Tu es en soirée, et tu as envie de te la raconter un peu face à tous ces gens qui disent qu’ils font une filière scientifique « et gnagnagna le tableau périodique des matières ». Tiens, voilà pour toi des anecdotes de ouf sur la science. Tu vas « pécho à donf » comme disent les vieux jeunes.

1. L'ensemble de l'Humanité rentrerait dans le lac Léman

Si on empilait les 7 milliards d’humains les uns sur les autres (genre lors d’une grosse soirée), on formerait un cube de 2,3 km². Ce qui remplirait entièrement le lac Léman. Pensez à vos brassards hihi ^^.

2. Britney Gallivan a réussit à plier une feuille de papier plus de 7 fois, et c'est un exploit

Prends une feuille de n’importe quelle taille. Plie la. Tu devrais le faire 6 fois, voir 7 si tu as la puissance en toi. Si tu le fais 42 fois, ta feuille mesure la distance Terre-Lune. Et un jour de 2002, une femme du nom de Britney a réussi a plier 1200 mètres de PQ 12 fois. Son astuce : plier le papier dans une seule direction. Elle a changé à jamais l’Histoire de l’Humanité (c’est faux).

3. Nous buvons tous de l'urine de dinosaure

La surface de la Terre est recouverte à 71% d’eau, soit 1,36 milliard de km3. Et la Terre ne crée aucune nouvelle quantité d’eau. Tout est recyclé. TOUT. Les dinosaures ont vécu 165 millions d’années, donc ils ont bien eu le temps de pisser dans la flotte. Donc, l’eau que tu vois est forcément passée par la vessie d’un T-Rex.

4. 94% de l'Humanité est déjà morte

« Vous pensez qu’il y a plus de morts ou de vivants sur Terre ? » La réponse est : il y a plus de morts. Nous sommes 7,5 milliards d’habitants sur Terre. Et 108 milliards de personnes sont déjà morts (bravo Macron). Enfin c’est une estimation évidemment.

5. On peut éternuer 12000 fois par jour

Quand t’as un rhume et que tu éternues 4 fois de suite, tu trouves ça relou. Alors imagine 12000 fois. Lauren Johnson, une collégienne de 12 ans, s’est mise en 2010 à éternuer continuellement pendant 4 mois, soit 12 fois par minute. En fait, elle avait chopé une angine streptococcique. Et les anti-corps ont migré dans le cerveau. D’habitude, ça provoque des tics, mais là c’était des éternuements. Elle a été soignée en 2 jours.

6. L'addiction aux chips existe bel et bien

Les chips c’est l’enfer. Tu ouvres un paquet pour faire patienter les gens à l’apéro. Et finalement, tu tapes dedans sans t’arrêter. Mais pour Vera Alberding, c’était pire. Ça fait 17 ans qu’elle ne passe pas une journée sans bouffer 3 paquets de chips. Elle souffre d’un désordre alimentaire compulsif. Ça peut arriver pour le Coca, et tout ce qui est sucre aussi. Mais aussi pour la chips, qui est l’aliment qui provoque le plus de prise de poids.

7. On peut se souvenir de sa naissance

Alors toi non. Mais certains l’ont fait. Genre Ray Bradbury, le mec qui a écrit Fahrenheit 415 et les Chroniques martiennes. Ils se souvenaient de sa naissance et de ses cauchemars lors de ses premiers jours. Mais globalement, on oublie sa naissance, car elle est traumatisante. Tu sors du sexe de ta mère quand même.

8. Quand on greffe l’œil d'un têtard sur sa queue, il voit

Les yeux sont connectés au cerveau. Et ils sont proches du cerveau, pour envoyer très vite des infos du genre « regarde, un bus arrive à 130km/h vers toi ». Mais chez le têtard, il n’est pas encore connecté au cerveau. Du coup, des scientifiques se sont amusés à enlever les yeux des têtards pour en greffer sur la queue. Et ça a fonctionné. Les têtards se sont adaptés à ce changement. Et c’est une sacrée avancée pour les gens qui ont perdu la vue. On va pouvoir leur mettre des yeux partout.

9. Nous transportons 10000 milliards de bactéries

Déjà c’est ouf. Et en plus, on a 1000 espèces différentes, ce qui représente 1 kg. Si tu veux perdre du poids, lave toi bien comme il faut. Mais quand même, 1 kilogramme de bactéries sur nous et en nous, c’est chauuuuud.

10. Il n'y a pas si longtemps, personne ne voyait le bleu

Dans L’Odyssée de Homère, la mer était décrite « couleur de vin » et non pas bleu ou vert. À cette époque, le mot bleu n’existait pas. Le noir et le blanc sont apparus en premier, puis le rouge, le jaune et le vert. Le bleu devint couleur au 9ème siècle. En fait, on ne voit pas une couleur s’il n’y a pas de mot pour la décrire. C’est ce qu’un chercheur a conclu après une expérience menée auprès d’une tribu namibienne qui n’avait pas de mot pour le bleu. Ils étaient incapables de distinguer le vert du bleu. C’est fou non ?

Si tu veux des anecdotes drôles sur la géographie, sur les maths, ou sur l’Histoire, on a tout ce qu’il faut en stock. Et les choses à savoir sur le corps humain sont ici.

Source : ce topitruc de ouf

Prix : à partir de 6.99 chez Amazon Media EU S.à r.l.