau

Je pense notamment à tout ce qui pourrait ressembler à un peuplier, un saule, ou un palmier. Il faudra alors sortir les griffes afin de déterrer les racines de la plante où vous pourrez espérer trouver une petite source d’eau au beau milieu des bestioles. N’hésitez pas à suivre le chemin des fourmis et autres créatures sympathiques qui pourraient vous orienter vers une source. Car tant qu’il y a de la vie, de l’eau il y aura.

Source photo : Giphy

10. S'armer d'un foulard et d'un masque à ski ou de plongée en cas de tempête de sable, et se placer le plus possible sur les hauteurs

La concentration de sable et/ou de poussière la plus importante se trouve près du sol, ça veut dire que la tempête sera moins hardcore sur les hauteurs d’une colline. Inutile de préciser qu’il est hors de question de se coucher, au risque de se faire carrément ensevelir. L’idée est aussi et surtout de protéger vos orifices (de type nasaux, oculaires, auriculaires et buccaux) avec un foulard et un bon gros masque pour ne pas laisser passer un seul grain de sable. Libre à vous ensuite de les personnaliser comme vous le souhaitez, pour un look Burning Man au poil.

Source photo : Giphy

Hop, te voilà fin prêt pour t’envoler vers les collines du Sahara en compagnie de Fifi le chameau et de ton iPhone 21.

Sources : BusinessInsider, Science et Vie

Voilà, maintenant tu sais tout ce qu’il faut savoir pour rendre ta traversée du désert moins dangereuse. Et si tu veux mettre tout ça en pratique, Bavaria 0,0% te propose de tenter ta chance pour gagner 3 places pour le Trek Rose Trip, une course solidaire et 100% féminine en plein désert marocain !