On a tendance à penser bêtement qu’il faut protéger la nature. Comme si elle ne pouvait pas se protéger toute seule alors que franchement elle était là bien avant nous. Finalement est-ce qu’on ne se prendrait pas un peu pour des gens plus puissants que ce qu’on est HEIN ? Bref tout ça pour dire que finalement y’a des animaux qu’on pourrait peut-être se passer de sauver parce qu’ils servent vraiment à rien.

1. Les pandas

Au bout d’un moment il faut se rendre à l’évidence, les pandas ne sont pas du tout faits pour survivre. Déjà ils sont pas nombreux ce qui n’est pas un bon signe de survie. En plus ils bouffent 20 kilos de bambou par jour alors que leur système digestif n’est même pas adapté à ce régime alimentaire. Ils niquent genre une fois par an et encore il faut parfois leur montrer du porno de panda pour les exciter. Alors bon… c’est vrai qu’ils sont mignons, mais ce serait peut-être pas mal de commencer à faire notre deuil sur ce truc. Et le lobby des pandas ne pourra rien y faire.

Source photo : Giphy

2. Les guêpes

Ça pique et ça fait pas de miel et en plus ça bute les abeilles qui elles bossent pour notre compte ! Non, franchement les guêpes c’est comme des casseurs en manif. Leur utilité est vraiment proche de zéro. Bon alors il parait que les guêpes sont utiles pour plein de trucs avec leur venin, et même que le fait qu’elles butent d’autres insectes ça servirait à réguler l’écosystème. Enfin, c’est juste le lobby des guêpes qui se cache derrière tout ça…

3. Les mouches

Le truc déjà à la base il vole et il butine même pas. C’est comme une abeille handicapée sauf qu’en plus la mouche elle va sur les gros étrons et s’empiffre d’excrément à longueur de journée. Pas ouf. Aloooors ouiiiiiii askip les drosophiles sont des super cobayes pour les scientifiques et certaines espèces de mouches serviraient même pour aider à la cicatrisation de certaines plaies. OK Mais ça c’est encore un coup du lobby des mouches.

4. Les koalas

Ouuuh que c’est mignon que c’est joli que c’est attendrissant cette charmante petite boule de poil. Mais à votre avis si c’est en voie de disparition, c’est qu’il y a bien une raison. Celle-ci se trouve peut-être dans le cri ignoble que produit le koala et qui justifie de toute évidence son extinction. Et aucun lobby des koalas ne pourra nous dire le contraire.

5. Les chats

Dans la série des animaux mignons mais inutiles, je choisis le chat. Ce truc a beau s’immiscer dans notre foyer et pisser sur nos meubles, il s’avère être une sous-merde sans nom qui ne sert à rien d’autre qu’à consommer des croquettes et chier dans de la litière agglomérante avant de finir obèse parce qu’il n’a pas accès à un jardin. Fort heureusement, il n’existe aucun lobby des chats.

6. Les poissons rouges

Tant que le poisson n’est pas pané, je ne vois pas ce qu’il peut représenter comme intérêt sur le plan moral et intellectuel.

7. L'ornithorynque

Parmi les plus grosses vannes des lobbys de la protection des espèces en voie disparition, ceux qui promeuvent la protection de l’ornithorynque sont de loin les plus comiques. Le truc il ressemble à un canard croisé avec un castor fini à la pisse, et en plus il a le mauvais goût d’être venimeux. Alors je veux bien que notre héritage judéo-chrétien nous force à tendre l’autre joue mais au bout d’un moment, non seulement cet animal ne sert à rien mais en plus il nuit.

Source photo : Giphy

8. Le paresseux

Euh ALLÔ ! Ça se voit déjà dans son blase que ce bestiau sert à rien ! Faut vraiment être aveugle ou sourd et analphabète pour ne pas renifler l’arnaque. D’autant plus qu’il n’a pas vraiment toutes ses chances réunies pour survivre : il ne défèque qu’une fois par semaine ce qui le force à descendre de son arbre, et vue sa lenteur il fait vraiment caca au péril de sa vie. Alooooors ouiiiii il parait qu’en fait il reste assez serviable pour nourrir l’écosystème mais ça c’est encore un mytho divulgué par le lobby des paresseux.

9. Les moustiques

Il n’existe aucune raison scientifique valable de sauver les moustiques. Ils ne servent A RIEN dans l’écosystème, à part peut-être tuer tellement d’humains que ça limite les dégâts de surpopulation. Sinon, rien. RIEN ne justifie l’existence de ces suceurs diaboliques.

10. Les dragons

L’association de protection animale L214 veut à tout prix protéger tous les animaux, y compris les dragons quand bien même ces derniers causeraient de nombreux dégâts matériels et humains. Cela dit, sur le plan scientifique les dragons restent des animaux rares dont les facultés incendiaires restent encore un objet de recherche pour les chercheurs. Enfin bon, on dira ce qu’on veut mais c’est encore un coup du lobby des dragons qui nous fait croire à leur potentielle utilité…

Source photo : Giphy

NTM lé zanimo.