Les animaux, c’est bien. Mais quand on les perd, on est triste. Plus triste que quand on perd un ami. Ou un enfant. Et ça, c’est pas bien. Alors comment faire pour sortir de cette spirale infernale de la peur qui nous gouverne ? Voici quelques histoires truculentes qui vous redonneront espoir si vous aussi vous avez perdu un animal cher (mais pas l’animal de Cher attention !!!!!!!!!!!! MDR).

1. Suika le chat nippon ni mauvais (QUOI? Quelqu'un a déjà fait ce jeu de mots sur Terre avant moi ?)

Alors que le tsunami de 2011 frappait la préfecture d’Iwate au Japon, le petit chat Suika fut emporté par les vagues parce que ses maîtres Takeo et Kazuko Yamagishi avaient eu juste le temps de se barrer, ces salopards. Une fois le tsunami passé, évidemment aucune trace du bestiau dans la maison… Le chat fut retrouvé trois ans plus tard perché en haut d’un arbre dans une forêt non loin de là par un couple de randonneurs.

Il semblerait que les maîtres aient été retrouvés morts quelques heures après avoir récupéré leur animal, lacérés au visage alors que le mot « vengeance » était écrit sur les murs.

Source photo : Giphy

2. Mais où est le chat Charlie ?

En 2006, Jo et Ade Haigh perdent leur chat tant aimé. Ils déménagent à quelques kilomètres de là, font des jumeaux. Mais 6 ans plus tard, l’ancien quartier de Hampshire leur manquait, ils voulaient donc y retourner et se mirent à y chercher une maison. C’est comme ça que Jo tomba nez à nez avec Charlie qui errait dans le quartier depuis toutes ces années selon les voisins. Finalement Charlie n’avait jamais quitté les lieux. C’est juste ses parents qui n’ont pas su l’attendre bordel… Chienne de vie.

3. Manuela la tortue : n'est pas lent celui dont la hâte est logée dans son cœur (un proverbe de wam, tu kiffes ?)

Cette incroyable histoire nous vient tout droit de Rio où la famille Almeida perd sa tortue en 1982 (et on se demande bien comment ils ont fait ces bouffons). Comme on le sait, les tortues vivent longtemps, ces bâtardes. C’est ainsi que Manuela pointa à nouveau le bout de son nez… 30 ans plus tard… dans la même maison où ils l’avaient perdue. Les enfants de la famille Almeida ayant perdu leur père, ils ont vidé une des pièces qu’il gardait fermée où il entreposait toute sortes de trucs inutiles. Durant 30 ans, la tortue est restée enfermée dans cette pièce et a survécu en se nourrissant de termites (bonjour, l’équilibre alimentaire kwa). Vraiment, le jour où les tortues aboieront, ce sera quand même moins galère.

Source photo : Giphy

4. Willow, la chatte aux grandes perspectives de voyage

C’est la célèbre histoire du chat qui avait parcouru 2500 km de Westminster au Colorado à New-York en cinq années. Après avoir été scanné chez le vétérinaire (ces foutues puces sont quand même bien pratiques), le chat fut rendu à sa famille les Squireses et l’histoire eut un tel succès que le chat est même passé dans l’émission Today Show.

5. Opie le cheval dont on avait vendu la peau avant de l'avoir tué

En 2002, Michelle Pool est admise à l’hôpital de San Antonio au Texas pour une opération du dos. Pendant sa convalescence, elle demande à son père de garder un œil sur son cheval même si celui-ci n’a pas d’étable mais juste un jardin barbelé. Or, un homme malintentionné qui passait par là (parce que parfois des hommes malintentionnés se baladent tranquillou-bilou) n’a pas eu besoin de beaucoup d’effort pour libérer le cheval et l’enlever pour le revendre. Michelle Pool a donc demandé de l’aide à une association de recherche de chevaux volés (oui, ça existe) et dut attendre 10 ans avant qu’on retrouve Opie qui venait de réapparaître sur un site de revente, la photo du cheval étant connue de l’association, on a ainsi pu mettre la main sur l’animal. Bon, en gros c’est un sacré coup de pot.

