On parle d’une activité clairement très sur-côtée. « Ça défoule, ça aère l’esprit, c’est bon pour la santé », non, non, c’est de la merde, c’est fatiguant et douloureux, tu pues quand t’as fini et tu as juste envie de crever. Heureusement, on a trouvé des petits tips pour ne plus jamais avoir à subir ça.

1. N'avoir que des potes qui haïssent le sport

Fini les « Ça te dit qu’on aille à la salle ensemble, demain ? », les « On se retrouve après le taf, ce soir, pour un jogging ? » ou les « Non mais, pour ce weekend, on prévoit plein de randonnées, on ne reste pas à rien faire ! ». Désormais, le maître mot de ton gang, c’est apéro et c’est tout. À la limite, tu peux faire un bière-pong si vraiment y en a un qui veut vraiment bouger, mais c’est le max.

2. Ne jamais t'inscrire à une activité sportive

JAMAIS ! Une seule inscription et c’est la stratégie d’une vie qui s’envole. Après tu y prends goût et tu ne peux plus t’arrêter, tu t’inscris à tout et n’importe quoi jusqu’à ce que tu te forces à y aller juste parce que tu payes. Non, le mieux, c’est de ne jamais envisager de pratiquer une activité physique. Limite, n’aie jamais assez d’argent pour financer ton inscription, au moins t’es sûr de ne pas succomber à la tentation. Et entre nous, qui a envie d’aller à un cours d’aquabike quand tu sors du travail à 18 h alors que tu pourrais te caler pépouze sous ton plaid ?

3. Ne pas acheter de vêtements de sport

Faire du sport sans un short confortable, un tee-shirt anti-transpi et des chaussures avec 8 cm d’épaisseur de semelles, c’est comme faire un gâteau sans moule. C’est impossible. Donc pour éviter de devoir te dépenser, ne met jamais les pieds dans un magasin de sport. Trop futé.

4. Toujours trouver une excuse

Il fait trop froid, trop chaud, il pleut, il neige, j’ai mes règles, j’ai une torsion testiculaire, je viens de me faire les ligaments croisés (toi-même tu sais), j’ai perdu mes écouteurs, tous mes vêtements sont au sale (oui parce que si tu en as déjà acheté, malheureux, tu peux utiliser la technique du lavage infini. Imparable !)… Le stock est quand même costaud, tu devrais avoir de quoi esquiver n’importe quel truc un peu physique pendant un moment.

5. Fumer comme un pompier le plus tôt possible

Dès le primaire, c’est l’idéal, après si c’est déjà trop tard pour toi, tu peux toujours passer à minimum dix paquets par jour. Bin oui, faut se donner les moyens. Plus tes poumons seront niqués, moins tu auras envie de sortir pour te dépenser. Enfin, tu pourras surtout plus.

6. Économiser ses déplacements

Il y a une vraie intelligence stratégique à mettre en place. Si tu dois te lever de ton lit, profites-en pour prendre tout ce dont tu auras besoin et aller aux toilettes. Ça t’évitera d’avoir à te relever. Après, si tu veux vraiment être super smart, aie toujours un kit de survie sur ta table de chevet ou sous ton matelas.

7. Toujours prendre l'ascenseur

Prendre l’escalier, mais mdr, qui fait encore ça en 2020 ? Désolé, mais aucun moyen que je monte au 4e étage par les marches. Vous m’avez pris pour The Rock ou quoi ?

8. Faire de faux certificats médicaux pour sécher l'EPS

Un petit coup de Photoshop sur un ancien certificat photocopié et hop, tu peux écrire ce que tu veux : rhume très fatiguant, gastro foudroyante, verrue douloureuse… Avec cette astuce, tu pourras skip quasiment autant de cours que tu veux (et surtout éviter les chasubles dégueu lavés tous les cinquante ans).

9. Te cadenasser à ton canapé et jeter la clé

Crois-moi, tu y seras bien mieux que sur la nationale à suer comme un bœuf en manquant de te faire renverser toutes les 30 secondes. Et si jamais tu n’as pas confiance en tes proches et que tu penses qu’ils pourraient trouver la clé et te détacher la nuit, n’hésite pas à l’avaler. On n’est jamais trop prudent.

10. Manger chaque fois jusqu'à avoir envie de gerber

Franchement, qui a envie de faire du sport quand ton bide est prêt à exploser après ton déjeuner tartiflette ? PERSONNE ! Voilà, merci. Donc en plus de bien manger, tu réduis à zéro tes chances d’avoir envie d’une petite séance abdos. Vomir ou dormir, il faut choisir. Et moi je crois que la question, elle est vite répondue.

Si vraiment, votre conscience santé est au plus bas, vous pouvez toujours vous inscrire à des sports vraiment faciles. Mais ce n’est à utiliser qu’en cas d’urgence, hein ! Parce que les sportifs mentent, mais on voit bien dans votre jeu, vous ne nous aurez pas comme ça !