Les animaux hybrides sont des croisements entre deux espèces, généralement provoqués par l'homme. Mais pas tout le temps. Les résultats de ces "mélanges" aboutissent la plupart du temps à une espèce stérile. Il arrive cependant que certains puissent quand même se reproduire, créant encore une fois, une nouvelle espèce. Voici quelques spécimens de ces "défis à Dame Nature".

  1. Le Servical
    Le servical n'a rien à voir avec votre dos. C'est le résultat du croisement entre un Caracal femelle et un Serval mâle. Les seules naissances constatées sont le fruit du hasard de la nature. Il possède les grandes oreilles du Serval et les plumets du Caracal. L'animal n'est pas le seul croisement possible entre les deux espèces, puisqu'il existe un autre hybride nommé le Caraval, qui est en fait l'union inverse.
  2. Le Grolar
    Non, il ne s'agit pas d'un obèse, mais d'un croisement entre un grizzly et un ours polaire. Comment cela est-ce possible ? A cause des changements climatiques, ces deux types d'ours, dont les territoires sont d'habitude bien différents, les uns préférant la terre ferme tandis que les autres se sont pris de passion à chasser sur la glace ou la banquise, ont été poussés à se regrouper dans les mêmes régions. Ils ont donc été amenés à se côtoyer. A partir de là, on ne s'interdit pas un petit flirt qui peut parfois déraper.

    grolar
  3. Le Léopon
    Les félins ne s'emmerdent pas avec les races. Après tout, un gros chat est un gros chat. Ici, le croisement est légèrement surprenant, puisqu'il s'agit d'un Léopard mâle et d'une Lionne. C'est dans des zoos japonais, indiens et allemands que les premiers Léopons ont vu le jour. Physiquement, ça donne un félin aussi costaud qu'un lion, sans la crinière, mais avec des jolies tâches partout. Un gros bébé qu'on aurait bien envie de serrer dans nos bras. Et qui aimerait certainement bien nous bouffer sans sauce.
  4. Le Whalphin
    Chez les Orques, il y a les vrais, et les faux, qu'on appelle les Pseudorques. Et chez ces derniers, il arrive parfois qu'ils aient une attirance pour les dauphins, qui ne boudent pas non plus leur plaisir. L'union des deux mammifères aboutit à la naissance d'un Whalphin. L'animal est le parfait croisement des deux parents, avec a 66 dents contre 88 pour le grand dauphin et 44 pour le pseudorque. A noter que le premier spécimen découvert, une femelle - nommée Kekaimalu - s'est avérée être fertile et a eu trois petits. Tout ça, c'est bien, c'est beau. Mais il ne faudrait quand même pas oublier que l'animal est toujours aussi moche, avec un vilain front presque simiesque.

    whalpin
    Crédits photo (creative commons) : Mark Interrante
  5. Le Ligron
    Attention, le croisement entre un lion mâle et une tigresse aboutit à la création d'un mastodonte. Sous son pelage roux clair, le Ligron (ou Ligre) est le plus gros félin recensé à ce jour. Ils pèsent parfois même plus lourd que les deux parents réunis, soit plus de 400 kg. Evidemment, leur taille est impressionnante et il arrive que certains spécimens mesurent plus de 3,50 m de long avec la queue. La variante inverse, le Tigron, n'est pas en reste même si elle reste beaucoup moins impressionnante que le premier cité, avec 150 kilos au plus sur la balance.

    ligron
    Crédits photo (creative commons) : Hkandy
  6. Le Pumapard
    Le pumapard est un hybride entre un puma mâle et un léopard femelle. Les seuls spécimens sont apparus au début du XXème siècle et sur les six naissances, un seul parvint jusqu'à l'âge adulte. Il a fini empaillé au Museum d'histoire naturelle de Rothschild en Angleterre. Son pelage est crème foncé et marron clair. Il est tacheté d'ocelles proches de celles du léopard mais plus claires et légèrement plus épaisses. Le pumapard était non seulement deux fois plus petit que ses parents, mais également stérile. Ce qui n'a pas favorisé sa survie.

    Pumapard
  7. Le Ocema
    L'Ocema est une espèce créée de la main de l'homme, dont l'unique but était récréatif. En fait, pour être précis, la naissance de l'espèce fut le résultat d'un manque de place dans un zoo de Guyane, qui a contraint les propriétaires à placer un Puma mâle et une femelle Ocelot dans le même enclos. Sachant que le Puma pèse en moyenne trois fois plus lourd que l'Ocelot, le rapport de force était semble-t-il joué d'avance.

    Ocema
    Crédits photo (creative commons) : Lebrouillard
  8. Le Zèbrane
    Rayé comme un zébre avec des oreilles d'âne. Voici la description d'un zébrane. Il n'y en aurait que peu de spécimens dans le monde. Le dernier né en date vivrait en Italie, dans la réserve animalière de Florence. L'animal en question, qui s'appelle Ippo, est d'autant plus unique qu'il n'est pas né d'une manipulation génétique humaine mais semble être le fruit de la détermination d'un zèbre, qui a escaladé une barrière pour pouvoir se rapprocher de l'ânesse de son cœur. L'amour n'a que faire des préjugés.

    zebrane
    Crédits photo (creative commons) : Ruth boraggina
  9. Le Blynx
    Parfois, une même espèce comporte plusieurs catégories. Ce qui est le cas des Lynxs, avec ces cinq nuances différentes. Evidemment, quand ces espèces se rencontrent, ça donne des croisements plus ou moins fous, comme pour le "mélange" entre un lynx roux, assez petit et le lynx du Canada, connu pour ses grandes pattes. Bon, par contre, ne nous mentons pas, le croisement entre deux lynxs, ça ne donne pas quelque chose de très spectaculaire...
  10. Le Cama
    L'homme peut créer des animaux en croisant deux espèces bien distinctes. La preuve vivante de cette exploit est le cama, l'animal hybride conçu au centre de recherche sur la reproduction des camélidés de Dubaï. Mais qu'est-ce-qu'un cama au juste ? Le fruit de l'union entre Lama et un Dromadaire. Pourquoi cette idée ? Parce que l'homme avait pris pour habitude de mixer les chameaux et les dromadaires, afin d'associer la rusticité du premier à l'endurance et à la qualité laitière du second. On imagine donc que cette deuxième mixture permet d'obtenir un animal qui crache du lait. On ne voit pas d'autre explication.

source : manimalworld