Source photo : Giphy

6. Le chat Woosie ou le court délice d'une vie heureuse

En Angleterre, le couple Helen et Philipp Johns se morfond en 2011 d’avoir perdu leur chat Woosie âgé de 7 ans. Mais le petit Woosie n’avait pas qu’un prénom ridicule, il avait surtout de bonnes guibolles. A force de se balader, le félin s’est retrouvé à 50 kilomètres de là et s’est fait adopter par les ouvriers d’une petite entreprise et renommer George (normal, le chat a jamais osé leur dire que son vrai nom c’était Woosie, trop la teu-hon sur lui). Au bout de trois ans de vie de rêve pour le chat (nourri et caressé par plein de gens aimants, il lui manquait que la coke et les putes), les employés décidèrent de l’emmener chez le véto qui retrouva l’adresse de Helen et Philipp sur sa puce.

La légende raconte que le chat se serait suicidé en retrouvant ses vrais parents.

7. La fourmi aux grandes espérances

1962. Auvergne. Le petit Germain n’a pas beaucoup d’amis à l’école, c’est pourquoi il voue une passion envers les fourmis et donne vie ainsi à une fourmilière dans son jardin. L’entreprise émerveille ses parents Jacques et Jocelyne, Germain est un petit garçon heureux. Mais un jour c’est le drame, Germain perd Sophie, la 125 895 ème fourmi de ce foyer domestique. Des panneaux de recherche sont cloués à tous les arbres, la police locale est sur le coup. La petite Sophie n’est pas retrouvée. Germain meurt à 48 ans laissant derrière lui deux enfants et un regret insurmontable, celui de n’avoir jamais retrouvé sa fourmi préférée. Heureusement, Franz son aîné continua les recherches et c’est au cours d’une escapade dans les temples d’Angkor que Franz remis la main sur Sophie, âgée alors de 53 ans (ce qui en temps de fourmi veut dire 28 ans, l’âge de Franz). Une belle histoire d’amour est née.

Source photo : Giphy

8. Nigel, le perroquet polyglotte qui voulait voler de ses propres ailes

Darren Chick, un britannique vivant en Californie avait réussi à faire apprendre à son perroquet l’anglais (avec l’accent siouplait). En 2010, le perroquet prit ses ailes à son cou. 4 ans plus tard, Nigel fut retrouvé par un inconnu qui l’amena chez le vétérinaire, qui put retrouver l’adresse de Darren par sa puce électronique. Or durant ces quatre années, le perroquet qui voyageait peinard a pu apprendre l’espagnol. En effet, le perroquet après s’être échappé de chez Darren fut racheté par la famille Smith pour 400 $ dont le grand père veuf Ruben Hernandez prit l’oiseau sous son aile et lui apprit sa langue. Darren, touché par cette histoire ramena son cher perroquet au vieux monsieur.

Bref, tout ça pour dire que si t’es un oiseau, ça suffit pas de t’échapper deux fois de ton foyer d’accueil pour gagner ta liberté, YAY !

9. Corky, les amours chiennes

En 2009 le petit Corky âgé d’à peine un an s’échappe de sa niche en plein Texas. 7 ans plus tard, la police signale la présence de deux chiens errants sur le bord de la route. Avant de les buter ou de les refiler à un foyer de chiens trouvés, le véto a pu retrouver sur la puce l’adresse de la famille adoptive de petit Corky. Un choc pour l’animal qui avait sombré dans la drogue et la prostitution après un court passage dans la pornographie. L’histoire ne nous raconte pas la suite mais on peut supposer que le petit Corky a refilé 8 maladies orphelines aux enfants de la famille adoptive qui a certainement décidé de le ramener sur le même bord de route où il avait été trouvé.

Source photo : Giphy

Tag un animal qui cherche à s’enlever sa puce électronique pour ne jamais être retrouvé.

Source : Listverse