pig
Crédits photo (creative commons) : Rafael J M Souza

C’est la crise, et tu es tellement fauché que tu n’as même pas de portefeuille. Tu offres un collier de nouilles à ta mère à Noël, t’habilles avec des filets de patates et te nourris de ton propre estomac. Pour te sortir de cette délicate situation, tu pourrais simplement aller pleurer devant ton banquier. Certes. Mais Tata Alfrédette a mieux et t’offre ses meilleurs conseils pour acquérir gloire, fortune et picaillons. C’est parti.

  1. Vendre un organe vital sur eBay
    Un peu radical, mais toujours efficace. Pour procéder à l’extraction dudit organe, on recommande une certaine dextérité au jeu « docteur maboul ». Si vous confondez votre rein et votre cœur, nous nous dégageons de toute responsabilité.
  2. Faire une vente aux enchères de tes sous-vêtements sales
    Mais pas uniquement pour révéler au monde entier la couleur de tes mycoses*, pour l’Art, le vrai, le grand. Crée un événement Facebook, appelle-ça « performance pour la fin d’un monde » et n’oublie surtout pas d’inviter Stéphane Bern. Amour, gloire et beauté garantis.
    *Vertes. Bon appétit.
  3. Contacter Liliane Bettencourt et l’appeler « Mamie »
    Un autre l’a fait avant toi, et malgré quelques petits démêlés avec la justice, il s’en est plutôt bien tiré. C’est le moment de prouver que tu as toujours su t’inspirer des plus grands.
  4. Retourner vivre dans le frigo de tes parents
    Un peu comme quand tu étais ado, et que tu allais du lit à la télé, de la télé au frigo et puis du lit au lit.
  5. Faire un CAP « voyance et chiromancie », puis déposer des annonces dans les boîtes aux lettres de tes voisins
    Soyons honnêtes : ça t’emmènera plus loin que ton DEUG d’anthropologie option ethnomusicologie. Retour d’affection et puissance sexuelle garanties.
  6. Te faire passer pour Jacques Chirac au salon de l’agriculture
    Tous les ans, notre Jacky national bouffe en une journée l’équivalent du PIB d’un pays d’Afrique centrale. Tu es pour le partage des ressources et tout ce gâchis te débecte ? Une bonne maquilleuse devrait te transformer en ex-président en moins de temps qu’il ne faut pour dire « emplois fictifs ».
    NB : cette astuce ne marche pas si tu as moins de 70 ans. Désolée les gars.
  7. Créer une fausse association de défense d’un truc
    De préférence, un truc mignon, parce que si tu lances une souscription nationale pour la défense du contrôleur SNCF, tu n’auras même pas de quoi te payer un mars.
  8. Manger des insectes
    Tu es un étudiant flemmard et un microcosme s’est développé dans ton évier ? Miracle, ces mois de procrastination vont désormais t’être utiles : si tu manges tous les insectes que contient ta cuisine, tu auras ta dose de protéines pour le mois. Cela dit, n’oublie pas de manger cinq fruits et légumes par jour.
  9. Tenter un jeu-télévisé...
    Mais pas n’importe lequel : si tu passes à question pour un champion, tu ne repartira qu’avec un dictionnaire Larrousse qui te servira de dessous de verre. Si tu habites dans la creuse, l’amour et dans le pré te tend les bras. Sinon, tant pis.
  10. Lâcher ta sex-tape sur le net et devenir une célébrité mondiale
    (Toute ressemblance avec des gens serait purement fortuite). L’ennui, c’est que si ta famille et tes collègues tombent dessus, tu n’auras plus qu’à filer élever des chèvres en Patagonie. Bravo le veau.
  11. (bonus) Faire une sex-tape, encore, mais avec ton/ta banquier(e)
    Et menacer de la mettre sur Youtube s'il ne ferment pas les yeux sur ce découvert pour ce mois ci. Et le mois suivant. C'est certes un moyen de pression un peu dégueulasse, mais les Agios, ça coûte un bras. A la guerre comme à la guerre.

D'autres astuces pour les fins de mois difficiles ? Ensemble, échangeons les bons plans.

Hey, on vient de sortir notre premier jeu de société ! Commande-le dès maintenant.

Tu cherches des idées pour Noël ? On a déniché les cadeaux les plus cool :