Avec les beaux jours arrivent les suicides de chats. Sauf que ces débiles ne pensent même pas se suicider mais sautent juste par la fenêtre parce qu’ils ont vu une mouche ou un pigeon et qu’ils ont oublié pendant deux secondes qu’ils ne savaient pas vraiment voler. Or même si les chats savent retomber sur leur pattes ils peuvent se faire sacrément mal au cours de leur chute (préparez-vous à quelques centaines d’euros de réparation sur la bête) voire carrément mourir. Pour lutter contre ce fléau, on vous confie nos astuces les plus avisées.

1. Grillager ton balcon

C’est pas l’astuce la plus réjouissante je vous le concède. Un peu déprimant cette prison en fil de fer (tu peux aussi opter pour une moustiquaire mais ça risque d’être plus fragile). D’autant plus qu’un chat téméraire sera ravi de se jeter sur cette paroi pour grimper jusqu’en haut et risquer à nouveau de défaire tout le bordel et de tomber dans le vide. Prévoyez donc un dispositif solide, il existe un paquet de tuto sur la toile et si vous avez vraiment pas envie de partir en vacances vous pouvez même contacter un professionnel pour vous l’installer.

2. Ou juste grillager la balustrade

Parce que tu n’as pas forcément de balcon et on t’en veut pas pour ça. Tu peux donc opter pour un grillage en fil de fer qui dépasse juste assez de la balustrade pour éviter que le petit aille dandiner du cul sur le rebord.

3. Entourer ta rambarde d'une corde tressée pour lui donner des chances de s'agripper

C’est tout con mais l’important c’est de rendre des ton balcon le moins glissant possible. Si ton chat peut s’accrocher, il pourra aussi se rattraper comme il peut.

4. Oublier à tout jamais le concept d'aération et ne plus jamais ouvrir les fenêtre de chez toi

Grosso modo c’est ce que font tous les propriétaires de chats en milieux urbains qui sont traumatisés à l’idée de retrouver leur chat écrasé comme une merde sur le trottoir. Nous autres êtres sensibles sommes prêts à dire adieu au moindre petit courant d’air pour ne pas avoir à subir ce traumatisme (ni celui du grillage aux fenêtres).

Source photo : Giphy

5. Lui coller un harnais et une laisse quand tu le laisses traîner sur le balcon

Personnellement je n’approuve pas. Mais je me dois de vous livrer les informations que j’ai pu trouver. Certains offrent à leur chat une semi-liberté en le laissant faire sa life sur le balcon au bout d’une laisse. Mais bon en vrai c’est pas du tout pratique parce que du coup il reste coincé sur la zone et ne peut plus rentrer. Grosse vie de merde en somme.

6. Ne pas vivre au delà du 2e étage

Et encore. Je vous dis ça, mais les chutes du 1er étage peuvent aussi être fatales. En revanche, selon la disposition de tes fenêtres et de ton balcon, ton chat aura peut être la possibilité de sortir et de faire sa vie en explorant le quartier tout seul comme un grand, bref l’indépendance la vraie. Alors c’est risqué, parce qu’il peut se faire taper par d’autres chats de gouttière ou se faire écraser par une Twingo, mais au moins il fait sa vie et te décharge de l’angoisse de la chute.

7. Mettre un entrebâilleur aux fenêtres

Avec ce système peu coûteux tu peux au moins profiter de l’aération et éviter tout de même que ton chat passe au travers parce qu’en plus d’être con il a sans aucun doute un très gros cul comme tous les chats obèses d’appartement.

8. Installer des fenêtres oscillo-battantes

Bon si tu n’en as pas déjà dans ton appart tu ne vas peut-être pas t’amuser à installer ce bordel qui va te coûter une blinde. Mais tu le pourras y penser quand tu visiteras ton prochain appart, ce type d’ouverture limite considérablement les risques de chute intempestive.

9. Bétonner la fenêtre

Ça enlèvera un peu de lumière mais au moins l’été il fera bien frais dans ton living-room. Et tu sentiras moins des gaz de pots d’échappement en période de pic de pollution ! YAY !

10. L'inciter à adopter un régime végétarien pour ne plus tourner de l’œil quand il voit un pigeon sur le balcon

Et si tu veux vraiment faire un 100 % sans faute tu peux enfin lui greffer des amortisseurs en ressorts sur les quatre pattes. Même si le risque est que le chat rebondisse trop haut et soit confronté à une nouvelle chute encore plus dangereuse à cause des ressorts.

Source photo : Giphy

Et n’oubliez pas un truc, l’adage « chat échaudé craint l’eau froide » est totalement bidon en ce qui concerne les chutes. Même si ton chat s’est déjà cassé la gueule, il peut très bien répéter l’opération. Il n’apprend pas de ses erreurs. Il est con. C’est un chat.

Sources : La dépêche, Miaooland, Planete animal, Wikihow