Après le recap tant attendu de la Reine des Neiges 2, voici les petites anecdotes à propos du film. Oui, on a décidé de se la jouer Allo Ciné en vous livrant des secrets de tournage. C’est bien de se diversifier. Moi j’adore car ça me permet d’écrire encore sur La Reine des Neiges et j’aime tellement en parler que je pourrais faire un top par jour dessus pendant 3 mois. Je suis déjà en train d’apprendre les chansons par cœur pour les chanter à tue-tête d’ici 1 semaine à tous mes collègues dans l’open-space. Je pense qu’ils vont adorer. Vivement qu’il neige pour plus de réalisme.

1. La Reine des Neiges 2 est la première suite d'un film de princesse Disney à obtenir une sortie en salles

Vous allez me dire « Les Indestructibles 2 est sorti au ciné y a pas longtemps » oui mais c’est pas un film de princesse. Vous avez donc peut-être déjà vu des deuxièmes opus de films Disney mais jamais La Belle et la Bête 2, Mulan 2, La petite Sirène 2 ou Le Bossu de Notre-Dame 2 au cinéma. Ils sont directement sortis en cassette et on comprend pourquoi car c’était un peu nul.

2. Dans la chanson de Kristoff "J'ai perdu le Nord" l'interprète fait la voix de tous les chœurs de rennes, soit 18 pistes différentes

Non ce n’est pas Sven et ses comparses qui chantent déso. C’est bien le doubleur de Kristoff – Jonathan Groff dans la version américaine et Donald Reignoux pour la version française – qui modifie sa voix de façon à interpréter les rennes mais il y en a bien qu’une (de voix). Chapeau-melon l’artiste car en plus de ça c’est incroyablement drôle comme chanson, mon passage préféré : l’absence de synchronisation totale des rennes quand ils bougent leur tête sur le couplet « Je suis comme une boussole, qui a perdu le nord, et le sud. L’est et l’ouest ». Du génie.

3. La fameuse Samantha recherchée par Olaf ne figurait pas dans l'écriture du scénario c'est le doubleur Josh Gad qui l'a improvisé

Et je ne serai pas surprise que dans quelques jours cette réplique devienne un meme d’internet.

4. L’animation et les effets spéciaux pour le cheval d’Elsa ont mis près de six mois à se développer mobilisant 6 personnes travaillant exclusivement dessus

C’est pour les réalisateurs le résultat en terme d’effets visuels dont ils sont le plus fiers, avec les géants de pierre. Et en effet le passage où Elsa tente de maîtriser le cheval sous la mer est à la fois prenant de ouf, en mode j’ai vécu l’action comme si c’était moi qui devais réussir à le dompter, et magique, on sait bien que c’est irréel mais c’est tellement bien fait qu’on s’y croirait. Un peu comme la forêt magique dans Avatar.

5. Ce n'est pas Anaïs Delva qui interprète la voix chantée de Elsa mais Charlotte Hervieux

La presse a beaucoup spéculé sur les raisons ayant conduit à choisir une autre interprète. Certains parlaient d’une violation de contrat de la part de la comédienne quand d’autres invoquaient le fait qu’elle ait participé au film Alad’2, avec Kev Adams, dans lequel elle parodie Elsa. Dans un post Facebook Anaïs Delva a révélé qu’il ne s’agissait pas de cela mais que c’était « la conséquence d’une relation de travail qui n’est, de mon point de vue, pas acceptable, qui dure depuis 2017, et je souhaite désormais ne plus travailler que dans le respect mutuel » tout en soulignant sa reconnaissance envers la compagnie Disney.

6. En France La Reine des Neiges 2 est le meilleur démarrage de l'histoire pour un film d'animation, tous studios confondus

Il a déjà attiré environ 2 millions de spectateurs en à peine une semaine et aux Etats-Unis il a fait 127 millions de dollars de recettes rien que pour son premier week-end. Une pensée émue pour les autres films d’animation à l’affiche en ce moment que personne ne va aller voir. Coucou Abominable.

7. Disney a signé un accord avec les peuples autochtones des régions scandinaves qui ont inspiré certains aspects du film pour veiller à ce que leur culture soit dépeinte avec respect

C’est un excellent point pour Disney ça, on espère qu’ils vont terminer le trimestre avec la moyenne.

8. La réalisatrice de La Reine des Neiges, Jennifer Lee, est la première réalisatrice de longs-métrages de l'histoire des studios Disney

Elle est au côté du réalisateur américain Chris Buck. C’est aussi la première réalisatrice dont le film a rapporté plus de 1 milliard de dollars de recette au box-office. En 2014 elle a gagné l’Oscar du meilleur film d’animation pour le premier La Reine des Neiges.

9. Les artistes en développement visuel ont proposé 122 choix différents de tenues pour la garde-robe d'Anna

Certaines ont été conçues à l’origine pour Elsa et ont été reconverties pour elle. Bon moi je préférais ses fringues dans le premier volet mais je dis bravo pour le changement de coiffure car ses deux petites tresses à la Laura Ingalls ou Fifi Brindacier c’était pas terrible.

10. La perte de Elsa et Olaf vécue par Anna durant un court moment dans le film fait écho à l'expérience de Kristen Bell (la doublure américaine de Anna) qui se qualifie de co-dépendante

L’actrice Kristen Bell a déclaré à Entertainment Weekly « Je suis très co-dépendante, cela fait partie de la source de mon plaisir et de mon optimisme. Nous avons vraiment exploré avec Anna les avantages et les inconvénients d’être comme ça, et comment faire quand on ne vit qu’à travers les autres. Je pense que nos enfants méritent qu’on en parle. »

Like si t’as hâte de faire des bonhommes de neiges.

Sources : 20 Minutes, Buzzfeed, SFR Actu, Wikipédia

REINE DES NEIGES 2 : SOUTIEN AUX PARENTS

Ça va être dur pendant encore 3 ou 4 ans et ça ira mieux… peut-être…avec l'incroyable Juliette Tresanini !

Publiée par Topito sur Lundi 25 novembre 2019