Le monde va mal. Il a une vilaine toux qui ne passe pas, et qui, si on continue à faire de la merde, se transformera en cancer. Et toi, petit être qui tente de faire ce qu’il peut, tu souffres quand arrivent des pics de pollution, surtout à Paris (ou Grenoble, cette cuve). Voici quelques astuces pour éviter de cracher tes poumons alors que tu fumes même pas.

1. Prends des petites rues

Bon ok la pollution c’est pas cool. Mais ce qui est cool, c’est que dans une même ville, ou un même quartier, les niveaux de pollution sont différents. Par exemple, si tu prends une petite rue tranquille avec des pavés par terre, le niveau peut baisser de moitié par rapport à une avenue. C’est ouf non ?

2. Ne te déplace pas aux heures de pointe

À 18h tout le monde sort du taf, donc il y aura masse de voitures et autres merdes. Donc, va acheter tes yaourts en dehors de ces horaires là. Il faut aussi éviter les inversions de températures.

Source photo : Giphy

3. Évite aussi de te déplacer pendant les inversions de température

Comment expliquer l’inversion de température ? Genre le matin, l’air se réchauffe (le soleil se bâtard). Donc, une couche d’air chaud arrive du dessus, ce qui coince la couche d’air froid sur le sol. Et le temps que l’inversion se fasse, la pollution est bloquée au sol. Donc on meurt.

Pour connaitre les inversions de température, il existe plusieurs applis comme Plume ou Itiner’air.

4. Roule en vélo, mais mollo hein

Le mieux c’est, comme pour les petites rues, de prendre les pistes cyclables qui s’écartent des grands boulevards. Et ne roule pas trop vite, il ne faut pas hyperventiler, c’est là où tu morfles.

5. Aère ton appart

D’habitude on se dit « dehors c’est la pollution, il faut tout fermer ». Eh bien non. Il faut aérer. Le pire c’est la stagnation des polluants. Donc tu m’ouvres tes fenêtres, tu fous un ventilo ou un réacteur d’avion, mais tu fais circuler tout ça et fissa.

Source photo : Giphy

6. Tends un drap humide devant ta fenêtre

Pourquoi ? Car ça va retenir les particules polluantes.

Comment faire si tu as une baie vitrée ? Eh bien tends un drap de couette humide.

Comment faire si tu as un jacuzzi ? Invite moi.

7. Ne prends pas ta voiture

C’est sûrement le pire truc. Comme l’habitacle est petit, les polluants restent bloqués et là c’est la mort. Tu perds 10 minutes d’espérance de vie à chaque clignement d’yeux (c’est faux, mais ça reste pas ouf quand même).

8. Ne fais pas de sport

IL NE FAUT PAS HYPERVENTILER TU COMPRENDS ÇA ?! Même si je sais que tu ne fais jamais de sport, eh bien lors des pics de pollution, il faut encore moins en faire. Ne fais aucun effort. Achète toi un kit de coma artificiel et plonges-y.

Source photo : Giphy

9. Fous des plantes partouuuuut

Dans ton appart hein, car si tu en fous partout en ville ça va coûter cher. Le mieux, c’est de mettre des plantes dépolluantes, genre le cactus, l’azalée et la fougère de Boston (elle a un accent américain).

10. Déménage dans un village de montagne

C’est encore le mieux. Évite carrément les grandes villes en achetant un chalet à la montagne. Tu vivras ainsi aux côtés d’un air pur. Et si les choses se passent bien, tu pourras te marier avec lui et lui faire des enfants.

Sinon tu arrêtes de respirer et tu vas voter pour des politiques écologiques.

Sources : Slate, Paris, Futura-sciences