Pour vous, Montmartre est une carte postale vivante, un décor de film géant en carton-pâte ? Vous n’avez pas tort, mais pas non plus tout à fait raison. En se penchant sur son histoire et ses petits secrets, vous allez découvrir que le quartier est bien plus mystérieux et sulfureux qu’il n’y paraît ! Prêts ? Grimpez !

1. Montmartre avant ? un bidonville !

Non, Montmartre n’a pas toujours été ce lieu charmant, où les seules choses à éviter sont les perches à selfie et les pigeons qui se lâchent impunément. Il fut une époque où l’on y trouvait des bidonvilles, faits de bric à brac et de bois. Un véritable ghetto baptisé le Maquis de Montmartre, en lieu et place des actuelles rues Girardon, Lepic et Caulaincourt, où il ne faisait pas bon flâner à la nuit tombée.

2. Un cabaret qui fait froid dans le dos

Le Lapin agile, c’est un petit cabaret à l’ancienne, qui se trouve rue des Saules à Montmartre. S’il porte aujourd’hui un nom tout mignon, cela n’a pas toujours été le cas ! À la fin du XIXème siècle, il était appelé le cabaret des assassins. La raison de ce « blaze » douteux ? Des peintures sur ses murs, représentant les assassinats célèbres de Troppmann et Ravaillac. Une déco bon esprit quoi…

3. Un mystérieux château

Vous avez 7 000 000 d’euros à dépenser ? Offrez-vous un château à Montmartre. 7 000 000 d’euros, c’est le récent prix de vente du Château des Brouillards, une grande bâtisse de la fin du XVIIIème siècle cachée derrière un portail, dans lequel Auguste Renoir avait installé son atelier d’artiste ! À l’époque, le château était encerclé par des vapeurs d’eau provenant d’une source voisine, d’où son nom bien mystérieux.

4. Montmartre : le Mont mars ?

On aime bien la basilique du Sacré-Coeur, parce qu’elle est franchement très belle, et on met au défi quiconque de dire le contraire  ! Mais on aurait bien aimé aussi connaître ses prédécesseurs de l’époque romaine : un temple dédié au dieu Mercure et un autre au dieu de la guerre Mars qui surplombaient Montmartre et seraient selon les dires de certains à l’origine de son nom (« Mont Mars »).

5. La sorcière qui vivait près de la fontaine

Comme son nom ne l’indique pas, le « rocher » de la sorcière est en réalité le vestige d’une fontaine située dans une impasse près de l’avenue Junot. Il y a quelques siècles, celle-ci se trouvait à proximité d’une grande demeure habitée par une femme seule qui effrayait les enfants, ce qui lui vaut le surnom de « rocher de la sorcière ». Aujourd’hui, la bâtisse a laissé place à un hôtel de luxe et l’accès au rocher est privé…

6. La renversante rue Foyatier

Une rue faite exclusivement d’escaliers, voilà qui a de quoi étonner tous les touristes, qui adorent s’y prendre en photo ! Reliant le bas au haut de Montmartre, la rue Foyatier comporte 220 marches, qui longent des bâtiments agrémentés pour certains, d’oeuvres de street art. Des graffitis, des collages, à admirer à pied ou à partir du funiculaire, qui suit le tracé de cette rue pour nous mener au Sacré-Coeur !

7. Une fontaine qui fait des miracles !

Pendant longtemps, tous les maris cocus de Paris se pressaient à Montmartre ! Là-bas, dans l’impasse Girardon, se trouvait en effet une fontaine à la vertu très étonnante : celle de rendre les femmes fidèles ! Une autre légende disait que le premier évêque de Paris, saint Denis, y était venu laver sa tête, après avoir été décapité ! Le lien entre les deux légendes ? On ne voit pas.

8. Des vignes et du vin

Inutile de s’éloigner de Paris pour croiser des vignes. Depuis longtemps, Montmartre abrite sur son flanc nord quelques spécimens, dont le nombre est réduit actuellement à 2000 pieds. La récolte de raisins est plutôt mince, mais permet de fabriquer un grand crû nommé le Clos de Montmartre, que l’on célèbre tous les ans, au début de l’automne.

9. Les deux moulins

Aux XVIIème et XVIIIème siècles, Montmartre, peuplé principalement de paysans, était un peu le temple des moulins ! On en dénombrait plus de quinze, qui servaient à moudre le blé et à presser le raisin. Aujourd’hui, il n’en reste que deux dont le Radet, qui domine le célèbre restaurant le Moulin de la galette !

10. La Place du Tertre avant

Avant d’être cette place ultra-touristique où l’on vient se faire tirer le portrait, la place du Tertre a été le théâtre d’une tradition un peu moins sympathique : pendant la Commune, elle faisait office de parc d’artillerie ! Chose plus réjouissante, c’est sur cette place que se trouve le plus vieux restaurant de la butte, la Mère Catherine, datant de 1793.

Dire que les touristes passent complètement à côté…

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Sokodo qu'il te faut.

Hey mon ami, tu savais que Topito est aussi sur Youtube et qu'on est déjà 850 000 ?! Maintenant oui, alors on se retrouve là-bas ?

Pub_Footer_Chaine_Topito