En cherchant bien, on a tous un peu de Bill Murray ou de Scarlett Johannson en nous. Raison de plus de ne pas risquer le Lost in Translation lors de votre prochain périple à Tokyo. Top 10 des conseils pour éviter de passer pour un touriste dans la capitale nippone.

1. On se fait la bise ?

Toujours délicat de savoir comment saluer une personne lorsqu’on débarque dans un coin qu’on ne connaît pas. A Tokyo comme dans le reste du Japon, la poigne virile avec le regard rivé sur la pupille de votre interlocuteur n’est pas vraiment dans les usages. Ni la bise d’ailleurs. Ici, on salue comme en entrant sur un tatamis, en inclinant le buste d’une quinzaine de degré et plus encore si la personne en face de vous est plus âgée, afin de marquer votre respect. Par contre, si un habitant de Tokyo vous salue en premier, vous pouvez simplement lui répondre d’un signe de tête. En résumé, débrouillez-vous !

Source photo : Giphy

2. Ne laissez jamais de pourboire

En voilà une bonne nouvelle ! Inutile de vous retourner le cerveau pour savoir combien laisser au serveur en plus de l’addition, les tips n’existent pas à Tokyo. Si vous êtes content du service et/ou de votre repas, remerciez simplement par un arigatou gozaimasu. Ca ne coûte rien et ça devrait largement faire l’affaire.

3. Ne fumez pas en marchant dans la rue

Les autorités estiment en effet que les cigarettes allumées sont souvent tenues à hauteur d’enfants et sont donc potentiellement dangereuses (brûlure, intoxication…). Il est donc interdit de fumer en marchant sur les trottoirs en dehors des zones autorisées. ps. Fumer sans bouger aussi est interdit, n’essayez pas de jouer sur les mots…

Source photo : Giphy

4. Faites un X avec vos doigts pour demander l’addition

On ne va pas se mentir, la première fois que vous allez croiser vos 2 index en forme de X pour demander l’addition, vous allez vous demander si Topito ne vous a pas raconté des cracs. On a hâte que vous nous racontiez.

Source photo : Giphy

5. Apprenez par cœur le nom et l’adresse de votre hôtel en Japonais

Le type qui a imaginé la logique des noms et des numéros de rue à Tokyo devait être un sacré psychopathe. Évidemment, il ne faut pas vous attendre à ce que ce soit écrit en anglais, ni en alphabet latin. Ce serait trop simple. A Tokyo, la plupart des rues n’ont pas de nom et les adresses reposent sur un système de chiffrage en fonction du quartier, du district, du bloc et de la date de construction du bâtiment. Demandez une carte de visite à votre hôtel et/ou apprenez le par coeur ainsi que l’adresse, afin de pouvoir l’indiquer à un taxi, ou à une âme charitable qui vous aiguillera à l’aide du GPS de son smartphone.

6. Emmenez votre PQ avec vous

Les toilettes publiques sont rarement équipées de papier toilette. Mieux vaut donc prévoir quelques feuilles bien planquées au fond de votre sac. Au pire, si vous êtes à sec, il est possible de se réapprovisionner auprès de vendeurs dans la rue. A moins que vous n’optiez pour les WC automatiques, sorte d’Elephant Bleu des toilettes qui vous karchérise l’arrière-train avant de le passer au séchoir. Les WC de l’avenir.

7. Comprendre quand on vous dit non (même si on ne vous le dit jamais vraiment)

Derrière leur retenue de façade, les Japonais essayeront toujours (ou presque, on n’est pas à l’abri d’un Japonais avec des origines Françaises) de vous aider si vous leur demandez. Revers de la médaille, ils vous opposeront rarement un non catégorique, essayant plutôt que vous expliquer que c’est compliqué ou difficile, le tout assorti d’un large sourire. N’insistez pas au risque de les mettre dans l’embarras, sans doute la pire situation pour un Japonais.

8. Ne vous mouchez pas en public

Tokyo n’est pas la Chine, hors de question de faire profiter vos voisins de vos fluides nasaux. Ici, quand on veut se moucher, on file aux toilettes ou dans tout autre endroit isolé, pour se vider discrètement le pif. Fonctionne également avec les crachats et tout autres refoulements corporels.

Source photo : Giphy

9. Ne jamais ouvrir la porte de votre Taxi

Si vous ne voulez pas que votre chauffeur se fasse hara-kiri, laissez-le vous ouvrir la porte du taxi comme un grand prince. Ça fait partie du rituel et au prix de la course (parmi les chers au Monde derrière la Hollande), vous seriez idiot de ne pas profiter un peu de ces petits privilèges. Par contre, ce n’est pas Uber, inutile de réclamer des pastilles à la menthe, ou une bouteille d’eau minérale.

10. Ne jouez pas avec vos baguettes

De la même façon qu’on ne joue pas avec la nourriture, les Japonais détestent qu’on s’amuse avec les baguettes. Par exemple, ne plantez jamais celles-ci dans la nourriture, cela rappelle un rituel qui a lieu lors des cérémonies funéraires. Idem, ne passez jamais de la nourriture avec vos baguettes à celles de votre voisin, déjà c’est casse-gueule et le geste évoque le passage d’un os du défunt de baguettes à baguettes après une crémation.

Source photo : Giphy

Sayounara et bon voyage !

Source : Montienwine.com

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.