Un animal peut se faire rare pour plusieurs raisons. Il peut tout simplement éviter les humains, vivre dans des endroits difficiles d’accès ou être directement menacé par le réchauffement climatique ou la chasse et donc être en voie de disparition. Mais quels sont ces superbes animaux qu’il est décidément difficile d’apercevoir ? Même furtivement… Attention, ce top n’est pas exhaustif…

1. Le rhinocéros de Sumatra

Il en existe moins de 300 dans le monde. Au train où vont les choses, on peut même avancer que son extinction est tragiquement programmée si rien ne change. Oh bien sûr, on n’en trouve une poignée répartie dans des zoos, où ils ont bien du mal à se reproduire, mais à l’état naturel, malgré leur caractère timoré et leur talent pour la dissimulation, ces superbes animaux sont menacés par les braconniers.

2. L'opossum nain des montagnes

Il est plutôt difficile de voir cette espèce d’opossum car il n’est pas très gros. Et en plus, il est en voie de disparition. À cause du réchauffement climatique. On peut espérer en croiser en Australie, dans les éboulements de rochers notamment. Et la nuit !Les spécialistes estiment qu’il suffirait que les températures prennent un seul degré pour mettre en danger son habitat et ainsi le condamner à mort.

4. Le rat-taupe glabre

Si vous trouvez le rat ordinaire plutôt dégueulasse, sachez que cette espèce le fait ressembler à une créature de conte de fées. Un rat originaire d’Afrique de l’est, qui n’a pas de poils, et qui n’y voit que dalle mais qui est doté d’un odorat et d’une ouïe ultra développés. Ces rats sont de plus extrêmement résistants à plein de maladies et peuvent vivre une trentaine d’années.

View this post on Instagram

????????????????????????????????

A post shared by Justine Lavoie ????????????? (@justinelavoie17) on

5. L'Axolotl

Lui, il est vraiment balèze. Non seulement il reste toute sa vie une larve (c’est à dire qu’il ne devient jamais adulte, comme Peter Pan mais en plus mignon), mais il peut aussi se régénérer comme Satan Petit Cœur dans Dragon Ball Z. Il perd un œil ? No problemo, il s’en fabrique un nouveau ! Après, ce n’est pas vraiment le genre d’animal qu’on peut voir en plongeant avec un tuba dans des eaux peu profondes.

6. La tortue géante à coquille molle

La Pelochelys cantorii, de son vrai nom, est une tortue gigantesque (2 mètres) dont la carapace est toute molle. Si il est plus difficile de la voir par rapport à une espèce disons plus classique, c’est aussi parce qu’elle passe le plus clair de son temps sous le sable, ne sortant que deux fois par jour pour respirer. Plutôt balèze en apnée la tortue à carapace molle. Elle vit dans des pays comme le Bangladesh, le Cambodge ou la Birmanie.

7. La salamandre géante chinoise

Pas particulièrement séduisante, à moins d’aimer les longs trucs énormes et tout mous, cette espèce de salamandre chinoise peut mesurer jusqu’au 1,80 mètres. Malheureusement, la pollution menace très sérieusement son existence.

8. Le requin-lutin

Super rare, le requin-lutin vit dans les profondeurs et ne rencontre que très rarement les humains. Présent sur terre depuis très longtemps, il a connu les dinosaures et ressemble lui-même à une sorte d’animal préhistorique, avec sa mâchoire super bizarre et son long nez.

9. Le blobfish

Ce poisson des profondeurs ressemble à un gros type qui fait la tronche. C’est marrant mais en fait non, car le chalutage de fond a sérieusement mis son existence en danger. Il est donc difficile d’en voir pour deux raisons : premièrement parce qu’il vit dans les abysses et que c’est pas trop le genre d’endroit où on va passer ses vacances, et deuxièmement, car l’humain s’arrange quand même pour en tuer un maximum.

Il y a aussi Nessie, le monstre du Loch Ness et le Yéti.